Sursis requis après l’irruption d’anti-aéroports dans la gendarmerie de Blain

 Les deux militants anti-aéroports poursuivis pour rébellion en réunion, après une visite houleuse à la gendarmerie de Blain, seront fixés sur leur sort le 9 novembre.

En mars dernier, un groupe d’une quinzaine de jeunes manifestants s’était présenté à la gendarmerie pour prendre les nouvelles de deux de leurs camarades gardés à vue. L’échange avec les gendarmes s’était conclu par une évacuation des locaux après dispersion de gaz lacrymogène. La procureure a requis des peines de deux mois et un mois de prison avec sursis à l’encontre des deux militants arrêtés dans la foulée. Leur avocat a plaidé la relaxe.

Ouest-France
This entry was posted in Derniere nouvelle, Repression, Solidarité and tagged , , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *