Les paysans anti-aéroport adoptent une nouvelle stratégie pour les « tracteurs vigilants »

Dimanche, les paysans ont défait la ceinture de 47 tracteurs autour des cabanes construites sur le site du projet d’aéroport, entre Vigneux et Notre-Dame-des-Landes. Depuis le 25 novembre, ces « tracteurs vigilants », bien enchaînés les uns aux autres, protégeaient le site de la châtaigneraie contre la menace d’expulsion des occupants illégaux. « L’opération de solidarité du monde paysan avec les occupants de la châtaigneraie a été une réussite. Les cabanes sont toujours là », se félicite Cyril Bouligand, un des leaders du Copain (Collectif des organisations professionnelles agricoles indignées par le projet d’aéroport).« Le site est désormais protégé juridiquement, justifie Cyril Bouligand. Des occupants se sont déclarés habitants de la châtaigneraie, auprès des autorités. Maintenant, il faudra un avis d’expulsion pour les déloger. Il n’y aura plus d’effet de surprise, donc les tracteurs n’ont plus forcément d’utilité ici en permanence. Mais, si besoin, ils pourront très vite revenir… »

Sortis difficilement de la boue, les tracteurs ont été redéployés ailleurs, toujours dans la Zad, à proximité de deux autres sites également expulsables. Une nouvelle stratégie : les tracteurs deviennent une « garde mobile » facilement mobilisable contre des expulsions : « Ils restent des tracteurs vigilants, mais cette fois pour protéger les terres, les fermes, les maisons et les habitants menacés partout dans la Zad », explique Cyril Bouligand.

Ouest-France
This entry was posted in Derniere nouvelle. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *