presquilegazette.net Guérande et les communes environnantes

Un dimanche ensoleillé dans la ZAD à Notre Dame des Landes

La lumière exceptionnelle de cet après-midi du 11 novembre réveille le paysage et ensoleille le feuillage automnal, c’est magnifique !

12-petite-route-vers-notre-dame-des-landes.jpg

1-scene-bucolique.jpg

Un peu plus loin, un terrain récemment rasé, perdu au milieu de toute cette verdure, rappelle la réalité de ce qui se vit ici depuis le 16 octobre : expulsions et destructions de maisons, de lieux de vie.

4-il-devait-faire-bon-vivre-ici-avant.jpg

Je m’arrête d’abord à la Vache Rit, lieu de rencontre, d’intendance, d’organisation, de ressourcement… pour les occupants de la ZAD et ceux qui viennent les soutenir, matériellement, moralement (de plus en plus nombreux au fil des jours).

Sur la petite route qui mène au Phare Ouest, l’un des derniers lieux de vie des résistants, une exploitation accueille sur les terrains attenants des caravanes, des tentes… 20-ferme-en-lutte.jpg

Plusieurs fermes sont ainsi entrées en lutte, solidaires avec les autres habitants de la ZAD, tous se serrent les coudent pour empêcher la destruction de leur bel environnement, de leurs lieux de vie.

Un peu plus loin, sur le lieu-dit La Sècherie, juste à côté d’un terrain rasé, un homme se tient au milieu d’un grand potager : Dominique a dû quitter sa maison, détruite lors de la première vague des expulsions

« Je repasse de temps en temps. Je reviens dans la zone voir mes copains et mes copines »

Un  grand potager contenant encore des choux, des carottes, un poulailler, à nouveau habité par quelques poules et volailles…

« De toutes façons, je n’avais pas le choix, il fallait partir, le conseil général nous a relogés ma mère et moi àGrandchamps des Fontaines. »

Deux jeunes filles passent sur la petite route, échanges de saluts : « Ah voilà mes copines ! »

Dominique, comme beaucoup d’habitants de la ZAD, s’entendait très bien avec les opposants qui occupent la zone depuis deux ans, des liens d’amitié, de solidarité se sont créés entre eux.

Je suis repartie avec un cadeau : une botte de carottes bios (heureusement pas arrosées par les lacrymos comme dans les légumes du potager collectif de la ZAD !) offertes par cet homme que l’on a chassé de sa maison et du paysage paisible qui l’entourait :

 » De toutes façons, elles se seraient perdues… »

Un petit geste, quelques échanges de paroles, la fatalité… je repars avec un sentiment mitigé entre révolte et peine pour lui et tous ceux qui sont partis « de gré ou de force » de leur maison et de leur lopin de terre.

32-pouillaller-terrain-de-dominique.jpg



35-dominique-ancien-proprietaire-a-la-secherie-rasee-le-20-octobre.jpg

 

33-dominique-sur-son-ancien-potager.jpg

Je me dirige ensuite vers le Phare Ouest, protégé ces dernières semaines par plusieurs barricades. Ce dimanche les opposants avaient invités ceux qui le désiraient à venir les rejoindre pour une « street-crêpes-party » avec jonglerie, musique, ambiance festive.

La petite route avait été réouverte à la circulation, des chicanes empêchaient de rouler trop vite, au passage étaient distribués des tracts pour la manifestation de réoccupation du 17 novembre.

42-vers-le-far-ouest.jpg

Quand je lis sur certains articles des mots comme « opposants ultra-radicaux » et pire… je peux témoigner que ce qui se vit ici, en ce moment, sur la ZAD de Notre dame des Landes, est tout sauf de la violence : chaleur humaine, solidarité, amitié, détermination à ne pas laisser faire ce qui serait un véritable carnage environnemental et humain et montrer qu’une autre vie est possible, avec peu de moyens mais beaucoup de courage et de volonté.

Ils ont besoin de soutien, le mouvement a pris beaucoup d’ampleur et il faut que cela dure au-delà de la manifestation de réoccupation du 17 novembre.

 

Pour en savoir plus vous trouverez différents liens sur l’article précédent : Le quotidien bousculé de la ZAD de Notre Dame des Landes

45-fete-pres-du-far-ouest-batucada.jpg

48-musique-galettes-ambiance-tres-sympa.jpg

This entry was posted in Derniere nouvelle. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *