Du 27 janvier au 3 février : les habitant-e-s qui résistent contre l’aéroport et son monde vont jusqu’à la Chataigne …

« Désormais, la plus haute, la plus belle performance que devra réaliser l’humanité sera de répondre à ses besoins vitaux avec les moyens les plus simples et les plus sains. Cultiver son jardin ou s’adonner à n’importe quelle activité créatrice d’autonomie sera considéré comme un acte politique, un acte de légitime résistance à la dépendance et à l’asservissement de la personne humaine. » Pierre Rabhi

dimanche 27 janvier 2013, par zadist

Du 27 janvier au 3 février les habitant-e-s qui résistent contre l’aéroport et son monde vont jusqu’à la Chataigne … pour proposer une semaine d’activités : programme à venir bientôt

Semaine de rencontres à la Chateigne, organisée par des habitant-e-s qui résistent contre l’aéroport et son monde

Depuis le 17 novembre, suite à la manif de réoccupation et la consturction d’un nouveau lieu d’organisation pour le mouvement, des collectifs qui participent activement de la lutte, sans habiter sur le terrain en permanence, se sont relayés pour faire vivre la Chateigne. En même temps, des constructions ont fleuri comme autant d’épines dans le pied de César ! De nouveaux collectifs sont venus renforcer le mouvement d’occupation, dessinant de nouvelles manières d’habiter la zone. La lutte sur la ZAD prend une dimension et une intensité nouvelles grâce à ces nouvelles présences. Qu’illes soient des bourgs alentours, de Nantes ou de l’autre bout de la France, qu’illes s’installent sur la ZAD où y passent quelques heures, ami-e-s d’ici et d’ailleurs renforcent le mouvement de lutte contre l’aéroport et son monde.

Depuis le 16 octobre, nous vivons sous occupation militaire. L’Etat au service de Vinci expulse, détruit, blesse et enferme. L’opération César a marqué un tournant, un point de non-retour dans la détermination à résister contre cet amménagement du territoire et à continuer de vivre ici. Sur la ZAD il est devenu impossible de vivre sans lutter, comme il est impossible de lutter sans vivre. Habiter ici et lutter ici sont des questions inséparables, entremêlées. Ainsi, en même temps que nous voulons renforcer la lutte, nous voulons continuer de partager un quotidien avec ses moments de joie et de fête. En dépit des contrôles policiers incessants, des affrontements parfois violents, et des humiliations quotidiennes, les liens d’amitié et de solidarité qui nous unissent n’ont jamais été aussi forts. Nous voudrions étendre et renforcer cette comunauté de lutte, c’est pourquoi :

On s’invite et on vous invite à la Chateigne !

Parce que nous sommes animé-e-s du désir de partager et de transmettre les expériences acquises en vivant et en luttant ici ces dernières années. Comment la ZAD était-elle habitée il y a 20 ans, 5 ans, 3 ans ? Comment ont émergés les premières oppositions à ce projet ? Comment est né le mouvement d’occupation ? Quelles expériences tirons-nous de ces dernières semaines de résistance aux expulsions ? Nos histoires, nos liens, nos vécus, sont une force inestimable, indestructible, nous voudrions les partager. Parce que nous ne détenons pas toutes les pièces du puzzle, nous lançons à l’occasion de cette semaine, un appel à témoignage, pour récolter vos souvenirs de cette lutte.

Si le mouvement a une histoire, il a aussi un avenir à élaborer et à construire ensemble. Ces perspectives nous voudrions les réflechir collectivement. Comment renforcer les liens entre les collectifs qui participent de cette lutte ? Comment accroitre notre connaissance du terrain dans la perspective des travaux à venir ? Comment étendre la lutte à l’ensemble de la métropole Nantes Saint-Nazaire ? Comment les habitant-e-s et les collectifs solidaires peuvent-ils faire échouer Vinci et l’Etat pour faire de ce bocage un espace communs où vivre nos rêves ? Comment cette résistance peut-elle renforcer des luttes ailleurs, contre d’autres projets d’amménagements tout aussi absurdes et destructeurs ?

A toutes ces questions nous n’avons pas de réponse sous prétexte que nous prenions part à cette lutte avant. En revanche, nous espèrons pouvoir esquisser des pistes tous-tes ensemble à l’occasion de cette semaine de rencontre.

Cette semaine, on vous propose : une après midi de discussion sur l’histoire de la lutte, une balade sur le tracé du barreau routier, un atelier-cuisine Vegan pour réaliser un livret de recettes, un bal, une expo photo sur la ZAD, une soirée jeux, un débat sur la métropole Nantes Saint Nazaire, un atelier pour faire du savon DIY, un atelier grimpe, une journée organisé-e par les enfants et l’utilisation de l’espace crèche de la Chateigne pour permettre aux parents de participer à la semaine. Le programme détaillé sera disponible bientôt.

This entry was posted in Derniere nouvelle. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *