Prise de parole des habitants et occupants qui résistent

Amis d’ici,Amis d’ailleurs

 Notre présence ici, aujourd’hui,tous ensemble,démontre aux architectes avides de ce projet absurde,à ceux qui font du pognon en coulant du béton,que la répression ne nous divise pas mais renforce notre unité et notre détermination !

Sylvain et Clément,un paysan et un occupant comparaissent ensemble parce qu’ils se sont dressés contre l’arbitraire de l’état,Parce qu’ils ont perturbé une étape du projet:des enquètes publiques pliées d’avance,une ridicule mise en scene dans laquelle des pseudos experts cernés de gendarmes mobiles font semblant d’étre à l’écoute de la population,Nous voulions leur exprimer notre refus catégorique de ce projet,nous voulions leur crier notre rage et notre colère,Nous voulions hurler à la face des aménageurs qui détruisent nos vies et glacent notre horizon avec des tonnes de béton de verre et d’acier,qu’ils ne sont pas les bienvenus,,ni ici ni ailleurs !

Nous voulions défendre nos vies face aux plans absurdes de jean marc Ayrault et de Vinci,qui ne tolèrent la terre que lorsqu’elle est figée et ensevelie sous le goudron,

On accuse nos camarades de violence,mais qu’est ce qui est violent?Manoeuvrer un tracteur et se protéger des assauts policiers ou charger les manifestants,matraquer ou gazer des personnes venues exprimer leurs mécontentements ?

On accuse le mouvement de lutte contre l’aéroport de violence,en fantasmant d’improbables ultras, tapis dans l’ombre des forets de la ZAD,mais qui est violent ?Celles et ceux qui se mobilisent contre un projet destructeur ou l’état socialiste et Vinci qui harcèlent et qui intimident,qui exproprient et qui expulsent ?

Face à cette justice arbitraire qui veut museler la contestation,

Face aux nombreuses tentatives de diviser le mouvement entre paysans et squatteurs,entre manifestants et casseurs,entre habitants et personnes venues de l’extérieur,

Nous devons faire bloc !

Comme lors de la manif du 24 mars à nantes comme le 21 juin dernier autour de la mairie de notre dame des landes ,,,

Aujourd’hui à la tribune,parmi les collectifs et les individus en lutte ,il y a des orateurs qu’on ne voit apparaître que lorsque crépitent les flash de la presse et que sont pointées vers eux les caméras des journaux télévisés, Certains d’entre nous ,écorchés par le souvenir encore vif des trahisons récentes qui scellent les accords électoraux les plus bancales,n’y voient que de l’opportunisme.

Nous, nous nous contenterons de les prendre aux mots!Nous leur donnons rendez vous quand les machines de Vinci viendront raser les maisons sous le coup d’un permis de démolir.

Nous leur donnons rendez vous lorsque les bulldozers viendront commencer la construction du barreau routier à l’endroit meme ou aujourd’hui fleurissent cabanes et potagers.

Quand à vous tous,anonymes qui ne nous avez rien promis pour mendier un siège de député, nous savons que nous pourrons compter sur vous dans ces moments clefs de la lutte à venir.

Alors que les premiers habitants sont contraints de partir,alors que les derniers recours légaux s’épuisent ,nous avons besoin,plus que jamais,d’une mobilisation forte et unitaire,plus massive encore que celle d’aujourd’hui,

Le 11 septembre à 14h retrouvons nous de nouveau à st Nazaire pour le procès de la famille Herbin premiers habitants de Notre dame des landes à etre trainée devant les tribunaux pour le simple fait d’habiter quelque part et de refuser d’en partir,Notre présence ce jour là est décisive !

Alors ,dans vos villes et régions respectives, faites résonner partout ce message :

NON à l aéroport ! Vinci dégage !

This entry was posted in Derniere nouvelle, Textes and tagged , . Bookmark the permalink.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *