Amis d’ici,Amis d’ailleurs…

EXPULSION DU PEUPLE GUARANI-KAIOWÁ :
le Brésil signe l’arrêt de mort d’un peuple qui se prépare au suicide collectif

Logo de l'association Planète Amazone
www.raoni.com

rejoignez-nous sur les réseaux sociaux (cliquez sur les icônes) :
  

« Nous demandons que soit décrétée une fois pour toute notre décimation totale et que soient utilisés des tracteurs pour ouvrir notre fosse commune. Ceci est notre demande faite aux juges fédéraux. »

Ces mots tragiques, tétanisent car ils s’abattent comme une chape de plomb, comme le couperet de la hache du bourreau, tranchant comme le rasoir. Ils n’ont pas été rédigés lors d’un terrible conflit du fonds des âges. Cela se passe en 2012, au Brésil, République démocratique…

Ces quelques lignes sont extraites d’une lettre ouverte co-signée par quelque 170 membres de la communauté Guarani-Kaiowá, hommes, femmes et enfants sous le coup d’un avis d’expulsion de leurs terres traditionnelles émis par un tribunal brésilien. Depuis 1986, 863 jeunes Guarani âgés de 14 à 24 ans ont choisi de se donner la mort (par pendaison ou empoisonnement aux pesticides) pour échapper à leur vie de misère et de peur. Voici le cri de désespoir de la communauté Guarani-Kaiowá :

« Nous, 50 femmes, 50 hommes et 70 enfants, des communautés Guarani-Kaiowá originaires de tekoha Pyelito kue/Mbrakay, présentons par cette lettre notre situation historique et notre décision face à l’ordre d’expulsion exprimé par la Justice Fédérale de Navirai (Mato Grosso do Sul), dans le procès nº 0000032-87.2012.4.03.6006 du 29 septembre 2012.
Nous avons été informés que nos communautés seront attaquées, violentées et explusées de la berge de notre rivière par la Justice Fédérale de Navirai elle même. Il est ainsi évident pour nous que l’action de la Justice Fédérale provoque et augmente les violences contre nos vies, en ignorant notre droit de survivre sur les berges de cette rivière, proche de notre territoire traditionel Pyelito Kue/Mbarakay (…)

Le Cacique RAONI de retour en Europe
POUR LANCER LA CAMPAGNE « URGENCE AMAZONIE »

Le sommet de Rio +20 (juin 2012) n’a pas été à la hauteur des espérances des peuples autochtones de l’Amazonie brésilienne. La forêt et ses habitants sont plus que jamais menacés de disparition. Face à l’urgence de la situation, PLANÈTE AMAZONE se mobilise et met en place une campagne européenne d’un commun accord avec l’Instituto Raoni, ONG brésilienne dont le Cacique Raoni est le président.
Cette campagne sera orchestrée par PLANÈTE AMAZONE avec le soutien de l’ONG américaine, Amazon Watch, de la Société des Peuples Menacés – Suisse – et, pour la France, de Nicolas Hulot.
Un appel adressé aux dirigeants européens aura pour objet dedénoncer les nombreuses violations aux droits de l’Homme que subissent les peuples forestiers d’Amazonie, garants de la préservation de cette forêt.
D’autre part, il leur sera demandé de prendre des mesures concrètes pour que nos pays stoppent leur participation à la déforestation et à la destruction de la biodiversité en Amazonie (importation de soja, huile de palme ou viande, importation de bois issus de coupes illégales ou non durables en forêt tropicale, participation aux projets de barrages géants dans le bassin amazonien…).
Le Cacique Raoni lancera enfin un un appel à la solidarité pour permettre à son peuple de construire en urgence un village dans une zone de son territoire en proie aux invasions. Cette réalisation parachèvera le travail entrepris avec le soutien du chanteur anglais Sting il y a près d’un quart de siècle.

POURQUOI L’EUROPE ?

En avril 1989, le Cacique Raoni quitte le Brésil pour la première fois et entame à Paris une campagne internationale (17 pays parcourus en 60 jours) pour lancer un cri d’alarme contre la déforestation. Relayé par la plupart des télévisions, celui-ci va contribuer à éveiller les consciences : la déforestation ne détruit pas seulement les dernières tribus indigènes, elle risque de compromettre notre avenir à tous.
Le Cacique Raoni a toujours reçu un accueil favorable en Europe et le soutien de chefs d’Etat et de souverains : les présidents français François Mitterrand et Jacques Chirac, le roi d’Espagne Juan Carlos, le Prince Charles, sa sainteté le Pape Jean-Paul II…
Dans la foulée du succès médiatique et populaire remporté par la campagne internationale du Cacique Raoni en 1989, l’impulsion de dirigeants européens lors de sommets du G7 a permis de lancer en 1992 le Programme pilote pour la conservation des forêts de l’Amazonie brésilienne (PPG7), l’initiative internationale la plus ambitieuse en matière de protection de l’environnement
Or, 20 ans après, l’actualité récente nous enseigne que ces territoires et leurs populations sont plus que jamais menacés de disparition.
En 1989 le réchauffement climatique n’était annoncé que par quelques scientifiques zélés. En 2012 il est un fait avéré.
Gardant en mémoire les bonnes résolutions prises il y a près d’un quart de siècle par les pays industrialisés pour enrayer la déforestation, non appliquées pour la plupart, la Campagne « Urgence Amazonie » engagera dirigeants et citoyens à agir maintenant, sous peine de graves conséquences à court terme, pour la planète.
______________________________

VOUS SOUHAITEZ DEVENIR PARTENAIRE OU MÉCÈNE DE LA CAMPAGNE « URGENCE AMAZONIE » ?
MERCI DE NOUS CONTACTER DÈS RÉCEPTION DE CETTE NEWSLETTER À :

info@planeteamazone.org 
(dossier disponible sur demande)
______________________________

Rejoignez l’équipe de la campagne « Urgence Amazonie » :

À événement exceptionnel, mesures exceptionnelles : l’équipe de Planète Amazone a besoin de vous pour l’aider à orchestrer la série d’événements liés à la campagne « Urgence Amazonie » mise en place pour le Cacique Raoni.
Vous êtes en région parisienne, disponible dès maintenant à mi-temps ou à temps plein (heures de travail modulables selon vos possibilités) et ce jusqu’au 20 décembre 2012, votre orthographe et votre rédactionnel sont irréprochables, votre niveau d’anglais est correct (et si vous parlez aussi portugais, c’est encore mieux !), vous êtes habitués aux logiciels de traitement de texte, vous surfez régulièrement sur le web :
CONTACTEZ-NOUS AU PLUS VITE !
info@planeteamazone.org

« URGENCE AMAZONIE » : J’AGIS MAINTENANT !
Je fais un don à Planète Amazone*

Cliquez ci-dessus ou envoyez un chèque à l’ordre de Planète Amazone
à l’adresse suivante : Planète Amazone, 38 rue Baudin, 92400 Courbevoie.
_________________________________________
Chères amies, chers amis,
Planète Amazone, Organisation Non Gouvernementale dédiée à la protection des forêts tropicales et de ses peuples, vous informe et agit. Nous œuvrons, avec d’autres partenaires internationaux, pour exercer des pressions sur le Brésil afin qu’il respecte les peuples indigènes et leur environnement, mais aussi sur les pays industrialisés qui participent de façon unanime à la déforestation, se rendant complices d’une stratégie menacante pour l’avenir, afin qu’il prennent des mesures concrètes pour l’enrayer. Aujourd’hui plus que jamais Planète Amazone a besoin de vous pour poursuivre ses actions. Vous pouvez agir aujourd’hui de façon concrète en apportant votre participation…
________________
Planète Amazone soutient les peuples d’Amazonie dans leurs combats contre la déforestation et les projets de grandes centrales hydroélectriques qui la favorisent. Nous relayons en Europe la lutte contre la construction du barrage de Belo Monte sur le fleuve Xingu (l’un des 60 barrages prévus à court terme sur les affluents de l’Amazone). La pétition officielle du Cacique Raoni contre Belo Monte, que nous administrons (plus de 360 000 signatures à ce jour) est le tissu d’un mouvement qui ne cesse de prendre de l’ampleur. VOTRE MOBILISATION ouvre ainsi aux peuples d’Amazonie la porte des décideurs et responsables politiques.

Planète Amazone travaille en étroite collaboration avec le plus célèbre représentant du peuple Kayapo, le Cacique Raoni Metuktire, personnalité indigène connue dans le monde entier depuis un quart de siècle pour son combat visant à sauver la forêt amazonienne et ses peuples autochtones d’une éradication programmée.

Pour continuer leur travail et assurer le fonctionnement de Planète Amazone, nos bénévoles ont besoin de votre soutien financier. Celui-ci nous permettra notamment de concrétiser les objectifs et projets suivants :
– missions de lobbying politique, rencontres avec des instances internationales, des partenaires potentiels et autres décideurs suceptibles de faire bouger les lignes, impliquant des déplacements en France et à l’étranger
 rémunération d’un stagiaire pour nous soutenir dans nos démarches.
– missions de soutien, d’évaluation et de récolte d’information en Amazonie
– réalisation d’un clip de sensibilisation avec le concours de personnalités médiatiques soutenant la cause du Cacique Raoni et d’autres supports de communication…
________________
Aujourd’hui, les populations indigènes du Xingu ne comptent plus sur la justice de leur pays pour faire respecter leurs droits.
Planète Amazone a donc en projet le lancement d’une campagne de sensibilisation d’envergure à l’échelle européenne afin d’ouvrir un grand débat public et d’interpeller nos dirigeants sur le thème de la déforestation, mais aussi pour permettre de débloquer des aides financières conséquentes pour la protection et la démarcation des territoires indigènes encore non protégés.
Grâce à vos dons, à votre soutien constant, nous pouvons continuer à effectuer le relai en Europe et dans le monde des combats du Cacique Raoni, notamment par le biais du site www.raoni.com, que nous faisons vivre en quatre langues actives (7 pour la pétition), de nos 4 pages Facebook, de notre compte Twitter.
Il est grand temps de joindre nos forces si nous voulons espérer inverser la tendance de l’avenir sombre qui se dessine à court terme en Amazonie et pour la planète.
Vous pouvez faire un don en ligne en cliquant sur le lien ci-dessous
ou envoyer un chèque à l’ordre de Planète Amazone à l’adresse suivante :
Planète Amazone, 38 rue Baudin, 92400 Courbevoie.

* L’association PLANÈTE AMAZONE est régie par les principes généraux du droit applicable aux contrats et obligations, par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901.
L’association est une organisation non gouvernementale.

L’objet de l’association consiste à soutenir et protéger les peuples autochtones en général, et plus particulièrement ceux d’Amazonie, dans leur combat international contre la déforestation et l’industrialisation de la forêt tropicale qui les privent de leurs droits territoriaux, de leur patrimoine et savoirs culturels et de leurs ressources vivrières, et contribuent aux changements climatiques.

Aux fins de réalisation dudit objet, l’association utilisera divers moyens d’action. Elle pourra ainsi :
– promouvoir et veiller au respect de la déclaration internationale des droits des peuples autochtones et la Convention internationale n°169 de l’OIT relative aux droits des peuples indigènes et tribaux,
– favoriser l’information juridique, politique, humanitaire, éducative et écologique au sujet des forêts tropicales et de leurs peuples auprès du public, des divers gouvernements, de l’ONU ainsi que des organisations gouvernementales et non gouvernementales,
– organiser et/ou participer à des manifestations culturelles, politiques et/ou médiatiques à caractère non violent,
présenter et promouvoir le financement de projets en faveur des peuples autochtones des forêts tropicales selon leurs demandes et en partenariat avec eux.


À tous les signataires de la pétition du chef Raoni
contre le barrage de Belo Monte :
APPEL À COMPÉTENCES

Quel futur pour ces enfants?Cette pétition, que nous vous invitons à continuer à relayer sans relâche, nous permet de mettre en place des campagnes d’alerte et des actions, en lien direct avec le grand cacique Raoni, porte-voix de cette cause. PLANÈTE AMAZONE est partenaire de l’INSTITUTO RAONI, l’entité brésilienne dont il est le président et l’âme bienveillante.

Nous sommes plus que jamais dans le feu de l’action. Cependant, face à l’ampleur de la tâche, aux défis qui se présentent à nous chaque jour, aux nombreuses opérations à mener de front, nous avons besoin en renfort de vos énergies, de votre dévouement et de vos compétences.

Appel à compétences pour soutien bénévole
à l’Association PLANÈTE AMAZONE*

– vous êtes webmaster, chargé(e) de partenariats, chargé(e) de communication, attaché(e) de presse, comptable, juriste, avocat, secrétaire, traducteur(rice) ou interprète, parlant et écrivant couramment le portugais, l’anglais, l’allemand ou l’espagnol, rédacteur(trice), webdesigner, développeur php5/mysql, community-manager, chargé(e) de veille informatique, modérateur, scientifique, spécialiste en biodiversité, spécialiste en développement durable, cadreur, monteur, promoteur de spectacles, organisateur d’événement,
–  vous pensez avoir d’autres compétences qui pourraient être utiles à la cause que nous défendons,
– vous n’avez pas de compétence particulière mais, passionné(e) par l’écologie, la protection des peuples autochtones et/ou des éléments naturels, vous avez l’expérience du milieu associatif,
–  vous avez de la disponibilité et êtes d’accord sur le principe de nous apporter votre soutien de façon bénévole,

écrivez-nous vite à planeteamazone@raoni.com

Nous nous engageons à vous répondre rapidement.
Nous sommes également à la recherche de locaux et d’armoires de bureau, mis à disposition de façon gracieuse sur Paris ou proche banlieue.


Nos derniers articles

Un commerce de plus de 30 milliards de dollars, structuré par le crime organisé, responsable de 90% de la déforestation tropicale

Barrage du Belo Monte : il faut joindre nos forces
Un rapport met en lumière plus de 30 moyens de produire et de blanchir du bois coupé illégalement, ce qui compromet la sécurité, la lutte contre le changement climatique et le développement durable.
***

L’Equateur gèle 200 millions de dollars d’actifs de Chevron

Barrage du Belo Monte : il faut joindre nos forces
Nouveau revers pour la compagnie pétrolière Chevron dans ses déboires judiciaires en Equateur. Un tribunal de ce petit pays d’Amérique du Sud a ordonné, mardi 16 octobre, le gel des actifs du géant pétrolier américain dans le pays, en raison de son refus de payer une amende de 19 milliards de dollars (14,5 milliards d’euros) pour dégâts à l’environnement. La valeur des avoirs ainsi confisqués atteindrait 200 millions de dollars (152 millions d’euros).
***

Une union inédite de représentants indigènes et de pêcheurs relance l’occupation du barrage de Belo Monte

Barrage du Belo Monte : il faut joindre nos forces
Suite au non respect des accords passés par Norte Energia (consortium responsable des travaux du barrage de Belo Monte), l’occupation se poursuivra jusqu’à ce que toutes les revendications aient été satisfaites.
***

rejoignez-nous dès maintenant sur les réseaux sociaux (cliquez sur les icônes) :
  

© 2012 raoni.com

This entry was posted in Actions, Articles de presse, Derniere nouvelle. Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *