Exigeons un toit pour tou-te-s !!!

trouvé sur Indymedia Nantes:

URGENT : Occupation en cours à l’étage du Lieu Unique (depuis 19h30 suite à la manif du mercredi 10 octobre).
AG vendredi 12 octobre à 12h au Lieu Unique.
Le directeur du Lieu Unique est venu discuté avec les occupant-e-s et nous laisse pour l’instant jusqu’à ce vendredi midi. Soyons nombreux-ses à les rejoindre, si possible au plus tôt dans la matinée.

Après 2 semaines de mobilisation pour interpeller les pouvoirs publics et exiger des mesures immédiates pour ouvrir des lieux d’hébergement d’urgence en nombre suffisant, les familles avec enfants, les personnes isolées, françaises ou étrangères, sont toujours à la rue.
La préfecture a été mise en face de la réalité de saturation du dispositif d’urgence (le 115 ne répond qu’à 3% des 300 demandes qui lui parviennent chaque jour). Nous leur avons rappelé que le droit au logement pour toutes et tous est un droit constitutionnel, et inconditionnel.
La préfecture nous a annoncé qu’une centaine de places d’hébergement d’urgence seraient débloquées et qu’un accueil à l’hôtel serait possible dans l’immédiat.
Malgré ces promesses, rien n’a changé. Aucune famille n’a été relogée.
Une lettre ouverte au préfet de L.A. à été rédigé afin de le mettre devant ses responsabilités et reconnaisse l’urgence de la situation.
Notre mobilisation continue. Nous voulons plus que des promesses, déjà insuffisantes !!!

NOUS NE POUVONS PAS LÂCHER LES PERSONNES QUI SUBISSENT L’INACCEPTABLE !

Communiqué du 27/09 du Collectif « Uni-e-s contre une immigration jetable » :

Trop de personnes sont à la rue ou en errance : des familles avec leurs enfants, des personnes isolées, qu’elles soient françaises ou étrangères venues demander l’asile en France.

La question de l’hébergement et du logement social, des Français comme des étrangers, devient de plus en plus préoccupante.

Les conditions de vie imposées à ces personnes à la rue portent atteinte à leur santé, à leur dignité, et bafouent tous les droits humains !

La scolarisation effective des enfants ne peut plus être assurée. La rue expose à tous les dangers, et désocialise.

Devant cette situation dramatique, 2 manifestations ont été organisées mercredi 26 et jeudi 27 septembre pour interpeller les pouvoirs publics et exiger des mesures immédiates pour ouvrir des lieux d’hébergement d’urgence en nombre suffisant.

2 délégations ont été reçues, hier par Mr Lapouze, directeur de cabinet du Préfet, et Mr Delacroix, sous-préfet et Mr Pereira, Directeur de la Cohésion Sociale. Ils ont été mis en face de la réalité de saturation du dispositif d’urgence (le 115 ne répond qu’à 3% des 300 demandes qui lui parviennent chaque jour). Si nos interlocuteurs n’ont pas nié la réalité (comment pourraient-il le faire ?), il n’ont apporté aujourd’hui aucune solution concrète pour donner un toit aux centaines de personnes qui sont à la rue. Nous leur avons rappelé que le droit au logement pour toutes et tous est un droit constitutionnel, et inconditionnel.

Nous exigeons l’ouverture immédiate d’un nombre significatif de logements d’urgence afin que le 115 puisse répondre dignement à sa mission.

Nous avons décidé de demander une entrevue dès demain avec le Préfet en personne, et nous appelons à un nouveau rassemblement vendredi à 17h devant la Préfecture. Une conférence de presse sera tenue sur place pour vous donner les dernières informations sur l’attitude du Préfet face à cette situation dramatique.

Collectif « Uni-e-s contre une immigration jetable » avec les organisations : Aides, AC !, CSF, CGT 44, Collectif Enfants Etrangers Citoyens Solidaires (RESF 44), CIMADE, DAL 44, Europe Ecologie Les Verts, FSU, GASProm-ASTI, LDH, Le PCF, Le Parti de Gauche, Les Alternatifs, MRAP, NPA, No Pasaran, SAF, SMG, Sud-Etudiants, Tous Solidaires -Chateaubriant, UNEF, US Solidaires, Médecins du Monde.

 

requisition.jpg

This entry was posted in Derniere nouvelle, Solidarité and tagged . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *