blog de STEPHANE LHOMME Ecologiste de Gauche

lundi 19 novembre 2012

Notre-Dame-des-Landes : le (notable) Vert est dans le fruit

La mobilisation croissante contre le projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes (NDDL), en plus d’être parfaitement légitime et justifiée, a aussi pour intérêt demettre en lumière les affligeantes manœuvres politiciennes des « élites » du parti Europe écologie Les Verts (EELV).
Nous savons que de nombreux militants de base d’EELV sont sincères, il ne s’agit donc pas ici de les accabler. Cependant, ils ne peuvent pas occulter le fait que la plupart de leurs dirigeants, de véritables « notables » depuis qu’ils sont ministres, parlementaires, vice-président-e-s de Région (PS), etc, cautionnent totalement la politique du gouvernement actuel qui est, entre autre, productiviste, pronucléaire, et libéral. Et qui veut imposer l’aéroport de NDDL.
Pour être maintenue à la tête d’EELV en avril 2011, et pouvoir ensuite briguer son entrée au gouvernement, Cécile Duflot n’a pas hésité à jurer devant l’assemblée plénière qu’elle ne signerait jamais avec le PS un accord ne comprenant pas la sortie du nucléaire et l’annulation de l’aéroport de NDDL. A peine réélue, elle bafouait ouvertement ses propres engagements, sans l’ombre d’un état d’âme…
La suite est tristement logique : deux ministres EELV (Mme Duflot et M Canfin) siègent au gouvernement et, afin de garder leurs lucratifs strapontins, n’ont pas émis la moindre critique contre toutes les horreurs déjà commises par MM Hollande, Ayrault, Valls, Montebourg et compagnie.
Liste non exhaustive : débarquement de Mme Bricq (Cécile Duflot a même prétendu qu’il s’agissait d’une promotion !), ouverture de la mine d’Uranium d’Imouraren au Niger (alors que cela concerne directement M Canfin !), chasse aux Roms et aux sans-papiers, politique libérale annoncée par M Hollande début novembre, continuation des projets nucléaires (EPR, ITER, ASTRID, enfouissement des déchets radioactifs à Bure, etc), du projet d’aéroport de NDDL, etc
De plus, les deux groupes parlementaires d’EELV, à l’Assemblée et au Sénat ont voté la confiance au gouvernement Ayrault. Seul Noël Mamère a évoqué l’hypothèse de ne pas voter cette confiance (mettant en particulier en cause le projet de réacteur nucléaire Astrid), avant d’être ramené à la raison (d’Etat) par… ses propres collègues parlementaires EELV, terrorisés à l’idée d’indisposer le PS !
Par ailleurs, en grande majorité, les conseillers régionaux EELV doivent leur poste au PS et, pour la plupart, se gardent bien de faire des vagues dans l’espoir d’être « conservés » lors du prochain mandat…
S’il ne s’agissait là que du cynisme et de l’arrivisme d’une clique politicienne, sans autre conséquence que de bafouer la morale et l’éthique, ce ne serait pas si grave. Mais le fait est que ces gens portent gravement tort aux mobilisations qu’ils parasitent, à commencer par la lutte contre l’aéroport de NDDL.

Le cas le plus emblématique est assurément celui du député « écologiste » nantais De Rugy qui, d’ailleurs, ne doit son poste qu’à M Ayrault, nantais lui-même. Il n’est donc pas surprenant que, à propos de la grande manifestation du 17 novembre M De Rugy se soit autorisé à déclarer « Ce n’est pas dirigé contre le gouvernement » (cf http://bit.ly/WcMVyG , interview dans l’Alsace).

M. de Rugy est clairement en mission commandée pour essayer de détourner la colère citoyenne des vrais responsables, et protéger ainsi le gouvernement PS… et les strapontins que ce dernier accorde aux « notables EELV ».

Or, M De Rugy n’a pas moindre début de légitimité pour dire contre qui est ou n’est pas dirigée cette mobilisation.

Or, ce n’est pas le Pape mais bien le gouvernement, et son chef Ayrault, qui tentent d’imposer l’aéroport de NDDL.

Oui, bien sûr que la mobilisation contre l’aéroport NDDL est dirigée contre le gouvernement qui tente d’imposer ce projet absurde, ce gouvernement PS-EELV auquel participe Mme Duflot et que soutient totalement M De Rugy.

Il n’y a pas si longtemps, les Verts était un parti qui, sans être parfait, défendait tout de même de véritables engagements sous tendus par de vraies convictions. EELV n’est désormais plus qu’une écurie politicienne qui porte grand tort aux combats qu’elle prétend soutenir.

Le (notable) Vert est dans le fruit. Il faut d’urgence l’en expulser…
This entry was posted in Derniere nouvelle. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *