Quand_les_arbres_fulminent-A-skillshare

 Description du docu “piqué” sur le site internet de la ZAD :https://zad.nadir.org/spip.php?article1334 En francais et en anglais Le film, réalisé par l’équi…

 

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Occupation militaire:indignez vous! 100 jours déja!

Mercredi 27 février 2013, 17h carrefour La Saulce-Fosses Noires

“Bonjour,gendarmerie nationale,controle de papiers”.Le jeune garde mobile se dirige vers le camion un peu plus loin pour vérification.Son collègue beaucoup plus agé me demande:”Vous allez où?” “là”, et je lui montre du doigt la direction en face.”Vous habitez où? là,dans le coin?”Je persiste:”Là”. Un peu énervé,il me lance:”Vous étes comme les autres? “”….comme les autres?””Vous m’avez très bien compris,comme ceux qui vivent dans des cabanes ,qu’on voit à travers champs et qui viennent d’aileurs.” “Vous parlez des habitants quoi,des habitants qui résistent!””Arrétez de jouer sur les mots.Vous étes du coin ou pas?Vous avez une maison avec quatre murs, un toit,une vrai maison quoi!(me dessinant avec ses mains une maison avec quatre murs et un toit!)”Mais pourquoi vous me posez toutes ces questions.Vous me controlez minimum quatre fois par jour et cela ne vous suffit pas!””j’obéis aux ordres mais si vous saviez comme j’en ai rien à faire de l’aéroport!Je serai bien mieux chez moi!””Pourtant cà fait trois mois que vous nous bloquez aux deux carrefours et que je suis obligée de subir vos controles”Le plus jeune me rend mes papiers .Après vérification ,je suis en règle.YOUPI! le plus vieux revient vers moi.”Il va falloir penser à partir!””comment!””faites pas exprès vous avez très bien compris,De toute façon ça doit plus tarder””Ah bon,si vous avez des infos ,cela m’intéresse”.”vous savez bien que c’est plié!””on verra bien moi ,en tout cas je ne bouge pas d’ici,je reste dans” ma maison” car ce foutu aéroport ne se fera pas!”  Le plus jeune :”c’est tout le mal que l’on vous souhaite ,Madame.”

Trois jours plus tard, alors que l’on me pose encore la question:”vous allez où? Je réponds “Maaaaaisooooon”  en pointant mon doigt vers le ciel ,façon E.T!!!

 

 

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

France Culture Mars 2013

 Scoop.it!
Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Notre-Dame-des-Landes : des prévisions de trafic gonflées ?

 

Les prévisions officielles sur l’activité du futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes font décidément froncer bien des sourcils. Après la mise en lumière de sérieux doutes sur les avantages financiers du projet, ce sont les estimations de passagers que Terra Eco a détricotées.

Pour déclarer le projet d’utilité publique, les décideurs politiques se sont basés sur une enquête réalisée en 2006 par la très sérieuse Direction générale de l’aviation civile (DGAC). Dans le plus beau des scénarios, le document promet au futur aéroport quelque 8,5 millions de voyageurs à l’horizon 2050. Soit près du triple de la fréquentation actuelle de Nantes-Atlantique. Une justification de poids pour la construction d’un nouvel aéroport, plus grand, plus loin… Mais personne, parmi ceux qui se sont amusés à décortiquer tableaux et graphiques de cette enquête préalable à la déclaration d’utilité publique (DUP), ne parvient à comprendre sur quoi ces prévisions sont fondées. Continue reading

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Episode qui se reproduit six fois par jour,depuis 100 jours!

Un dimanche comme les autres…

Dimanche 11h00, j’emmène ma fille prendre son train à Nantes. Je choisis les grands axes et passe donc au carrefour des Ardillères. J’y suis passé plusieurs fois cette semaine; présenter sa carte d’identité et ouvrir le coffre est faisable si on est de bonne humeur…

Ce dimanche donc, arrêt, carte d’identité :
-« vous allez où Monsieur ?»
– « droit devant ! »
-« Vous allez où Monsieur ? »
– « papa m’emmène au train », dit Pauline qui cherche l’efficacité.
-« Vous descendez, vous ouvrez le coffre ! », demande celui qui a une autre notion de l’efficacité.

Du coup, ma carte d’identité est explorée sous toutes les coutures ; en tout cas, cela demande du temps.
Une voiture essaie de passer à côté de moi : « stop! papiers d’identité, ouvrez le coffre ! »
Ah ! Mais c’est Julien ! Un camion s’arrête derrière. Ah ! Mais c’est Marie !
Nous discutons, on se retrouve comme en famille finalement.

Contrôles aux Ardillères

Ma carte d’identité revient au bout d’un temps long, bien après celle de Julien.

J’entends une bribe de conversation entre gendarmes : « je n’ai pas aimé…. »
Si je comprends bien, ce flic agacé, a fait durer le contrôle pour me faire rater le train et me montrer sa toute puissance.

Heureusement qu’il y avait un autre train une demi heure après.

Comme dit le maire de Notre Dame, « la police n’a pas la bonne mission ! »
C’est bien vrai, mais on fait comment quand le préfet envoie la police juste pour montrer ce qu’il en coûte de résister au pouvoir central ?

Désormais, je prendrai les petites routes : même si on y voit des cars bleus, il n’y  a pas de contrôle !

La vengeance du flic de base, c’est de faire suer le monde ; la mienne, c’est de vous raconter mes histoires…

De Marcel, paysan à Notre Dame

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Ce film est boulversant d’humanité…et signe l’essence meme de la lutte.

 

 

#ZAD #NDDL : Quand les arbres s’agitent (When the trees shake)

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Enfin, une vraie pub pour Notre-Dame-des-Landes

Publié le 18 février 2013

Ce n’est pas une blague, c’est vrai. Une publicité fantastique, délirante mais sérieuse, en faveur de l’infernal projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Les mots me manquent, mais vous allez les trouver. Tout cela va coûter 300 000 euros pour commencer. Quand il s’agit de ses conneries, Ayrault ne manque pas d’argent.

pubnddl1.jpg

pubnddl2.jpg

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

900 000 euros pour la propagande de l’ aéroport de Notre-Dame-des-Landes!

 

On se souvient qu’en décembre Jacques Auxiette, président PS des Pays de la Loire avait lancé 2 appels d’offre ( près de 200 000 euros au total) pour recruter des pros de la  chargés de propager la bonne parole sur le futuraéroport de Notre-Dame-des-Landes ( voir 120 000 euros pour promouvoir l’ aéroport de Notre-Dame-des-Landes sur le web).

900 000 euros pour la propagande de l' aéroport de Notre-Dame-des-LandesDix jours plus tard, face au tollé,Jacques Auxiette faisait machine arrière. Il vient de trouver ( à peine) plus subtil: arroser la principale chaîne de télé locale.

Le 13 mars, il va signer une convention de partenariat avec France Télévisions pour “valoriser le fait régional” et “favoriser l’analyse et la compréhension des enjeux locaux“. Et pour cela il offre900 000 euros, répartis sur 3 ans, à France 3 Pays de la Loire. Du jamais-vu. Un comité de pilotage, composé de 2 représentants de la région et 2 autres de la chaîne, veillera au grain: “La Région peut procéder à tout contrôle ou investigation qu’elle juge utile pour s’assurer du respect des engagements.” D’ailleurs, elle se réserve “le droit d’exercer un contrôle sur pièces et sur place, qui consiste en un examen de l’ensemble des pièces justificatives relatives au coût de l’action subventionnée“. Et, si ça ne marche vraiment pas, elle pourra toujours “résilier le présent contrat de façon anticipée pour motif d’intérêt général“. Continue reading

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

occupation militaire , propagande,dialogue:cherchez l’intru!

Futur aéroport du Grand Ouest : une campagne de communication

Pendant une semaine, jusqu’au 24 février, le syndicat mixte aéroportuaire lance une campagne de communication pour rappeler ce que le futur aéroport du Grand Ouest apportera aux territoires « pour leur développement et leur avenir ». Le slogan donne le ton : « Aéroport du Grand Ouest : un vrai + pour nous tous ».

La campagne concerne Nantes, Rennes, Angers, Saint-Nazaire, La Baule, les départements de Loire-Atlantique, du Maine-et-Loire, de Mayenne, de Vendée, d’Ille-et-Vilaine et du Morbihan. Elle va s’afficher dans la presse quotidienne et hebdomadaire régionale, les espaces publicitaires des gares, des centres commerciaux. Des spots radios sont aussi prévus. D’un coût de 300 000 €, elle est financée par les collectivités membres.

Ouest-France
Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

EXPOSITION itinérante de la ZAD

Un Territoire se défend avec tout-e-s ses habitant-e-s, Notre mémoire commune nous nous l’approprions, nous la faisons vivre. C’est notre résistance que l’on vous invite à partager ici et ailleurs – a travers cette exposition itinérante !

Pour une organisation simple, voici un Planning qui vous permette de réserver l’exposition ( une seule personne référent pour simplifier la communication ). Pour tout les gestions concernant l’expo, mail a zad@riseup.net avec le sujet “EXPO” svp !

 

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

 

Société

Pierre Rabhi : “l’écologie interroge notre regard sur la vie”

 

Dans un entretien avec Reporterre, Pierre Rabhi souligne la dimension humaniste de l’écologie.

Barnabé Binctin (Reporterre) – 16 février 2013

 


En ce début 2013, il est encore temps de tirer un bilan de l’année précédente. Que retenez-vous des élections présidentielles françaises, américaines, russes ; des conférences de Rio, de Doha ou d’Hyderabad ?

Pierre Rabhi - Nous sommes aujourd’hui dans un contexte général d’interrogations sur l’avenir, et l’écologie entre en ligne de compte comme un paramètre qu’il faut appréhender. C’est normal. Mais ce paramètre, qui est essentiel, n’est pas suffisamment mis en exergue, selon moi. Je dirais qu’on met un peu d’écologie pour condimenter l’ensemble du système, mais l’écologie n’apparaît pas encore comme un urgence et une priorité absolue. Au contraire. Je dirais même que l’écologie politique reste un peu limitée. Je pense que c’est parce qu’elle s’appuie sur du factuel. Or l’écologie ne nous interpelle pas seulement sur le trou d’ozone, le carbone ou sur l’épuisement des ressources, mais aussi sur un registre plus intime, un registre de l’ordre du personnel. L’écologie interroge notre regard sur la vie, notre positionnement par rapport aux mystères de la vie. Il n’y a pas assez de beauté invoquée, pas assez de mystères. On reste sur un discours élémentaire, mais qui ne prend pas l’élan de quelque chose de plus fondamental et essentiel. Continue reading

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Un groupe de photographes anti #NDDL | Vidéos_NDL | Scoop.it

Diaporama
Via UZAC

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

HUMOUR!!!

Bonjour, il y a sur you tube une chanson intitulée ” Mes petits chiens”http://www.youtube.com/watch?v=THMoGT2W2uw.

Elle serait écrite par Jean Marc Ayrault! Elle parle de 3 syndicalistes paysans encartés au PS, élus conseillers généraux et député qui soutiennent mordicus le projet d’aéroport.
Je vous copie le texte:

« Mes petits chiens » sur l’air de la chanson «  Le poinçonneur des lilas »

Les paroles sont de Jean Marc Ayrault !

Je suis le Ayrault de c’bled là
Je suis arrivé au sommet de l’état
Je mène toutes les affaires
D’une main d’fer
Dont celle que je veux à tout prix
Mon grand aéroport chéri
C’est ma grande oeuvre, c’est mon Versailles
Qui fait crier toute la piétaille
Mais j’ai trouvé parmi elle
Des éléments fidèles
A qui j’ai donné mission
D’enfumer la population

Mes p’tits chiens, mes p’tits chiens, mes bons petits chiens
Yves Daniel, Philippot, Bernard Deniaud
Je les tiens en laisse
J’leur fais des caresses
A mes chiens, à mes chiens, à mes petits chiens
Yves Daniel, Philippot, Bernard Deniaud
Mes petits chiens, mes petits chiens
Mes petits chiens, mes petits chiens Continue reading

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

 Des légumes, pas du bitume! Legumaj er parkeier! Chanson de soutien au

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Article de Terra Eco du 3 Décembre 2012

en version abonné: http://www.terraeco.net/Notre-Dame-des-Landes-Construire,47216.html

Jean-Marc Jancovici est ingénieur spécialiste du climat et de l’énergie.

Terra eco : Vous alertez depuis des années sur la raréfaction des ressources en pétrole. La France s’est engagée dans la construction d’un nouvel aéroport à Notre-Dame-des-Landes. Qu’en pensez-vous ?

 

Jean-Marc Jancovici : J’ai compris depuis que je m’intéresse aux infrastructures de transport que leur décision répond plus souvent à une logique de compétition territoriale qu’à un besoin. Chaque élu local veut son aéroport, son bout d’autoroute… Tant que l’on est dans un monde où il n’y a pas de limite globale de ressources et d’énergie, ce système est autoréalisateur. Si je construis mon infrastructure et que l’énergie qu’il faut pour qu’elle fonctionne est disponible sans limite, alors des usagers vont s’en servir et je pourrai dire que j’ai bien eu raison de la faire puisqu’on s’en sert. Mais dans un monde contraint, ce n’est pas l’offre en infrastructure qui est le facteur limitant, c’est l’offre en énergie. On en a un exemple avec l’autoroute Pau-Langon, qui a été décidé à un moment où l’on savait que les ressources en pétrole se raréfient et donc que les prévisions de trafic étaient fantaisistes. Et de fait les projections de trafic ne sont pas au rendez-vous. Continue reading

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Un jour, un terrible incendie se déclara, et tous les animaux assistèrent, impuissants, à la destruction de leur forêt. L’éléphant leva les yeux, vit une petite fusée qui allait de la rivière jusqu’à la forêt. C’était le colibri ! Il lui demanda : Mais que fais-tu ? J’éteins le feu. Tu es fou. T’es bien trop petit! Je fais ma part.

  1. Monsanto – Kolibri – YouTube

    www.youtube.com/watch?v=kUNxxXBAAQU
    10 déc. 2012 – Ajouté par KolibriRap

    NOUVEAU CLIP (Nouvelle Colonisation – Kolibri) : http://www.youtube.com/watch?v=45jAu5AjnlU http://www 

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Témoignage d’une personne qui est venue participer à la ballade sur l’emplacement du projet de barreau routier le 2 février 2013.

Aujourd’hui, je marche avec les Zadistes

vendredi 8 février 2013, par zadist

 

Ce week-end, c’est décidé, même si le ciel pactise de nouveau avec les magnats de la botte caoutchoutée, j’irai marcher, guidé par les Zadistes, ces résistants au projet inutile d’un aéroport bétonné, au coeur du bocage de Notre Dame des Landes.

Comme toutes les luttes qui m’ont aspiré depuis ma 1ère manif ( avant 68 !), mes motivations restent les mêmes : une vie meilleure pour l’être humain sur notre planète . J’ai toujours trouvé indispensable d’associer ce rêve au combat de l’exploitation de l’Homme par l’Homme. Alors, quand un pouvoir d’état à coups de subtilité,fût-elle démocratique, impose et organise le pillage de 1500 ha de terre agricole…, quand des politiques , fussent-ils élus, délèguent la réalisation de leur projet mégalomaniaque à Vinci, société financière au modèle d’un capitalisme moderne, alors , je sens que participer à l’insurrection aéroportuaire me sera salutaire.

Aujourd’hui je marche avec les Zadistes. Au rendez vous , à Notre Dame des Landes, nous sommes 22…v’là les flics….. Non, Non, eux, ils sont bien plus nombreux. Ils bloquent toutes les entrées et sorties goudronnées de la Zone A Defendre. Evidemment, ils nous ont contrôlés avec toute la connerie de leur zèle. Aujourd’hui 2 février, ils ont même le droit, grâce à une photocopie d’un arrêté signé par le procureur(?) de fouiller les voitures et de contrôler l’identité des passagers . Des robots obéissant aux ordres des intérêts financiers , via l’état ! Ca pue ! Heureusement , fiers et joyeux, déterminés à faire reculer tous ces larbins nous sommes 22 dont la moitié vivant à plein temps intra-Zad. Nous partons du Nord-Est, bien au-delà du projet, sur la commune de Granchamp, pour évaluer tous les aménagements, drains des consommateurs, soit,ronds points, échangeurs, déplacements des lignes à haute tension et tutti quanti. Le pillage de la terre, et la privatisation du vivant est aussi à l’extérieur des 1500 hectares. Notre guide, disons Zadig, nous l’explique cartes et bornages à l’appui.

Nous traversons le bocage, petites prairies, entourées de haies d’ajoncs et d’arbres, l’eau ruisselle partout, nos bottes fusionnent avec la boue….elles adorent ! Heureusement nos mollets les ramènent à la décence, aidés souvent par nos compagnons de rando-zad, comme pour les passages de barbelés, moments précieux où les langues se délient. J’apprécie la spontanéité et la franchise des zadistes qui nous guident d’un lieu de vie à un autre, soit des installations précaires, groupées ou isolées dans la forêt, sur les collines ou même au bord des chemins ou routes entrant dans la zone. Ce sont des cabanes terrestres ou aériennes construites avec des branches, des planches, des tôles et des baches. Certaines sont de vraies oeuvres d’art, telle cette cabane en planches au toit de tôle, coincée dans un arbre à 15 mètres de hauteur en forme de nichoir pour oiseau géant qui aurait droit, comme ses collègues 15 fois plus petits, à son entrée circulaire ; ou bien ce palace sur palette, cabane ronde, rêve de Laponie. Elles sont isolées ou groupées. Quelquefois,après le passage des larbins pilleurs de terre, elles ont été exécutées. Restent leurs viscères et leurs squelettes. Alors la nostalgie de nos guides, anciens locataires apparaît. Mais cette mélancolie s’envole vite, la puissance du refus de ce projet inutile venant bétonner cette terre, est plus fort. Nos compagnons, squatteurs et squatteuses, feront corps avec l’environnement du pays jusqu’au grand soir de la victoire.

Cette noble cause est-elle seule responsable de cette volonté naturelle à nous transmettre leur humanité, leur chaleur, leur joie de partager leurs expériences de vie commune ? Ou bien est- ce leur volonté de vivre avec d’autres règles que celles de l’individualisme croissant de notre organisation sociétale officielle, qui les entraine à inventer une autre vie communautaire ? La marche remue les méninges, nos introspections s’extériorisent. Je suis surpris de l’ironie que déclenche ma confiance en l’Homme, que j’espère moins mauvais s’il vivait dans une société plus juste.

Cette idée m’a encore porté pour marcher avec les zadistes. J’intègre leurs luttes à tous les combats anticapitalistes. De leurs convergences et de leurs victoires, naîtront la conscience de nôtre force à imaginer une autre vie commune . Mes compagnons de marche l’ont déjà inventé à N.D.D.L.

Ils la pratiquent sous forme d’un collectif autonome et solidaire où déjà ils donnent l’exemple qu’une autre vie est possible. Sur la zone occupée règnent la multiculturalité, le partage des opinions et des savoirs, l’entraide, l’imagination, le rêve et même l’utopie ( l’envie de la maison-nichoir ! ). Je me sens heureux et honoré d’être aujourd’hui avec eux. Je vois toutes ces résolutions dans leurs yeux. Ces grands enfants séduisent le grand-père que je suis. Leur détermination à sauver ce bocage peut symbolser tous mes espoirs. En même temps qu’ils caillassent un lobby financier, ils inventent un autre monde. Respect Mesdemoiselles, Mesdames et Messieurs les Zadistes. Vous êtes les Révolutionnaires du XXI ème siecle, et je vous aime !

Aujourd’hui, en plus de marcher avec les zadistes, j’ai pris ma vie en main,en participant à la défaite certaine d’un lobby capitaliste. Merci

A Saint Clément, le 05 02 2013

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Massacre au bois de Tronçais (un autre Notre-Dame-des-Landes) Fabrice Nicolino

Publié le 7 février 2013

Une putain d’affaire. Vraiment, on ne voit pas un pareil désastre tous les matins. Je résume, et prie les acteurs locaux d’excuser d’éventuelles erreurs. Comme souvent, les choses sont un peu compliquées. Je commence par le lieu, qui est une forêt de 110 hectares bordée par l’Yonne d’un côté, la rivière Sardy et le canal du Nivernais de l’autre. Nous sommes tout près du du parc naturel régional du Morvan, dans l’arrondissement de Clamecy et le département de la Nièvre. Un château fort connu des historiens, celui de Marcilly, domine les environs. Continue reading

Posted in Derniere nouvelle | 1 Comment

Vinci écarte un dirigeant trop bavard au Cambodge

01 FÉVRIER 2013 | PAR JADE LINDGAARD

Que se passe-t-il à l’aéroport international de Phnom Penh ? Depuis novembre dernier l’aérogare vit au rythme du différend qui oppose son ex-secrétaire général et directeur des ressources humaines, Philippe Laurent, à son employeur Cambodia Airports. Ce conflit du travail n’agiterait que la communauté des expatriés français si le concessionnaire du site n’était le groupe Vinci, n°2 mondial du BTP (37 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2011).

Ce cadre dirigeant, aujourd’hui licencié, accuse la multinationale d’infractions à la charte éthique et d’escroqueries, de non-respect du code du travail, de harcèlement professionnel et discriminations. Il expose ses griefs dans des courriers électroniques largement diffusés au sein du groupe, et dont Mediapart a obtenu copie.

(DR)(DR)

Dans ses missives fleuves au ton souvent enflammé, Philippe Laurent ne se contente pas de critiquer les libertés que son ancien employeur prendrait avec le droit du travail. Il dénonce aussi des dysfonctionnements comptables et financiers, et reproche à Vinci diverses infractions aux codes civil et pénal. En octobre dernier, il a cherché à bloquer un projet d’accord concernant la première phase d’importants travaux d’extension des terminaux de Phnom Penh (un peu moins de 2 millions de passagers par an) et Siem Reap, qui pourraient se chiffrer au total à 85 millions de dollars. Continue reading

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

: la ferme de Bellevue s’adresse au Président Dans une lettre ouverte au président Hollande, les opposants à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes défendent la ferme menacée de destruction, sûrs que « le projet d’aéroport sera abandonné

». Notre Dame des Landes le 29 janvier 2013 Monsieur le Président,…. Je suis Belle vue du ciel : je crois que vos hommes m’ont remarquée, ils me passent au-dessus depuis des mois, dans leur hélicoptère, chaque semaine, parfois chaque jour, parfois plusieurs fois par jour. Depuis bientôt deux siècles que des paysans et paysannes sont arrivés ici pour vivre de la terre, depuis bientôt deux siècles qu’ils m’ont construite à la sueur de leur front, apportant au fil des décennies des améliorations et extensions pour loger leur famille et leurs animaux, les fourrages et le matériel agricole, le sentiment d’être utile ne m’a jamais quittée. Certains disent que je ne suis qu’un tas de pierres Continue reading

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Mr Mareschal,vous nous manquiez tellement!Quel beau retour!

 Patrick Mareschal, ancien président du Conseil général de Loire-Atlantique et du Syndicat mixte d’études aéroportuaire, a été auditionné lundi par la commission du dialogue sur le dossier Notre-Dame-des-Landes, comme le député EELV François de Rugy.

Et l’élu critique les opposants dans un communiqué diffusé ce mardi : “Ils se sont constamment trompés ou ont délibérément menti, sur le trafic aérien, le coût du projet, l’impact foncier exagéré par les opposants alors que celui de l’étalement urbain est considérable.”

“Les opposants diabolisent l’aéroport du Grand Ouest et en font le bouc émissaire des tensions et difficultés – économiques, sociales, financières et écologiques. C’est une manipulation grossière”, a déclaré Patrick Mareschal.

“Il est incompréhensible que des personnes se présentant comme défenseurs de l’environnement refusent un nouvel équipement qui apportera des bénéfices écologiques évidents”, ajoute-t-il.

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Scooped by ACIPA
Scoop.it!

 Site proposant l’écoute en ligne ou le téléchargement des émissions de radio de Daniel Mermet, Là-bas si j’y suis, diffusées sur France Inter. Fichiers en ogg vorbis, possibilité de streaming audio. Site réalisé sur SPIP.

No comment yet.
Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Du 27 janvier au 3 février : les habitant-e-s qui résistent contre l’aéroport et son monde vont jusqu’à la Chataigne …

“Désormais, la plus haute, la plus belle performance que devra réaliser l’humanité sera de répondre à ses besoins vitaux avec les moyens les plus simples et les plus sains. Cultiver son jardin ou s’adonner à n’importe quelle activité créatrice d’autonomie sera considéré comme un acte politique, un acte de légitime résistance à la dépendance et à l’asservissement de la personne humaine.” Pierre Rabhi

dimanche 27 janvier 2013, par zadist

Du 27 janvier au 3 février les habitant-e-s qui résistent contre l’aéroport et son monde vont jusqu’à la Chataigne … pour proposer une semaine d’activités : programme à venir bientôt

Semaine de rencontres à la Chateigne, organisée par des habitant-e-s qui résistent contre l’aéroport et son monde

Depuis le 17 novembre, suite à la manif de réoccupation et la consturction d’un nouveau lieu d’organisation pour le mouvement, des collectifs qui participent activement de la lutte, sans habiter sur le terrain en permanence, se sont relayés pour faire vivre la Chateigne. En même temps, des constructions ont fleuri comme autant d’épines dans le pied de César ! De nouveaux collectifs sont venus renforcer le mouvement d’occupation, dessinant de nouvelles manières d’habiter la zone. La lutte sur la ZAD prend une dimension et une intensité nouvelles grâce à ces nouvelles présences. Qu’illes soient des bourgs alentours, de Nantes ou de l’autre bout de la France, qu’illes s’installent sur la ZAD où y passent quelques heures, ami-e-s d’ici et d’ailleurs renforcent le mouvement de lutte contre l’aéroport et son monde.

Depuis le 16 octobre, nous vivons sous occupation militaire. L’Etat au service de Vinci expulse, détruit, blesse et enferme. L’opération César a marqué un tournant, un point de non-retour dans la détermination à résister contre cet amménagement du territoire et à continuer de vivre ici. Sur la ZAD il est devenu impossible de vivre sans lutter, comme il est impossible de lutter sans vivre. Habiter ici et lutter ici sont des questions inséparables, entremêlées. Ainsi, en même temps que nous voulons renforcer la lutte, nous voulons continuer de partager un quotidien avec ses moments de joie et de fête. En dépit des contrôles policiers incessants, des affrontements parfois violents, et des humiliations quotidiennes, les liens d’amitié et de solidarité qui nous unissent n’ont jamais été aussi forts. Nous voudrions étendre et renforcer cette comunauté de lutte, c’est pourquoi :

On s’invite et on vous invite à la Chateigne !

Parce que nous sommes animé-e-s du désir de partager et de transmettre les expériences acquises en vivant et en luttant ici ces dernières années. Comment la ZAD était-elle habitée il y a 20 ans, 5 ans, 3 ans ? Comment ont émergés les premières oppositions à ce projet ? Comment est né le mouvement d’occupation ? Quelles expériences tirons-nous de ces dernières semaines de résistance aux expulsions ? Nos histoires, nos liens, nos vécus, sont une force inestimable, indestructible, nous voudrions les partager. Parce que nous ne détenons pas toutes les pièces du puzzle, nous lançons à l’occasion de cette semaine, un appel à témoignage, pour récolter vos souvenirs de cette lutte.

Si le mouvement a une histoire, il a aussi un avenir à élaborer et à construire ensemble. Ces perspectives nous voudrions les réflechir collectivement. Comment renforcer les liens entre les collectifs qui participent de cette lutte ? Comment accroitre notre connaissance du terrain dans la perspective des travaux à venir ? Comment étendre la lutte à l’ensemble de la métropole Nantes Saint-Nazaire ? Comment les habitant-e-s et les collectifs solidaires peuvent-ils faire échouer Vinci et l’Etat pour faire de ce bocage un espace communs où vivre nos rêves ? Comment cette résistance peut-elle renforcer des luttes ailleurs, contre d’autres projets d’amménagements tout aussi absurdes et destructeurs ?

A toutes ces questions nous n’avons pas de réponse sous prétexte que nous prenions part à cette lutte avant. En revanche, nous espèrons pouvoir esquisser des pistes tous-tes ensemble à l’occasion de cette semaine de rencontre.

Cette semaine, on vous propose : une après midi de discussion sur l’histoire de la lutte, une balade sur le tracé du barreau routier, un atelier-cuisine Vegan pour réaliser un livret de recettes, un bal, une expo photo sur la ZAD, une soirée jeux, un débat sur la métropole Nantes Saint Nazaire, un atelier pour faire du savon DIY, un atelier grimpe, une journée organisé-e par les enfants et l’utilisation de l’espace crèche de la Chateigne pour permettre aux parents de participer à la semaine. Le programme détaillé sera disponible bientôt.

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Amis d’ailleurs…”Nous n’avons jamais abandonné nos terres. Nous allons nous battre avec la vérité jusqu’à ce que nous gagnons”.

MNN: ACT “Terminator” US AU CANADA

Posté le 14 janvier 2013

mnnlogo1“Terminator” US LOI AU CANADA 

MNN. Le 14 janvier 2013. Le Premier ministre canadien Stephen Harper a adopté la «Loi de résiliation» américain de 1953. [280] Droit public C-45 exemplaires de la version US de Hitler “loi d’habilitation” 1933.Autochtones ont été considérées comme un fardeau.Congrès s’est terminé reconnaissance fédérale, la souveraineté et toutes les obligations à 109 nations autochtones. Traités et accords antérieurs ont été abrogés. 2,5 millions d’acres de terres ont été plus protégé. Le gouvernement fédéral a pris des terres tribales riche en ressources, transformant une grande partie dans les parcs nationaux et les systèmes de refuge.   Continue reading

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

“Mais… ce sont des socialistes…proche de la gauche”Philippe Baumet(PS)

Scooped par ACIPA
Scoop.it!

jeudi 20 décembre 2012: inauguration de la permanence parlementaire de philippe Baumel (PS) au Creusot (71). 3 Comités de Soutien de Saône-et-Loire solidaire …

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Non,Mr Dantec,nous ne voulons pas de ce dialogue!!!

 

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Nous sommes ici pour dire : nous ne partirons pas, il n’y a rien à négocier, mais tout à prendre ou tout à perdre !

Déclaration lue lors de l’ouverture d’une maison Vinci au Liminbout

samedi 13 octobre 2012, par zadist

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

AmiEs d’ici, AmiEs d’ailleurs,

Beaucoup parmi vous connaissent ces lieux. Pour celles et ceux qui habitent ici, légalement ou illégalement, tout est familier :

- Les voisinEs avec qui l’on partage des moments de fête et d’échanges, de lutte et de résistance.

- Les jardins que l’on bichonne, les fermes rythmées par les horaires de la traite, les chemins dans lesquels on se perd pour cueillir mûres et champignons…


D’autres parmi vous viennent peut-être ici pour la première fois. Parce que même s’ils n’ont jamais parcouru ces champs et ces bois, même s’ils n’ont pas un souvenir dans chaque pierre, dans chaque arbre, à chaque croisée des chemins : ils n’acceptent pas que tout cela soit détruit ! En reprenant cette maison vide aujourd’hui, malgré le risque que la gendarmerie nous en chasse, nous voulons passer ce message :

La lutte continue, nous ne tomberons ni dans le piège de la répression qui veut nous rendre impuissantEs, ni dans celui de la négociation avec Vinci qui veut faire de nous des accompagnateur-trices du projet, des complices de notre malheur.

Ils ont les moyens de faire de cette zone un désert. Ils sont en train de transformer les hameaux en villages fantôme, ils rêvent d’un bocage avec des haies en plastique et des grillages de métal, d’une terre ou la brume est remplacée par les gaz d’échappement des avions, où les perles de rosée ne glissent plus le long des toiles d’araignées mais sur des panneaux solaires du toit d’un aéroport.


Nous avons toujours dit : un territoire se défend par celles et ceux qui l’habitent, mais pas seulement. D’ici comme d’ailleurs, nous sommes venuEs montrer à ceux qui nous chassent que nous pouvons ensemble nous dresser contre leur logique comptable et destructive, par notre discours et par nos actes, même s’il faut pour cela enfreindre leurs lois. __________________________________________________________________________________________

- Alors que Vinci et l’état socialiste déploie tout une machinerie infernale pour broyer celles et ceux qui ont décidé de rester et refuser de coopérer,

- Alors que l’on croise avec tristesse le chemin de celles et ceux qui nous ont accueilli au départ et s’en sont allés,

- Alors que les maisons, les terres et les fermes de la zone se vident et que le départ de chaque habitant marque l’arrivée de nouveaux vigiles et un accroissement du flicage de la zone,

Nous sommes ici pour dire : nous ne partirons pas, il n’y a rien à négocier, mais tout à prendre ou tout à perdre !


Ils auront beau nous harceler, nous expulser unE à unE, nous traîner encore et encore devant les tribunaux, nous continuons de lutter… même si le combat est inégal, même si la résistance semble vaine.

A la veille des expulsions, il nous reste encore une marge de manœuvre : habitons les lieux.

Nous devons repeupler la zone à mesure qu’elle se vide pour soutenir celles et ceux qui refusent de partir. Pour empêcher par notre présence l’avancée de projet. Pour hurler notre refus de l’absurde et poser ensemble des gestes de résistance et comme le disait Günther Anders :

« – le courage ? Je ne sais rien du courage. Il est à peine nécessaire à mon action.
- la consolation Je n’en ai pas encore besoin.
- d’espoir Je ne peux vous répondre qu’une chose. Par principe, connais pas. Mon principe est : S’il existe la moindre chance, aussi infime soit-elle, de pouvoir contribuer à quelque chose en intervenant dans cette situation épouvantable dans laquelle nous sommes mis, Alors il faut le faire.

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

A vomir!

À Nantes, Alexandre Mazzorana (PRG) dénonce « les chemises vertes »

« À Notre-Dame-des-Landes, l’écologie politique, les mouvements décroissants et l’ultra-gaucheont du mal à cacher leurs tendances violentes. Ils n’hésitent pas à ruer de coups des parents inquiets, venus chercher leurs filles égarées dans ce véritable bidonville. Là-bas, cette éco-milice nuit à la tranquillité publique et viole délibérément le droit républicain », ne craint pas d’écrire Alexandre Mazzorana, vice-président de Nantes Métropole et secrétaire natinal du Parti Radical de Gauche. « Pourquoi les élus opposés à l’aéroport ne s’expriment pas pour condamner ces nouvelles exactions ? S’ils revendiquent ne serait-ce qu’une once d’honneur, ils doivent le faire ». Continue reading

Posted in Derniere nouvelle | 1 Comment

8000 personnes coté gendarmerie, 5000 coté préfecture:cherchez l’erreur!

FestiZad : 8 000 personnes selon les gendarmes, 30 000 selon les organisateurs

FestiZad : 8 000 personnes selon les gendarmes, 30 000 selon les organisateurs Photo PO - Olivier Lanrivain

FestiZad : 8 000 personnes selon les gendarmes, 30 000 selon les organisateurs© Photo PO – Olivier Lanrivain

Des musiciens au pied des camions, des scènes et chapiteaux montés dans les champs… Le FestiZAD a réuni plusieurs milliers d’opposants ce week-end à Notre-Dame-des-Landes.

Près de 30 000, estiment les organisateurs. Samedi soir, les forces de l’ordre comptabilisaient autour de la ZAD 2 000 véhicules, dont 80 % hors Loire-Atlantique, et estimaient le public à environ 8 000 personnes. La préfecture de Loire-Atlantique en comptait au moins 5 000.

“Pour la fréquentation et le côté festif, c’est une réussite”, commentent les opposants à l’aéroport. “Mais nous n’avons pas pu installer les stands d’information, les yourtes, les tipis que nous avions prévus, à cause des mesures prises par la préfecture.”

Quatre concerts ont été annulés dimanche : “Avec la boue, le terrain était devenu trop instable devant la grande scène.”

Selon la préfecture de Loire-Atlantique, les secours ont procédé à neuf interventions, débouchant sur 5 hospitalisations, “dont trois pour des problèmes de consommation de substances”.

Le directeur de cabinet du préfet, Patrick Lapouze a déploré “le manque total d’organisation”, notamment en terme de parkings, rappelant en outre que c’est la préfecture qui avait organisé “le service médical sur le site”.

PO avec AFP

 

Presse-Océan
Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Humour du jour!!!

Soixante militants anti-aéroport s’invitent aux vœux du député-maire de Mouais (44)

Politiquedimanche 06 janvier 2013

Ce dimanche 6 janvier 2013, soixante militants issus des collectifs de Derval, Saffré, Nozay, Châteaubriant ont déployé des banderoles anti-aéroport pendant une heure et demi devant la salle multifonctions de Mouais dans laquelle le maire, Yves Daniel, offrait ses vœux à la population.

« On est venu lui présenter nos vœux : le retrait des forces de l’ordre du site, la libération des personnes incarcérées, l’utilisation de l’argent public à des fins de développement local (éducation, santé, emploi), l’ouverture d’une concertation sur le territoire pour préserver les zones naturelles de Notre-Dame-des-Landes… », décline Cécile Lechat, membre d’un des collectifs. Les opposants ont ensuite approché leurs banderoles des vitres de cette salle inaugurée en avril dernier. Cette manifestation « pacifiste » se voulait « respectueuse et conviviale ». Continue reading

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Proces prévu le 12 fevrier 2013 à St Nazaire.Soyons nombreux devant le tribunal!

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

article de politis

 

A Nantes, un jour …

… ordinaire.

[Un témoignage brut de décoffrage sur la situation d’une grande ville où il faisait plutôt bon vivre … jusqu’à ce que son maire (comme le PS local) pète les plombs, atteint par la folie des grandeurs. La ville de Jean-Marc Ayrault et … de Claude Sérillon, nouveau spin-doctor(hi-hi-hi) à L’Elysée.]

Samedi ordinaire à Nantes

Samedi 15 décembre, je décide de me rendre à la manifestation « anti-répression », dans le cadre de toutes les manifestations qui ont lieu contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. J’en ai manqué quelques-unes ces derniers temps, il faut que je me rattrape ! Et puis, la présence policière dans la ville depuis un mois et demi environ est insupportable, intolérable. On a l’impression de vivre dans une ville en état de siège. Comme lors de la manifestation de fin mars, avec ces 1.500 individus des« forces de l’ordre » quadrillant le centre, les deux canons à eau, l’hélicoptère qui tournait au-dessus de nos têtes… le Chili… Continue reading

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

iarritz

Les opposants à la LGV et à Notre-Dame-des-Landes visent Vinci

Samedi, des manifestants ont investi le parking du centre Bellevue.

La banderole déployée au Bellevue, samedi.

La banderole déployée au Bellevue, samedi. (photo « SO »)

Partager

Une vingtaine de membres du comité de soutien aux opposants au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (NDDL), près de Nantes, ont organisé samedi une opération parking gratuit au parking Bellevue géré par Vinci.

Les organisateurs ont expliqué que « cette manifestation visait à dénoncer la main mise et l’enrichissement de Vinci par l’exploitation des infrastructures construites grâce aux deniers publics tant à Biarritz qu’à Nantes où la concession est accordée à Vinci pour 50 ans, si le projet aboutit ».

Après avoir déployé une banderole « LGV Pays basque/Landes, Notre-Dame-des-Landes même combat » et bloqué les barrières en position ouverte, pendant près d’une heure, les manifestants ont expliqué aux usagers le but de leur action, recueillant de nombreux soutiens apparemment.

Biarritz · LGV
Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

paroles,paroles et paroles…!!

Duflot à Ayrault: "même si t'as pas un gros aéroport, on t'aimera quand même" | ACIPA | Scoop.it

 NOTRE-DAME-DES-LANDES – Il est des engagements qu’il est parfois difficile de tenir. En mai dernier, lorsque Cécile Duflot a été nommée ministre du Logement, elle savait qu’elle devrait se montrer solidaire des décisions prises par ce gouvernement.

No comment yet.
Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Notre-Dame-des-Landes : Appel aux naturalistes

Publié le 21 décembre 2012 Fabrice Nicolino

Mon cher ami François de Beaulieu, pilier de l’association Bretagne Vivante – j’en suis membre – lance, avec d’autres, une magnifique opération à laquelle je ne peux que m’associer. En avant !

PS : François me précise que tout un collectif d’associations est derrière ce projet. Eh bien, tant mieux.

————————————————–

Des dizaines de milliers d’individus et des dizaines d’associations s’investissent dans la lutte contre le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (organisation de manifestations, recours juridiques, expertises, matériel, etc.). L’un des aspects les plus scandaleux du projet est la destruction de 2000 hectares de bocage et de zones humides miraculeusement préservés et, avec elles, d’une foule d’espèces protégées. C’est une richesse « incompensable » et la communauté naturaliste ne peut que s’attacher à le montrer concrètement en réalisant des inventaires et leur valorisation.

Des naturalistes et leurs associations ont jeté les bases d’un collectif qui va :
–         Réaliser des inventaires naturalistes en lien avec les opposants vivant sur place.
–         Coordonner les inventaires sur des groupes d’espèces.
–         Valoriser les résultats aussi largement que possible.
–         Utiliser les résultats pour alimenter les dossiers juridiques.
–         Peser sur les travaux de la commission scientifique.

Organisation :

Un regroupement des naturalistes aura lieu le 2e dimanche de chaque mois à 9 heures devant l’église de Notre-Dame-des-Landes. Le premier rendez-vous est prévu le dimanche 13 janvier. Des opérations ponctuelles pouvant avoir lieu à tout moment en fonction des disponibilités et des besoins propres à chaque groupe.

Huit groupes de travail ont été constitués : Amphibiens, chiroptères, botanique, oiseaux, reptiles, entomologie, haies, réseau hydrographique. Il y a deux référents par groupe. Tous les rendez-vous seront donnés sur le blog ou au travers de listes de diffusion. Des fonds de cartes, des fiches d’inventaires et des éléments sur les inventaires existant seront mis à disposition des participants.

Communication

Un blog (http://naturalistesenlutte.overblog.com/) sera conçu comme la vitrine des naturalistes au travail. Il sera proposé à toutes les associations concernées de mettre sur leur site un lien visible vers le blog. Les contributeurs pourront disposer d’un code d’accès.

Les équipes naturalistes pourront être accompagnées dans certains cas d’un photographe et d’un journaliste. Les documents réalisés alimenteront le blog, des articles militants et des articles destinés à la presse. À côté de l’actualité purement militante, il s’agit de proposer une « actualité naturaliste » de Notre-Dame-des-Landes et de montrer l’explosion de la vie dans une zone humide.

Vous trouverez au fil des jours des informations sur le blog. En cas de besoin, vous pouvez envoyer des messages à l’adresse : naturalistesenlutte@gmail.com

Merci de diffuser cet appel sur vos réseaux et sur vos sites web.

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Scooped by ACIPA
Scoop.it!
« Notre-Dame-des-Luttes », un documentaire intimiste sur la résistance à l’aéroport - Rue89 | ACIPA | Scoop.it

 Le documentariste Jean-François Castell a passé trois semaines au cœur de la Zone à défendre de Notre-Dame-des-Landes et nous livre, pour Noël, son regard “à hauteur d’homme” sur cette lutte qui a pris une ampleur exceptionnelle depuis le début de…

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

On dirait qu’ça t’plaît de marcher dans la boue…

mercredi 26 décembre 2012, par Tuttle

Du 10 au 17 décembre j’ai passé une semaine, un petit mois après la manif de réoccupation du 17 novembre (cf. rapide chronologie des derniers événements de la ZAD), sur la désormais fameuse ZAD (cette zone à défendre, ou zone d’aménagement différé, ou zone d’autonomie définitive, voire zone d’ancrage de dissident•e•s — tout dépend d’où l’on parle), cette zone d’atterrissage difficile pour J.-M. Ayrault et son projet d’aéroport dans le nord de Nantes.

Je ne reviendrai pas sur pourquoi toute une frange de la population est opposée à cet aéroport et sur les arguments des un•e•s et des autres. Non, je préfère me concentrer sur les quelques jours que j’ai passés là-bas et sur ce que j’y ai vécu, partagé. Continue reading

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Mascarade comme pour le débat public!!!

Nantes. Aéroport: “Pas de débat sur le fond”, prévient la commission du dialogue

Claude Chéreau, président de la commission du dialogue sur l'aéroport Notre-Dame-des-Landes. Photo NATHALIE BOURREAU

Claude Chéreau, président de la commission du dialogue sur l’aéroport Notre-Dame-des-Landes.© Photo NATHALIE BOURREAU

“Nous sommes neutres dans ce dossier et à la disposition de tous”, affirme Claude Chéreau, président de la commission du dialogue sur l’aéroport Notre-Dame-des-Landes, nommé(e) par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault. La commission débute ses premiers entretiens officiellement demain.

La réunion d’installation, à la préfecture, a été boudée par les principales associations d’opposants. Certains élus défavorables au projet étaient cependant présents, notamment Jean-Paul Naud, maire de Notre-Dame-des-Landes.

Les présidents des principales collectivités – Région des Pays de la Loire, Département, communauté urbaine de Nantes – tous favorables au projet, ont assisté à cette séance.

Même s’il affirme sa volonté d’indépendance, Claude Chéreau prévient qu’il n’est pas question “d’aborder le fond du dossier”, donc la remise en question du projet. Des propositions pourraient être transmises au Premier ministre, notamment pour mieux faire accepter le projet aux habitants. Mais le chef du gouvernement sera “souverain”. Claude Chéreau ne désespère pas “de rencontrer les opposants historiques”. Des déplacements sur le site de Notre-Dame-des-Landes sont envisagés, “si les conditions de sécurité sont effectives”.

Le rapport de la commission doit être rendu au 31 mars, dernier délai. Il sera public. Sauf violences, aucune opération d’expulsion ne devrait intervenir sur le site au cours de cette période, y compris au niveau des cabanes de la Châtaigneraie. “Si on veut instaurer un dialogue, il vaut mieux l’engager dans des conditions favorables” note Claude Chéreau.

Christian de Lavernée, préfet de région, a annoncé qu’il ne signerait pas l’arrêté relatif à l’enquête publique sur la loi sur l’eau, avant la remise des conclusions de la commission du dialogue.

Posted in Derniere nouvelle | 1 Comment

Superbe action!

Action de Greenpeace à Paris : “Notre-Dame-des-Landes, sa place est au musée”

Action de Greenpeace à Paris :

Action de Greenpeace à Paris : “Notre-Dame-des-Landes, sa place est au musée”© AFP PHOTO THOMAS SAMSON

A 10h ce jeudi matin, Jean-François Julliard, directeur de Greenpeace France rend compte sur Twitter d’une action en cours à Paris :

Des militants de l’association écologiste Greenpeace viennent de déployer une banderole anti-aéroport de Notre-Dame-des-Landes sur la grande pyramide du Louvre.

“Aéroport Notre-Dame des Landes, sa place est au musée”, pouvait-on lire sur cette banderole de 250 m2 en forme de triangle, déployée sur une des faces de la pyramide par deux militants alpinistes descendus de son sommet en rappel, a constaté l’AFP.

“Pour nous le projet d’aéroport à Notre-Dame des Landes est un projet qui vient du passé. C’est un projet inutile, l’héritage d’une vision de développement du XXe siècle”, a déclaré à l’AFP Sébastien Blavier, militant chargé de campagne climat énergie chez Greenpeace France.

Il est “important de montrer que l’opposition au projet est nationale”, a-t-il ajouté.

Alors que deux des leurs étaient toujours suspendus sur la pyramide, cinq activistes de Greenpeace étaient retenus sur le côté par les forces de l’ordre, mais aucune interpellation n’avait encore eu lieu jeudi en milieu de matinée.

L’accès au musée par la pyramide était temporairement fermé pour raison de sécurité, a indiqué le musée, qui restait accessible via le pavillon Richelieu.

Avec AFP

Presse-Océan
Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

REPORTERRE
Le site de l’écologie
ECOLOGIE | SOCIETE | LIBERTES
Ecologie

Jean-Marc Ayrault a signé une pétition pour sauver les zones humides

 

Le Premier ministre est un ardent défenseur des zones humides. Il a signé une pétition dénonçant leur destruction en Loire-Atlantique.

Hervé Kempf (Reporterre) 19 décembre 2012

 


On médit beaucoup sur Jean-Marc Ayrault. Le premier ministre est en fait un ardent défenseur des zones humides. Dès 1996, il a pris position contre la destruction des zones humides que projetait alors EDF pour réaliser la centrale nucléaire du Carnet, en Loire-Altantique.

Celui qui était alors maire de Nantes avait signé une pétition lors de l’“Enquête publique pour autorisation de remblaiements de zones humides au Carnet”. M. Ayrault avait apposé sa signature au document qui expliquait : “EDF utilise une dernière supercherie : dissocier les remblaiements de zones humides de la programmation d’une centrale nucléaire”.

Il n’était pas seul : Jacques Auxiette, qui est aujourd’hui président du Conseil régional des Pays de la Loire, Patrick Rimbert, maire de Nantes, et Patrick Mareschal, président du Conseil général de Loire-Atlantique, ont aussi signé cette pétition, que nous publions ci-dessous.

Voici le PDF du document :

PDF - 654.7 ko

Aussi signée par Rimbert et Mareschal :

Voici le PDF du document :

PDF - 718.3 ko

La prise de position de ces élus reste plus nécessaire que jamais. Comme vient de l’expliquer le Commissariat général au développement durable, dans sa revue publiée en octobre 2012 (L’évolution des zones humides entre 2000 et 2010, la situation de ce type d’écosystèmes en France se dégrade.

Personne ne peut douter que M. Ayrault et ses amis signeront à nouveau une pétition qui expliquerait : “Vinci utilise une dernière supercherie : faire croire que l’on peut compenser la destruction des zones humides à Notre Dame des Landes”


 

Source : Reporterre à partir des documents dénichés et envoyés par l’excellente Lettre à Lulu

Lire aussi : Les zones humides ont été réduites de moitié en un siècle

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

[Notre-Dame-des-Landes] Lettre d’un cégétiste à l’UD 44

category local | aéroport notre-dame-des-landes | valide author lundi 17 décembre 2012 – 20:12author par Militant Cégétiste Notifier cet article/commentaire aux moderateur-ice-s

 

Lettre envoyée à mon syndicat suite aux prises de position de certains responsables départementaux sur le projet de NDDL

Hasta la victoria siempre.

Laurent

Militant Cégétiste et engagé dans le combat contre le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, je suis en désaccord avec les prises de positions exprimées par différents responsables départementaux de la CGT sur ce dossier. Y a-t-il eu un débat au sein de l’UD sur ce projet qui permet à certains seulement de s’exprimer ? Dans le numéro de janvier 2012 de l’Union des Travailleurs Anthony Lemaire, après avoir pris quelques pincettes : « Il n’est nullement question pour nous de discuter de l’opportunité de ce projet », rédige un article ou il n’est jamais envisagé que l’aéroport ne puisse jamais voir le jour. Cet article aurait pourtant pu être l’occasion d’ouvrir le débat sur un projet qui divise les organisations politiques, à gauche en particulier mais aussi les organisations syndicales.

Le lundi 10 décembre, Yves Tual s’exprimait sur Télé-Nantes et défendait mordicus le projet de Notre-Dame-des-Landes. Parlait-il au nom de la CGT, ou en son nom propre ? Les propos caricaturaux tenus, au cours de cette émission, n’ont pas servi à éclairer ce débat pourtant utile sur la pertinence qu’il y a ou pas à construire cet aéroport. Pourquoi parle-t-il de squatters professionnels ? Il les connaît ces jeunes militants qui dénoncent un modèle de développement mortifère pour les prochaines générations ? Au nom de l’emploi il faudrait donc produire tout et n’importe quoi ? Bien sûr qu’il faut des infrastructures, mais pas pour remplacer celles qui existent déjà. Quel avenir pour Airbus à Bouguenais ? Qui va payer pour la piste indispensable à l’usine ? D’accord il faut des avions mais est-il normal d’aller en avion à Paris ou à Lyon ou faut-il mieux développer le rail pour les liaisons internes ? Quel développement pour l’Ouest de la France si les infrastructures ne servent au final qu’au Pôle Métropolitain Nantes – Saint-Nazaire ? Qu’est-ce qu’on mange demain si on continue à artificialiser les terres agricoles ? Après avoir été le lieu des convergences des luttes ouvrières et paysannes de la fin des années 60, ne reste-t-il plus rien en Loire-Atlantique de cette solidarité entre ouvriers et paysans ? Qu’est-ce qui reste pour les zones sensibles, les zones humides, la biodiversité ? L’histoire ne nous a-t-elle pas appris que les premières victimes de la pollution ce sont les travailleurs : les milliers de morts de l’amiante, les ouvriers agricoles victimes des pesticides, ceux de Seveso, Tchernobyl, Fukushima… Plus 4°C en moyenne d’augmentation de la température avant la fin du siècle : qui va souffrir ? Les actionnaires des grands groupes ou les travailleurs ? Les pauvres ou les riches ? Faut-il limiter le débat à la seule alternative croissance ou décroissance comme le dit Yves Tual ou a-t-on le droit de réfléchir à un autre mode de développement ? Le bonheur passe-t-il par le toujours plus ou par le mieux ?

Pour en avoir été témoin direct, je peux dire qu’en trente ans de militantisme associatif, politique ou syndical, jamais je n’avais assisté à un tel déchaînement de violence de la part des autorités. Les médecins présents sur place ont fait écho dans la presse des violences infligées aux opposants. La CGT s’honorerait à au moins dénoncer la répression inadmissible infligée aux opposants.

Toutes ces questions auraient pu être posées si un vrai débat avait eu lieu au sein de notre organisation syndicale. Au lieu de cela on laisse parler en notre nom, un leader syndical, déconnecté des problématiques de demain, engoncé dans ses certitudes productivistes, méprisant pour tous ces jeunes qui réfléchissent [et] essayent d’inventer un autre monde.

Par ce courrier, je demande à l’UD 44 d’organiser le débat sur le projet de Notre-Dame-des-Landes et une dénonciation claire et nette de la répression.

Fraternellement

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Et un trucage de plus!

REPORTERRE
Le site de l’écologie
ECOLOGIE | SOCIETE | LIBERTES
Ecologie

Notre Dame des Landes : l’avis de l’autorité environnementale passe à la trappe !

 

Pour Eau et Rivières de Bretagne, un avis légal manque dans le dossier aquatique du projet d’aérport

Marc Le Duc (Ouest-France) – 14 décembre 2012

 


Le responsable d’Eau et Rivières de Bretagne n’en revient pas. L’avis de l’autorité environnementale ne figure pas dans l’enquête publique de la loi sur l’eau appliquée à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

« Cet avis, qui doit éclairer le public sur l’impact du projet, était obligatoire au moment de l’enquête, cet été », affirme Gilles Huet, délégué général de l’association. « Inquiète », l’association l’a demandé trois fois. La direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement des Pays de la Loire (Dreal) vient de répondre.

Effectivement, l’avis n’existe pas. « Il n’est pas nécessaire dans la mesure où il n’était pas obligatoire lors l’enquête de déclaration d’utilité publique (2006) qui a précédé la récente enquête loi sur l’eau, explique la préfecture de région. Mais le ministre de l’Environnement avait donné un avis en 2006. »

Une logique contestée par le responsable d’Eau et Rivières de Bretagne. « Les deux procédures, déclaration d’utilité publique et loi sur l’eau, n’ont rien à voir », affirme-t-il.

« Alors qu’elle multiplie les avis sur les projets mineurs, le moindre camping, la plus petite zone commerciale, la Dreal n’a pas jugé bon d’analyser le plus vaste projet d’aménagement de l’Ouest, destructeur d’un millier d’hectares de zones humides », dénonce Gilles Huet.

Celui-ci pointe le double rôle de la direction régionale de l’environnement, à la fois experte en environnement et chargée de mener des projets. Ici c’est elle qui s’occupera de la desserte routière de l’aéroport.

« On peut douter de la capacité de l’État à être un arbitre objectif dans ce dossier », regrette le responsable, par ailleurs persuadé que« l’absence d’une pièce importante augmente la fragilité du dossier au regard des mesures environnementales ».

Le nouvel aéroport est situé dans le bocage nantais, en zone humide. Ne pouvant compenser en surface les atteintes à l’environnement, l’État et le constructeur Vinci ont élaboré une autre formule, expérimentale.

Celle-ci va être évaluée par une commission d’experts. La nouvelle méthode ouvrira la voie au contournement de la loi sur l’eau, estiment les associations de défense de l’environnement.

Quant à l’avis de l’autorité environnementale, les associations n’auront plus besoin de le chercher. Delphine Batho, ministre de l’Écologie et du Développement durable vient de modifier le code de l’Environnement. Par décret, elle a supprimé, précisément, l’obligation de produire l’avis de l’autorité environnementale pour les travaux visés par la loi sur l’eau.


 

Source : Courriel à Reporterre de Marc Le Duc.
Article publié dans Ouest-France du 13 décembre.

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Et ce n’est qu’un début

From ZADécembre
From ZADécembre
From ZADécembre
From ZADécembre

Lettre d’un militant socialiste inquiet

…et le carrefour hier aprèm. Peeeeeut exageré le dispositif pour finalement rien faire apart montrer présence…

From ZADécembre

hier, sur la Zad : il fait beau et il y a plein des nouvelles cabanes partout !!!

From ZADécembre
From ZADécembre
From ZADécembre
Continue reading
Posted in Derniere nouvelle | 1 Comment

De qui se moque- t on?

Promoteurs d’aéroport controversé cherchent spécialistes du lobbying

Le Monde.fr | 14.12.2012 à 12h17 • Mis à jour le 14.12.2012 à 19h00Par Yan Gauchard – Nantes, correspondance

 Manifestation à Paris, le 10 novembre, contre l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, un projet porté depuis des années par l'ancien maire de Nantes et actuel premier ministre, Jean-Marc Ayrault.

 A coup sûr, ces contrats vont faire jaser. Alors que le bras de fer se poursuit entre les promoteurs de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, au nord de Nantes, et les opposants au projet, Jacques Auxiette, président (PS) de la région des Pays de la Loire, a lancé, mardi 11 décembre, en tant que président du Syndicat mixte aéroportuaire, “des avis d’appel public à la concurrence pour des marchés d’actions de lobbying”. Le but : faire entendre les arguments favorables au projet d’aéroport, dans un espace médiatique dominé par la voix des opposants. Continue reading

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Et ce soir encore,nous sommes cernés!

Le dispositif policier mis en place à Notre-Dame-des-Landes pour déloger les squatteurs a déjà coûté plus d’ 1 million d’euros.

Notre Dame des Landes dispositif policier Combien coûte le dispositif policier de Notre Dame des Landes ?L’ Etat a envoyé dans les environs de Notre-Dame-des-Landes 4 compagnies de CRS ( 320 hommes), et plus de 10 escadrons de gendarmerie mobile ( plus de 730 militaires). Mais pour les premières expulsions du mois d’octobre, l’ Etat a doublé ces effectifs. Ce sont ainsi plus de 2200 hommes qui ont été déployés à Notre-Dame-des-Landes pour le dispositif de sécurité.

Des compagnies mobilisées pour 1 ou 2 journées ont dû être hébergées à Angers, à Vannes et à Rennes, faute de logement disponible dans la région nantaise.

Le syndicat Unité SGP pour les CRS reconnait que l’action du dispositif policier de Notre-Dame-des-Landes est limité : « Nous sommes habitués à intervenir en urgence, mais ici, on n’est plus dans l’urgence. Cela fait déjà un mois et demi que ça dure et on n’en voit pas la fin. Et nous avons d’autres missions. Il ne faudrait pas qu’il y ait d’autres gros événements de ce type en France ou des manifestations dans tout le pays, prévient un autre policier. Il n’est pas possible de tenir dans la durée et de fixer autant d’effectifs sur un seul site. Déloger, on peut faire. Mais tenir, c’est impossible. On ne peut pas empêcher les gens de revenir le lendemain ou la nuit« .

Un dispositif de sécurité inutile donc, et coûteux. Le coût de mobilisation d’une compagnie de CRS (salaires, primes et heures supplémentaires) est estimée à 13 200 euros par jour. Depuis le 9 octobre dernier, le dispositif policier de Notre-Dame-des-Landes a déjà coûté plus d’ 1 million d’euros en seuls frais  (hébergement, restauration, transport, indemnités de déplacement et heures supplémentaires) des CRS affectés à la mission. Sans compter leurs salaires ainsi que les frais de gendarmes mobiles… Quand cessera donc le gaspillage de Notre-Dame-des-Landes ?

Signez la pétition contre le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes en cliquant ici.

source: letelegramme.com

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Ce film est dédié à la ZAD

VIDEO : C’était dans l’après-midi du 24 Novembre 2012, dans la forêt de Rohanne à Notre Dame Des Landes. Les gardes mobiles protégeaient la destruction de cabanes dans les arbres. Une des personnes qui chante et ne portait ni masque, ni foulard, ni lunettes de protection a été gazée en plein visage à bout portant… Le réalisateur écrit ceci : ” Ceest dédié à la ZAD, à sa Belle Résistance qui redonne Espoir à toutes les générations. film  Les éventuels prix qu’il pourrait remporter serviront à la Création d’un Atelier Collectif sur place, permettant à ceux qui le souhaitent de s’initier librement à l’Expression Cinématographique. ” Alors diffusez le, votez pour lui ! Pour la ZAD et tou-te-s les zadistes !http://www.festivalnikon.fr/videos/view/id/2600#disqus_thread

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Mais que fait la police!

Notre-Dame-des-Landes. Jacques Auxiette : “La complaisance, ça suffit !”

Notre-Dame-des-Landes. Jacques Auxiette :

Notre-Dame-des-Landes. Jacques Auxiette : “La complaisance, ça suffit !”© Archive PO – N.B.

Sous le titre “La guérilla est inacceptable ! La condamnation unanime des actes violents est un préalable au dialogue”, Jacques Auxiette, président de la Région des Pays de la Loire et du Syndicat mixte aéroportuaire réagit “aux actes violents dont ont été victimes des gendarmes ce matin”. Continue reading

Posted in Derniere nouvelle | 2 Comments

Dans le même temps, il n’est pas question “d’abandonner cette petite région et ses habitants à l’insécurité”

Un retrait des gendarmes de Notre-Dame-des-Landes? “Inadmissible” pour le préfet

Un retrait des gendarmes de Notre-Dame-des-Landes?

Un retrait des gendarmes de Notre-Dame-des-Landes? “Inadmissible” pour le préfet.© Archive PO – Nathalie Bourreau

“Il est inadmissible pour l’Etat d’abandonner le principe de la libre circulation sur le domaine public et d’abandonner des gens qui y habitent”, a déclaré le préfet de Loire-Atlantique, Christian de Lavernée, à l’AFP ce mercredi.

Ce quelques heures après des heurts, dénoncés comme “actions violentes” par la préfecture, entre des opposants et des forces de gendarmerie suite auxquels les opposants ont de nouveau réclamé le retrait des forces de l’ordre de la zone. Continue reading

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Notre-Dame-des-Landes : «Tant qu’on sera là, les travaux pour l’aéroport ne pourront pas commencer»

 

SOCIÉTÉ11 décembre 2012 à 19:12
Une barricade sur le site de Notre-Dame-des-Landes, mardi 11 décembre.

Une barricade sur le site de Notre-Dame-des-Landes, mardi 11 décembre. (Jean-Sébastien Evrard. AFP)

REPORTAGE Squatteurs et paysans opposés au projet d’aéroport près de Nantes attendent, dans la crainte d’une opération policière, alors que la justice a autorisé mardi la démolition des cabanes.

Par SYLVAIN MOUILLARD envoyé spécial à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique)

C’est une petite boîte aux lettres en bois, plantée devant la première barricade du chemin de Suez, en plein coeur du bocage nantais. Elle symbolise le nouvel épisode de la lutte entre les opposants au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes et l’Etat. Sur une feuille de papier, les noms de plusieurs «zadistes», les squatteurs installés ici, pour certains depuis plusieurs années. Depuis quelques jours, les intéressés se sont domicilés dans les cabanes de la Châtaigneraie, une clairière «réoccupée» malgré les expropriations. Continue reading

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Sans commentaires!!!

Aéroport : la situation inquiète au conseil général

Au conseil général, l'évolution de la situation à Notre-Dame-des-Landes inquiète les uns, exaspère les autres. Frederic GIROU

Au conseil général, l’évolution de la situation à Notre-Dame-des-Landes inquiète les uns, exaspère les autres.© Frederic GIROU
Le président du conseil général voulait ouvrir la session budgétaire par une intervention sur l’aéroportde Notre-Dame-des-Landes. Ensuite, il a laissé la parole aux élus, inquiets.
Vingt conseillers généraux (sur cinquante-neuf) sont intervenus hier au conseil général. Pour rappeler leurs positions, développer leurs arguments (on n’y reviendra pas), dénoncer les caricatures ou tomber dedans. Ou pour évoquer la situation sur le terrain. Une situation qui a beaucoup évolué depuis le début de l’intervention des gendarmes et des CRS, il y a presque deux mois. Et avec elle des positionnements. DL;Des élus, comme Hervé Bocher (PS, La Chapelle-sur-Erdre), qui ont pu douter de la pertinence de l’aéroport, resteront silencieux lors des prises de paroles. 

« Vite les travaux ! »

« Inquiet de la radicalité » des opposants, le président socialiste Philippe Grosvalet enfonce le clou. « Ceux qui font référence à la démocratie et à la République doivent condamner les violences commises par quelques-uns, qui portent atteinte à la liberté, à la sécurité et mettent en danger la vie de nos concitoyens ». Viviane Lopez (PS, Derval) dénonce les« bandes masquées et cagoulées ». Le projet d’aéroport « coalise tous ceux qui veulent l’échec du gouvernement », s’emporte Pascal Bolo (PS, Nantes). « Il est grand temps que commencent les travaux, et que cessent les activités néfastes des squatters », lance Claude Seyse (PS, Nantes), rejointe par Patrice Chevalier (sans étiquette, Riaillé) pour lequel« la majorité silencieuse ne veut plus de débat, elle veut les travaux Continue reading

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

article dans “The Guardian”

Manifestants aéroports français cherchent la sécurité dans les arbres

Les producteurs laitiers, les habitants et d’expulsion face à des éco-guerriers sur des plans pour construire le deuxième aéroport de Nantes sur le dessus du précieux bois

Police anti-émeutes françaises près de Nantes

Un juge doit décider d’autoriser ou non une nouvelle série d’expulsions forcées de police à Notre-Dame-des-Landes. Photographie: Jean-Sébastien Evrard / AFP / Getty Images

“C’est un endroit spécial, c’est une honte, il est en guerre», soupira-t-Marie et Alain alors qu’ils étaient assis à la table en bois de leur maison en pierre historique en admirant les couleurs automnales de la forêt de Rohanne. Continue reading

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

A Notre Dame des Landes, l’opération policière est une des plus grandes jamais menées!!!

Société

 

Collectif de lutte contre l’aéroport de Notre Dame des Landes – 5 décembre 2012

Alors que la situation s’enlise sur le site du futur aéroport, la “mission Notre-Dame-des-Landes” (NB du CLCA : aussi appelée César (sic) par les autorités) apparaît déjà comme l’une des plus vastes opérations de police menées en France. Elle a mobilisé jusqu’à 2 200 hommes au plus fort de la crise et commence à agacer dans les rangs. Continue reading

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Un “film photographique” sur le conflit de Notre-Dame-des-Landes en ligne

Un “film photographique” sur le conflit de Notre-Dame-des-Landes en ligne | ACIPA | Scoop.it

 Le photographe Johann Rousselot a mis en ligne un « film photographique » de treize minutes sur la lutte des opposants au projet d’Aéroport du…

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Herve Kempf

Ecologie

Génération hulocogie

” Enfin bon, on ferait de l’écologie, quoi ! Mais responsable ! Consensuelle ! Progressiste ! Réaliste !”

Hervé Kempf (Le Monde) – 10 décembre 2012

 


Ah quel excellent président nous avons là ! On se souvient du brio avec lequel François Hollande a guidé le conseil général de la Corrèze vers l’avenir. De la maestria avec laquelle il présida à l’épopée du Parti, hum, socialiste, pardon. On s’incline devant le panache qu’il met à conduire la France au long des avenues périlleuses du troisième millénaire. Le président nous fera passer par le chas de la transition écologique, foi de candidat ! Continue reading

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

La lettre aux zadistes

Vidéographie d’expression libre – “La Chataigne”, nom donné à l’espace de réoccupation investi lors de la manif du 17 novembre 2012, a vu le vendredi 23 débarquer les forces de l’ordre. Après avoir détruit, tôt le matin, le squat historique des Rosiers, les gendarmes avaient pour but de sécuriser la Chataigne pour que des ouvriers viennent raser les structures légères et tout le matériel. Les constructions restent en sursis. Toute la journée les opposants les auront retardés.
La “lettre aux zadistes” nous a été envoyée au moment du montage de ces images du 23 novembre. Nous avons décidé d’articuler le montage autour de cette lettre.
Dossier spécial Notre-Dame-Des-Landes : http://www.citizen-nantes.com/categorie-12497292.html
Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Zebda soutient les opposants à l’aéroport

 Invité de la 20e édition de Tissé Métisse, le groupe Zebda a fait se soulever la Grande Halle de la Cité des Congrès avec son morceau “motivés” et à l’annonce de son soutien aux opposants à la construction d’un aéroport à Notre Dame des Landes.

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

5000 personnes à Nantes!

Le CNCA, le collectif nantais contre l’aéroport rassemble entre 2300 et 5000 personnes à Nantes lors d’une manifestation “contre l’aéroport et son monde”

  • Par Christophe Turgis
  • Publié le 08/12/2012 | 15:34, mis à jour le 08/12/2012 | 17:02
© Damien Meyer / AFP
© Damien Meyer / AFP
  • © Jean-François Chevreau
© Jean-François Chevreau

La manifestation « contre l’aéroport et son monde » se déroule dans le cadre de la Journée internationale contre les projets nuisibles. Le cortège s’est rassemblé au pied de la tour de Bretagne.

Au moins 5.000 personnes selon les organisateurs, 2.300 selon les forces de l’ordre, ont défilé samedi après-midi à Nantes pour protester contre le projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes.
Les manifestants se sont rassemblés derrière une banderole de tête portant l’inscription “aéroport = capitalisme, arrêt immédiat”, avant de commencer à défiler, vers 15H30, dans les rues du centre-ville, en scandant des slogans comme “non, non, non à l’aéroport”, “Vinci dégage, résistance et sabotage”, “ni Etat, ni avion, autogestion” ou encore “Ayrault démission”.

Par ailleurs, entre 300 et 400 personnes ont manifesté samedi matin à Brest contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, derrière cinq tracteurs de la Confédération paysanne.
Des manifestants ont ensuite symboliquement construit une cabane sur une place, près du monument aux morts, à l’image de celles construites par des opposants sur le site réservé à l’aéroport à Notre-Dame-des-Landes.

À Angers, le boulevard Ayrault a été renommé impasse Notre-Dame-des-Landes à l’occasion d’un rassemblement de personnes répondant à l’appel de cette journée internationale.

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

On ne lache rien!

 

Nouvelle manifestation contre l’aéroport Notre-Dame-des-Landes

Par LEXPRESS.fr, publié le 08/12/2012 à 17:34

Entre 2300 et 5000 opposants à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes ont défilé samedi à Nantes pour dénoncer ce projet.

Nouvelle manifestation contre l'aéroport Notre-Dame-des-Landes
NOTRE-DAME-DES-LANDES – Des opposants à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes ont manifesté ce samedi.

REUTERS/Stephane Mahe

 

La mobilisation contre l’aéroport Notre-Dame-des-Landes ne faiblit pas. Au moins 5000 personnes selon les organisateurs, 2300 selon les forces de l’ordre, ont défilé samedi après-midi à Nantes pourprotester contre ce projet. 

Les manifestants se sont rassemblés derrière une banderole de tête portant l’inscription “aéroport = capitalisme, arrêt immédiat”, avant de commencer à défiler, vers 15H30, dans les rues du centre-ville, en scandant des slogans comme “non, non, non à l’aéroport”, “Vinci dégage, résistance et sabotage”, “ni Etat, ni avion, autogestion” ou encore “Ayrault démission”.

“Non au béton, oui aux champignons”

Dans le cortège, qui devait se rendre jusqu’à la préfecture, des pancartes mentionnaient également “non au béton, oui aux champignons”, “les vols Vinci sont annulés”, “Vinci dégage”, “On ne lâchera pas”.

Le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes est destiné à remplacer en 2017 l’actuel aéroport de Nantes Atlantique. Sa concession a été confiée par l’Etat au groupe Vinci. Jean-Marc Ayrault, qui s’est beaucoup impliqué dans la défense de ce projet comme maire de Nantes et qui continue à le faire comme Premier ministre, est fréquemment mis en cause par les anti-aéroport. “Le cortège est impressionnant, il fait à peu près un kilomètre et demi de long”, a indiqué Dominique Fresneau, coprésident de l’Acipa, la principale association d’opposants à l’aéroport.

Par ailleurs, entre 300 et 400 personnes ont manifesté samedi matin à Brest contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, derrière cinq tracteurs de la Confédération paysanne.Des manifestants ont ensuite symboliquement construit une cabane sur une place, près du monument aux morts, à l’image de celles construites par des opposants sur le site réservé à l’aéroport à Notre-Dame-des-Landes.

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Nouvelle mobilisation à Nantes contre l’aéroport

 Thierry Creux.

© Thierry Creux.

Le Collectif nantais contre l’aéroport (CNCA) appelait, ce samedi 8 décembre, à une nouvelle manifestation dans le centre-ville de Nantes, dans le cadre cette fois de la journée internationale contre les « projets nuisibles ».

Celui d’un aménagement aéroportuaire à Notre-Dame-des-Landes est considéré comme tel par ses opposants, qui ont réuni dans leur cortège 2 300 personnes selon la police, plus de 4 000 selon les organisateurs. Une manifestation sans incidents ni interpellations, débutée à 15 h, place de Bretagne et dispersée en début de soirée en bas du Cours-des-50-Otages, sur des musiques et des danses.

Ouest-France
Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes : les raisons de l’affrontement

1397 lectures / 16 commentaires06 décembre 2012, 16 h 06

avion_ombre© C. Magdelaine / notre-planete.info

Près de Nantes, depuis plus de 10 ans, le projet de construction d’un aéroport à Notre-Dame-des-Landes divise la population, et la mobilisation contre le projet ne faiblit pas. En réalité, cette idée date de 1965, mais elle a été relancée par le maire de la ville, un certain Jean-Marc Ayrault, dans les années 2000.

Pourquoi construire un aéroport à Notre-Dame-des-Landes, alors qu’il y en a déjà un tout près de Nantes ?  Continue reading

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Montpellier: une centaine d’opposants à l’aéroport Notre-Dame-des-Landes

   Une centaine dopposants au projet daéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), qui doit remplacer en 2017 l’actuel aéroport de Nantes, ont manifesté samedi après-midi à Montpellier, a constaté un journaliste de lAFP.

“Contre l’Ayrault-port et son monde”, “Lyon-Turin, 26 milliards deuros, 60 fois de quoi sauver Florange”, pouvait-on lire sur les banderoles des opposants, composés principalement de jeunes Indignés, de militants du Front de Gauche, d’écologistes et d’acteurs de la ruralité.

“1.650 hectares de terres agricoles, ce n’est pas anodin! Cela représente 740 emplois agricoles durables, non délocalisables”, a expliqué Fabrice, ingénieur conseil dans les nouvelles technologies dans lHérault.
“Le gouvernement dit +Il y a une déclaration dutilité publique+. Mais elle est où, l’utilité publique? Dans la population française, qui prend lavion toutes les semaines, voire même tous les ans? C’est infime”, a-t-il ajouté.
Françoise, retraitée, a renchéri: “Laéroport actuel de Nantes peut suffire à répondre aux besoins futurs, en optimisant l’utilisation de la piste.”
“Je ne prends plus l’avion depuis longtemps, je ne cautionne plus ce système”, a confié Véronique, éducatrice spécialisée. “A quoi ça sert de se déplacer pour aller chercher des choses qu’on a à côté de chez nous?”
“Camille”, un nom de code que se donnent entre eux les opposants au projet de Notre-Dame-des-Landes, lâche: “L’urgence, aujourd’hui, c’est de préserver les terres agricoles à proximité des grandes métropoles.”
Vieux de 40 ans et repris au début des années 2000, le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes défendu par le Premier ministre et ancien maire de Nantes, Jean-Marc Ayrault, est contesté tant par des habitants et exploitants agricoles du village qui refusent leur expropriation que par la Confédération paysanne, les écologistes, le Parti de Gauche, mais aussi le MoDem, Debout la République ou encore le FN.

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

10 jours de résistance et de défense de la Chataigne.

 


Après deux semaines de construction, il est indispensable de continuer à
ne pas se laisser faire :

ateliers, barricades, penser des stratégies pour défendre le lieu et
reprendre pied sur la zone, il reste beaucoup à faire ! Continue reading

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Encore un soutien d’artiste

 Concert à Marseille @ Le Moulin 06.12.2012…

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

ES IRRÉDUCTIBLES DE NOTRE-DAME-DES-LANDES


Paysans et écolos veulent faire du projet de nouvel aéroport à Nantes le Larzac du gouvernement socialiste.

De notre envoyée spéciale Flore Olive – Paris Match

Dans son mégaphone, il crie : « Nous revendiquons la liberté de vivre de manière solidaire et autonome. » La foule bigarrée, rassemblée devant la mairie du village, l’applaudit. Quasi octogénaire, Paul, ancien agriculteur, est, depuis les années 60, de tous les combats dans le Grand Ouest. Bonnet et pull en laine, bottes de pluie, il est équipé pour la longue marche. « Qui veut prendre la parole ? » demande-t-il. Personne, parmi les jeunes qui l’entourent, n’ose prendre le micro. A quelques mètres, les clowns de la compagnie Couillanair, perruques roses, jaunes ou bleues, nez rouges et lunettes loufoques, demandent aux manifestants leurs cartes d’embarquement. Les tracteurs se mettent en ordre de marche. Continue reading

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Continuons le combat!

Opération “péage gratuit” sur l’A11 contre Notre-Dame-des-Landes

(AFP) – Il y a 19 heures  

RENNES — Une soixantaine d’agriculteurs proches de la Confédération paysanne ont laissé passer gratuitement les automobilistes au péage d’Ancenis (Loire-Atlantique) sur l’A11, vendredi, pour protester contre le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, porté par le même opérateur, Vinci, ont-ils annoncé.

“Nous avons ouvert les barrières pour sensibiliser les gens et récolter un peu de fonds pour la lutte. Au lieu de donner des fonds à Vinci, qui en a déjà beaucoup, ils nous les donnent à nous”, a indiqué un porte-parole, Cyril Bouligand.

“Nous voulons montrer que la mobilisation ne faiblit pas contre ce projet”, a ajouté cet agriculteur, responsable local de la Confédération, qui a souligné que l’opération avait recueilli un “très bon accueil” de la part des automobiliste.

Débutée vers 12H30 au péage d’Ancenis, entre Nantes et Angers, l’opération surprise s’est interrompue vers 13H00, à l’arrivée des forces de l’ordre.

Une opération similaire, prévue au même moment au péage du Bignon, sur l’A83 au sud de Nantes, n’a pu être menée à bien, la gendarmerie ayant intercepté la demi-douzaine de tracteurs qui avaient été mobilisés, a indiqué M. Bouligand.

Le groupe de BTP et de concessions Vinci s’est vu attribuer en décembre 2010 la conception, le co-financement, la construction et l’exploitation du futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes, pour 55 ans.

Ce projet d’aéroport international est sujet à controverses jusqu’au sein de la majorité, où EELV y est opposé tandis que le Premier ministre Jean-Marc Ayrault en est un des plus fervents partisans.

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Le délire de Notre-Dame-du-Littoral (à La Réunion) F.Nicolino

Publié le 5 décembre 2012

Où passe le pognon ? Une route de 12 kilomètres pourrait coûter près de 3 milliards d’euros. Ça se passe sur l’île de la Réunion, et comme à l’habitude, il va vous falloir attendre un peu. Où passe le pognon ? Si je parais insister, c’est qu’en vérité, la France n’a jamais été aussi riche qu’en cette fin d’année 2012. Disons pour être exact qu’elle n’a jamais autant produit de merdes à l’obsolescence programmée pour relancer sans fin, et surtout sans but discernable, la machine industrielle. Les chiffres sont désespérément têtus. Leurs chiffres, vous aurez rectifié, car les miens tentent d’inclure, ce qui est impossible, la mesure de la destruction de la vie. Et cela change quelque peu la perspective d’ensemble. Continue reading

Posted in Derniere nouvelle | 1 Comment

Notre-Dame-des-Landes : le coût du dispositif policier flambe

SUR LE MÊME SUJET
  • Plus de 320 CRS et 730 gendarmes mobiles sont déployés en permanence à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) depuis plus d’un mois, rapporte ce mercredi Le Télégramme. Ce nombre peut même atteindre jusqu’à 2 200 hommes lors des opérations coups de poings, comme les expulsions, affirme le premier syndicat de police Unité-SGP, alors que le ministère de l’Intérieur assure que « plus de 500 gendarmes mobiles et CRS ont pu participer simultanément aux opérations ».

Un million d’euros pour les seuls frais des policiers

Ce déploiement exceptionnel demande en tout cas une logistique très complexe – certains gendarmes viennent de Nice ou Lille et doivent être hébergés à Angers, Vannes et à Rennes – et coûte bien sûr très cher. Le Télégramme estime que « plus d’un million d’euros a été versé pour régler les seuls frais (hébergement, restauration, transport, indemnités de déplacement et heures supplémentaires) des CRS affectés à la mission Notre-Dame-des-Landes », en rappelant que« cette somme n’intègre pas les salaires de ces fonctionnaires et ne prend pas en compte les frais des gendarmes mobiles, qui représentent au moins la moitié des effectifs mobilisés ».De son côté, Presse Océan assurait que la seule journée d’évacuation du 16 octobre dernier a coûté plus de 500 000 euros au contribuable. Le chiffre n’a jamais été démenti. L’énorme dispositif commence à fatiguer les forces de l’ordre elles-mêmes. Le syndicat Unité-SGP a fait circuler sur Facebook un tract demandant : « Cette gestion au coup par coup va-t-elle durer jusqu’au décollage du premier avion prévu en 2017 ? », tandis que Rennes TV a même diffusé la photo d’un gendarme mobile arborant un pin’s « Non à l’aéroport » sur son uniforme :

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Communiqué d’Hubert Reeves

Communiqué

Notre Dame des Landes – Lettre ouverte au Premier Ministre

Humanité et Biodiversité – 05/12/2012 13:15:00


Paris, le 4 décembre 2012. L’association Humanité & Biodiversité, présidée par Hubert Reeves, demande solennellement au gouvernement de renoncer au projet d’aéroport de Notre Dame des Landes.

Ce n’est pas par des mots ou l’affichage de bonnes intentions que l’intense érosion de la biodiversité en cours à l’échelle mondiale sera enrayée. Il faut des actions concrètes. Dans un pays fortement urbanisé et qui a connu une artificialisation massive du territoire depuis cinquante ans, ce qu’est l’action concrète ne souffre guère la discussion : il faut cesser l’artificialisation du territoire et préserver les habitats naturels qui subsistent, avec en vue, tout particulièrement, le maintien d’une trame de territoires nous garantissant la fourniture des services éco-systémiques dont nous avons besoin. Continue reading

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Didier Porte: Conseils de com’ aux militants… par Mediapart

Hier, le journaliste Didier Porte encourageait les militants à faire preuve de mesure dans leurs rapports avec les journalistes…

Didier Porte: Conseils de com’ aux militants anti-Ayraultport

MediapartPar 
Par Mediapart

Cette semaine, dans sa chronique pour Mediapart, Didier Porte apporte son soutien aux communicants des opposants à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes: savoir parler aux journalistes, savoir les identifier… Une chronique enregistrée exceptionnellement dans les locaux de Mediapart, mais qui, dès la semaine prochaine retrouve le “138”. Vous êtes invités à l’enregistrement, tous les lundis à 9h15, au 138 rue du Faubourg Saint-Antoine, 75012 Paris. Entrée libre et gratuite

 

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Notre-Dame-des-Landes : un commandant de bord en retraite écrit à la ZAD

03 décembre 2012 Par Ivan Villa

 2 décembre 2012

By Melize, rédaction 7seizh.info

 

Les arguments des pro-Ayrault-Port volent en éclats, au fur et à mesure que les citoyens et les élus prennent connaissance de ce projet absurbe ; ci-dessous, quelques extraits du récit d’un commandant de bord en retraite qui confirme cette réalité:

« Et si on écoutait un peu les techniciens ? Continue reading

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Et on nous parle de démocratie?

 

Société

Notre Dame des Landes : l’Etat a manipulé les chiffres. Voici comment

Comment faire passer un schéma boiteux pour un projet avantageux ? En manipulant les chiffres. Reporterre révèle le tour de passe-passe qui a permis à l’Etat de faire croire que le projet d’aéroport de Notre Dame des Landes serait rentable.

Hervé Kempf (Reporterre & Le Monde) – 3 décembre 2012 Continue reading

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Blog Sylvie et Marcel

SAMEDI 1 DÉCEMBRE 2012

Hasard vraiment?

Dans le domaine des heureux hasards, rappelons-nous l’affaire du vigile agressé à la pointe. La date était parfaite pour laisser le temps de communiquer sur la violence des opposants avant la manifestation du 17 novembre. Un timing parfait pour les porteurs du projet.
Depuis aucune nouvelle de ce dossier, alors que selon la presse, c’est une agression d’un groupe sur une personne seule. Un agriculteur pour avoir lancé deux bouteilles de bière sur les CRS a lui été condamné aussitôt.Nouvel événement, dans la nuit du mercredi 28 novembre au lieu dit le rosier, un bâtiment contenant 200 à 300 round ballers de foin et de paille brûle.

Pour nous, agriculteurs, un hangar de foin qui brûle, c’est très grave. C’est le fruit de notre travail qui s’en va. C’est l‘inquiétude pour l’alimentation des animaux et c’est surtout l’insécurité. Pourquoi pas un autre bâtiment demain ? Nous n’avons pas de solution face à ce risque. Continue reading

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Mais qui est donc notre chef de la police (sur un certain Valls) ?

Publié le 30 novembre 2012 Fabrice Nicolino

Cela fait un moment que je souhaite dire trois mots – finalement, ce sera bien plus – sur notre ministre de l’Intérieur Manuel Valls. Avant même l’intervention de ses flics à Notre-Dame-des-Landes, qui a fait des blessés par dizaines. Mais bien entendu, je n’aurais pas écrit ce qui suit sans cette déclaration à propos de l’aéroport de M.Ayrault : « Il est hors de question de laisser un kyste s’organiser, se mettre en place, de façon durable, avec la volonté de nuire avec des moyens parfois dangereux (…). Nous mettrons tout en œuvre pour que la loi soit respectée (…) pour que les travaux puissent avoir lieu ». Valls est un personnage digne d’un certain intérêt, et je vous renvoie pour commencer à un long article de la journaliste du Monde Ariane Chemin. Vous le trouverez au bas de mon papier, en intégralité, et je vous recommande vivement de le lire. Continue reading

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Selon des experts aéronautiques “Notre Dame des Landes est totalement inutile”

 Pierre Sparaco // Jacques Bankir (Aeromorning) – 1er décembre 2012

 


Pierre Sparaco

L’affaire NDDL est d’autant plus scandaleuse et inadmissible que les uns et les autres ont oublié une fois pour toutes qu’il s’agit au départ de transport aérien, et de rien d’autre. Mais aucun des intervenants n’affiche un petit minimum de compétences en la matière, ce qui conduit à d’étonnantes inepties, la plus belle d’entre elles consistant à dire et répéter que l‘actuel aéroport nantais s’achemine à grand pas …vers la saturation. L’argument est tout simplement risible. Continue reading

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Toujours des actions de soutien!!!

Rodez : La caravane des “pas contents” de retour

Midi Libre
01/12/2012, 14 h 33 | Mis à jour le 01/12/2012, 14 h 42
La caravane s'est installée place Sainte-Catherine pour dix jours.
La caravane s’est installée place Sainte-Catherine pour dix jours. (YVES ESTIVALS)

Deux ans après avoir sillonné l’espace ruthénois lors des manifestations contre les retraites, la caravane des “pas contents” reprend du service.

Le collectif de lutte a ressorti, ce samedi, sa fameuse caravane. Il s’agit, cette fois, de dénoncer le projet de construction de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (appelé aussi “Ayraulport”). Les “pas contents” l’ont installée avec la bénédiction de la mairie de Rodez, place Sainte-Catherine.

On est là au moins jusqu’au 10 décembre“, ont affirmé les membres du collectif plus déterminés que jamais. Le temps d’informer (tous les jours, au moins entre 17 heures et 19 heures) les passants de la teneur du dossier et des motifs de leur lutte. Des passants, par ailleurs, invités à exprimer leur position sur un panneau.

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

NOTRE-DAME-DES-LANDES: LES OPPOSANTS DÉNONCENT L'”ILLUSION” D’UN DIALOGUE Notre-Dame-des-Landes: les opposants dénoncent l'”illusion” d’un dialogue

L'opposition institutionnelle au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes a dénoncé samedi l'"illusion" d'un dialogue au sein de la commission mise en place par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, menaçant de ne pas y participer si celle-ci ne peut pas aborder le bien-fondé même du projet.<br /><br /><br /><br /><br />
(c) Afp

L’opposition institutionnelle au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes a dénoncé samedi l'”illusion” d’un dialogue au sein de la commission mise en place par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, menaçant de ne pas y participer si celle-ci ne peut pas aborder le bien-fondé même du projet. (c) Afp Continue reading

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Solidarité à Toulouse

Des militants anti-aéroport Notre Dame des Landes ont occupé temporairement le Capitole à Toulouse

Une cinquantaine de militants anti-aéroport de Notre Dame des Landes à Nantes ont tenté d’investir le Capitole à Toulouse. Une partie des manifestants est restée quelques minutes à l’intérieur.

  • Par Fabrice Valery
  • Publié le 30/11/2012 | 16:50, mis à jour le 30/11/2012 | 18:44
Les manifestants sont restés à l'extérieur du Capitole © Pascal Rivère / France 3 Midi-Pyrénées
© Pascal Rivère / France 3 Midi-Pyrénées Les manifestants sont restés à l’extérieur du Capitole
Des militants anti-aéroport Notre dame des Landes à Nantes ont occupé temporairement la mairie de Toulouse place du Capitole ce vendredi après-midi. Les portes du Capitole ont été fermées une partie de l’après-midi, empêchant même pendant plusieurs dizaines de minutes des futurs mariés d’accèder à la salle des Illustres pour les cérémonies.
Les manifestants se sont ensuite regroupés à l’arrière du Capitole où ils ont déployé une banderole (photo). Ils se sont dispersés vers 16h30.
Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Alors que le débat sur la transition énergétique s’est ouvert hier, les opposants ariégeois à l’aéroport Notre Dame des Landes ne désarment pas.

© MidiNews 2012
DERNIÈRES VIDÉOS



Ils se sont réunis en début d’après-midi sous les fenêtres de la sous-préfecture de Pamiers pour chanter quelques chansons composées à l’occasion et déployer des banderoles affichant leur soutien aux opposants au projet de «l’Ayraulport» Continue reading

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Notre-Dame-des-Landes : le récit accablant de l’équipe médicale

Par Politis.fr – 26 novembre 2012

Après les affrontements particulièrement violents du week-end, les opposants au projet d’aéroport dénombrent « une centaine de blessés ».

Des dizaines de personnes convergaient à nouveau lundi matin vers « la Châtaignerie », à Notre-Dames-des-Landes, pour soutenir les opposants au projet d’aéroport, qui ont réinvesti des cabanes évacuées vendredi 23 novembre. Une quarantaine de tracteurs sont enchaînés autour de ce terrain appartenant à un agriculteur qui n’a pas encore été exproprié. Continue reading

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Et si le malade était mourant tout simplement!

Notre-Dame-des-Landes : le malaise grandit à EELV

Acteurs historiques de la lutte contre les « grands projets inutiles » et l’aéroport à Notre-Dame-des-Landes, les écologistes s’enlisent à nouveau dans leurs contradictions avec le gouvernement auquel ils participent.

Ils pensaient avoir fait le plus dur au sein du gouvernement socialiste en endurant l’adoption du pacte budgétaire européen en octobre et le virage libéral du début novembre. Mais voilà que les écologistes s’enlisent à nouveau dans leurs contradictions. Opposants de longue date à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes – et aux « grands projets inutiles » —, ils doivent répondre de l’autisme et du durcissement du gouvernement auquel ils participent. Continue reading

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

REPORTERRE
Le site de l’écologie
ECOLOGIE | SOCIETE | LIBERTES
Libertés

Notre Dame des Landes : témoignage d’un opposant dévêtu, gazé par les gendarmes

Dimanche 24 novembre, plusieurs opposants au projet d’aéroport ont expliqué la raison de leur démarche à des gendarmes occupant la forêt de Rohanne. Ils n’ont pas usé de violence et n’étaient pas menaçants. Ils ont pourtant été massivement aspergés de gaz lacrymogène. Voici le témoignage de l’un d’entre eux.

Baptiste Lieutier – 29 novembre 2012

 


La vidéo, de 4 minutes montrant le début de la scène est en ligne ici Continue reading

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Soutien d’artistes

Mercredi soir, lors d’un concert salle Paul Fort à Nantes, Emilie Loizeau a souhaité dédier sa chanson “Ma maison” aux “gens de Notre-Dame des Landes qui sont là-bas et qui résistent”, rapportent nos confrères de Presse-Océan.

De son côté, la chanteuse Camille, invitée sur le plateau de Canal Plus mardi pour “La Matinale”, a fait le choix lors de la revue de presse de parler de l’opposition à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes : “C’est un sujet qui me touche énormement, c’est du bon sens.” et parlant du combat des opposants : “Je vais les rejoindre dès que je peux et je trouve ça absolument lamentable qu’on les accuse de violences, parce q’uon fait une énorme violence à la terre.”

Tryo improvise un concert… dans la ZAD de Notre-Dame-des-Landes

Tryo a joué sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes cet après-midi. Photo DR

Tryo a joué sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes cet après-midi.© Photo DR

En concert ce soir au Zénith, le groupe Tryo a profité de sa présence dans la région nantaise pour rendre visite… aux anti-aéroport de Notre-Dame-des-Landes. En toute confidentialité.

Venus jusqu’à la ZAD (Zone à défendre) exprimer leur soutien, les quatre compères Guizmo, Mali, Manu Eveno et Daniel Braud ont poussé plus loin l’effet de surprise.

Les musiciens ont offert un concert inattendu à une centaine de spectateurs, avec lesquels ils ont ensuite discuté autour d’un feu…

La veille à Nantes, Emily Loizeau avait chanté contre l’aéroport et symboliquement déchiré sa carte d’électrice.

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Excélente émission

France 3 en replay | Ce soir (ou jamais!) | Diffusé le 27-11-2012 à 23:25 | Vidéos_NDL | Scoop.it

 Décrypter le monde contemporain à travers le prisme de la culture d’hier, d’aujourd’hui et de demain : un défi quotidien pour Frédéric Taddeï qui accueille, en direct sur le plateau, plusieurs invités d’horizons divers (artistes, auteurs,…

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Notre-Dame-des-Landes. L’appel des paysans socialistes aux élus

Les paysans sont nombreux à se ralayer  pour occuper une clairière située sur le site du futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes. C'est là qu'ont été construites des maisons en bois qui accueillent les occupants de la zone. Les paysans socialistes redoutent une «fracture» entre le PS et la gauche paysanne.

Les paysans sont nombreux à se ralayer pour occuper une clairière située sur le site du futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes. C’est là qu’ont été construites des maisons en bois qui accueillent les occupants de la zone. Les paysans socialistes redoutent une «fracture» entre le PS et la gauche paysanne.

En Loire-Atlantique, des paysans socialistes opposés à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes viennent de publier un courrier où ils interpellent leurs élus. Parmi les signataires figurent Jacques Carroger, le secrétaire fédéral à l’agriculture, et Michel Loquet, l’ancien président de la chambre d’agriculture. Voici le texte adressé aux présidents de la région des Pays de la Loire, du conseil général de Loire-Atlantique, de la communauté urbaine de Nantes, et au maire de Nantes. Continue reading

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Pour Eline et Jehann de Dordogne

Ce midi nous  avons  reçu deux charmantes cartes porte bonheur avec deux magnifiques dessins.”Merci de sauver la foret et les animaux et les champignons et les cabanes dans les arbres.”   C’est nous qui tenions à vous remercier,ce geste nous a beaucoup touché.A trés bientot dans la foret!!!

 

Posted in Derniere nouvelle | 1 Comment

Vinci$$itude, la pomme de la discorde (Notre Dame des Landes) | Vidéos_NDL | Scoop.it

 Suite de Vainquons Vin$$i, en attendant Vin$$i Vaincul… Depuis le 16 octobre 2012, les expulsions et destructions se succèdent sur la ZAD. Retour sur les é…

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

François de Rugy le supplétif d’Ayrault (à Notre-Dame-des-Landes)

Une autre façon de voir la même chose

Publié le 26 novembre 2012

Je disais il y a peu ici, à propos bien sûr de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes : « Dans cette hypothèse […] nous allons voir apparaître d’autres contre-feux, d’autres propos manipulateurs, d’autres pseudo-héros fatigués de la bagarre, appelant au calme et à la concertation ». Eh bien, cela n’a pas tardé, comme on va le voir si l’on est patient.

Je ne connais pas François de Rugy, et sans souhaiter vexer quiconque, il ne me presse pas de le rencontrer. Ce monsieur est jeune encore – il est né en 1973 – et il est déjà un solide apparatchik de la politique. Dès 1991, il rejoint Brice Lalonde dans la goûteuse comédie appelée Génération Écologie, largement téléguidée, comme tant d’autres petites aventures de l’époque, par Mitterrand lui-même. En 1997, sans doute pour une excellente raison, il entre aux Verts au moment où le PS s’empare de Matignon – Jospin – et distribue quelques miettes de pouvoir au parti de Dominique Voynet. Continue reading

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Le dialogue au milieu des grenades (à Notre-Dame-des-Landes)

Une autre façon de voir la même chose

Publié le 25 novembre 2012

Bon, je ne suis pas devin, et d’ailleurs, cela ne me tenterait pas. Dans ces conditions, que penser de cette « Commission du dialogue » annoncée hier par le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault ? Je ne suis pas devin, mais j’ai un avis. Dans le meilleur des cas, cette commission signifie qu’il y a au moins deux lignes au gouvernement. Celle d’Ayrault, purement misérable, qui pense régler la question de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes avec une série d’affrontements bien médiatisés, de manière à passer du vrai sujet à un autre, qui serait : êtes-vous pour la chienlit ? On connaît, pauvre petit bonhomme, on connaît par cœur. C’est l’habituelle attitude de tous les gouvernements dépassés. Et le tien l’est, aucun doute.

L’autre ligne pourrait être celle de Hollande, qui n’est tout de même pas con à ce point. Il a lu deux ou trois livres, il sait un tout petit peu son Histoire, et il se méfie. On sait quand commence un mouvement authentique, mais nul ne sait comment l’arrêter. Ni même si c’est possible. Hollande, qui est aussi politicien qu’Ayrault, mais un poil moins borné, aurait décidé une mesure conservatoire. Gagner du temps, six mois en l’occurrence, permettrait peut-être d’y voir un peu plus clair, et de décider en dehors des fumées lacrymogènes. Notez que ce n’est qu’hypothétique, et qu’à coup certain, Hollande est pour cette saloperie d’aéroport.

Je le disais plus haut : « dans le meilleur des cas ». Car dans le pire, nous assistons à une petite manœuvre visant à dérouter, diviser et finalement démobiliser notre mouvement. En effet, rien n’a bougé sur le fond. Mais on assiste déjà à une recomposition dans le camp certes fort hétérogène des opposants. Le parti dit écologiste a aussitôt offert un satisfecit au gouvernement des matraqueurs, osant même cette longue phrase d’anthologie : « EELV se félicite des signes favorables que le gouvernement a envoyé samedi sur le dossier de Notre-Dame-des-Landes. L’annonce par le Premier ministre de la création d’une commission du dialogue dès la semaine prochaine, répondant à la proposition d’EELV de mise en place d’une médiation, est en ce sens une excellente nouvelle ».

Je dois dire qu’ayant lu cette foutaise, j’y ai vu une calamiteuse tentative de prendre ses désirs pour des réalités. Et à ce stade, le désir à peine dissimulé des écolos de service semble bien être : passons aux choses sérieuses, préparons les prochaines élections, défendons nos postes. Dans cette hypothèse, que je tiens pour l’heure comme la plus vraisemblable, nous allons voir apparaître d’autres contre-feux, d’autres propos manipulateurs, d’autres pseudo-héros fatigués de la bagarre, appelant au calme et à la concertation. Pour ce qui me concerne, je ne pense qu’une chose : on ne lâche rien. Et l’on n’accorde aucune confiance aux socialistes.

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

blog de STEPHANE LHOMME Ecologiste de Gauche

lundi 19 novembre 2012

Notre-Dame-des-Landes : le (notable) Vert est dans le fruit

La mobilisation croissante contre le projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes (NDDL), en plus d’être parfaitement légitime et justifiée, a aussi pour intérêt demettre en lumière les affligeantes manœuvres politiciennes des “élites” du parti Europe écologie Les Verts (EELV).
Nous savons que de nombreux militants de base d’EELV sont sincères, il ne s’agit donc pas ici de les accabler. Cependant, ils ne peuvent pas occulter le fait que la plupart de leurs dirigeants, de véritables “notables” depuis qu’ils sont ministres, parlementaires, vice-président-e-s de Région (PS), etc, cautionnent totalement la politique du gouvernement actuel qui est, entre autre, productiviste, pronucléaire, et libéral. Et qui veut imposer l’aéroport de NDDL. Continue reading
Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

RÉÉCOUTER Emission France Inter 20 nov 2012

par Guillaume Erner 
du lundi au vendredi de 10h à 11h

visuel Service public

mardi 20 novembre

Notre-Dame-des-Landes, ce devait être le nom d’un futur aéroport, c’est désormais le nom d’une bataille qui oppose militants associatifs et pouvoirs publics. Au-delà de ce ce projet, c’est toute une conception de l’aménagement du territoire qui se joue.

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Solidarité écologique Herve Kempf

Ecologie

 

Hervé Kempf (Le Monde) – 18 novembre 2012

 


Un trait important de la lutte qui s’organise autour de Notre Dame des Landes est la solidarité qui en jaillit. L’intention du pouvoir était de diviser les “jeunes”, habitants sans titre de la zone où un aéroport est projeté, des “historiques”, opposants avec titre – que l’on comptait expulser plus tard, au terme des recours juridiques. Michel Tarin, « historique » qui a fait une longue grève de la faim au printemps, explique : “le Préfet parlait de zadistes, de zonards, d’activistes, et même de ’terroristes’. Mais on est tous restés soudés, c’est pour ça que la zone a tenu. »

Avant l’opération policière lancée le 16 octobre à Notre Dame des Landes, il y avait déjà une entraide entre les historiques et les zadistes.“On avait aidé des arrivants pour les travaux dans les maisons, pour débroussailler, pour apporter du fumier sur les jardins. Quand des agriculteurs sont montés à Paris avec leurs tracteurs, en 2011, des jeunes s’étaient occupés des vaches en leur absence”. Mais la résistance depuis le 16 octobre a renforcé la solidarité : “Des liens humains se sont créés qui n’existaient pas avant”.

La Vacherie, un grand hangar au coeur de la zone appartenant à Sylvain Fresneau, habitant “légal”, s’est transformée en refuge pour les expulsés, dont les logis étaient détruits par les pelleteuses. Une cuisine y sert 250 repas par jour, on y stocke des vêtements, de la nourriture. Le boulanger a été réinstallé ailleurs. Marie Jarnoux, habitante « légale »raconte : « Les occupants n’avaient plus rien. La solidarité a été pratiquement immédiate, des gens apportaient des vêtements, prenaient le linge pour aller le laver, ils apportaient des choses en passant à travers les champs. »

Cette solidarité s’est aussi traduit dans la lutte : quand la police était là, dit Michel Tarin, « on a été avec les jeunes sur les barrages, parmi eux, dans les maisons, cela empêchait la police de charger”.

Du maintien de l’union entre ces différentes cultures de lutte, et de son articulation politique, dépend le succès de cette bataille comme de celui des autres combats écologiques. Un aspect intéressant est son élargissement géographique. Jean-Marc Ayrault, qui se rend à Bayonne le 21 novembre, y sera accueilli par le mouvement Bizi, qui protestera contre sa politique à Notre Dame des Landes et dans le domaine écologique. Le premier ministre comprendra-t-il qu’on ne peut pas parler de transition écologique une matraque à la main ?

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Hervé Kempf (Reporterre)

Ecologie

Un reporter à Notre Dame des Landes

 

 

– 19 novembre 2012


Samedi 17 novembre

Ca prend un temps fou, d’écrire ces reportages. Et donc, on a beau se lever dans les cinq heures, ce n’est qu’après neuf heures que je peux quitter Nantes, en embrassant affectueusement les proches qui m’ont accueilli. Route vers Héric, au nord du village de Notre Dame des Landes. Mais au rond-point de la sortie de l’autoroute Nantes-Rennes, ça commence à ralentir. Après Héric, cela roule à nouveau, et puis ralentit sérieusement à deux trois kilomètres de Notre Dame des Landes : les voitures se pressent pour venir à la manifestation. Continue reading

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Excellent temoignage

Publié le 19/11/2012 | Un commentaire

Vu sur le blog d’emmanuelle, le 19/11/2012 :

1h du matin, on se les gèle dans la voiture garée près d’une intersection d’autoroutes. Derrière nous enfin : des phares. On monte dans le bus, on salue la compagnie, on se cale sur les sièges et c’est parti pour une nuit de sommeil haché. A 3h c’est pause pipi dans les locaux de la conf’ paysanne, on resterait bien. Mais on préfère en embarquer avec nous et le voyage se poursuit. A 8h le bus arrive à Notre-Dame-des-Landes, je frissonne, c’est que j’en ai entendu parler de ce bled ! Les gens arrivent petit à petit. Les tracteurs arborent fièrement un tournesol à leur proue. Tiens, Greenpeace est là, avec un gros ballon jaune. Et les petites rues du village se remplissent. On se mettra pas en branle avant 11h. Un petit poste juché sur un tracteur diffuse radio Klaxon, la radio pirate des zadistes qui émet sur 107.7, la fréquence de Vinci. Comme un joli pied de nez. On y entend un message de soutien du Mexique. La sensation de faire partie d’une seule lutte mondiale s’intensifie. Continue reading

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Pierre Rabhi s’engage avec nous

contre le projet de l’aéroport à Notre Dame des Landes.

Pierre Rabhi :

“Le projet de l’aéroport de Notre Dame des Landes illustre cette fuite en avant inintelligente, qui consiste à lancer à tout prix des activités lucratives, dans une logique globale où l’argent domine, ignorant les conséquences pour la nature et pour l’humain. Les terres destinées à nourrir l’humanité sont de plus en plus détruites sur l’ensemble de la planète, le temps est venu de planifier en prenant en compte la valeur inestimable de la terre nourricière, patrimoine indispensable que nous confisquons déjà aux générations futures. Pour ces raisons et bien d’autres encore, je rejoins la légitime résistance du comité de soutien de protestation contre ces préjudices infligés à la vie et aux générations futures ». Continue reading

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Merci Vincent …et à tous les autres

Bonjour tout le monde, (allez jusqu’au bout du mail, je vous emmène en voyage sous les Tropiques),
Hier était une très bonne journée pour tous ceux qui ne souhaitent pas:
-d’un nouvel aéroport,
-ni d’un nouvel et formidable élan économique (des milliers d’embauches, alors que nous avons juste besoin d’argent),
-ni d’un respect de l’environnement tout dans les normes comme y faut (bâtiment Haute Qualité Environnementale, et création d’une amap pour les producteurs locaux, et s’ils sont sages, possibilité pour eux de participer au grand zoo où les touristes qui auront eu assez de thunes pour prendre l’avion, et suffisamment de mauvais goût pour le prendre à destination de Nantes, auront la joie de contempler à quoi pouvaient ressembler les réfractaires, pour ne pas dire les réactionnaires à ton ce bon progrès. Les fous) Continue reading
Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Trois mots encore sur Notre-Dame-des-Landes Fabrice Nicolino

Continue reading

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

On y était : Notre-Dame-des-Landes

Continue reading

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Prise de parole à l’arrivée de la manif de réoccup


samedi 17 novembre 2012, par zadiste

Ami-e-s d’ici, ami-e-s d’ailleurs,

Nous, expulsé-e-s ou expulsables, habitant-e-s qui résistent au projet d’aéroport et à son monde, , nous tenons à vous remercier.

Merci d’être venu-e-s, de Vigneux ou de Turin, de Rennes ou de Bruxelles, pour participer à cette lutte, pour reconstruire aujourd’hui ensemble les bases matérielles nécessaires à la poursuite de la résistance sur le terrain.

Merci de vous être réappropriés ce combat, en organisant des rassemblements, des collages, des moments de rencontres sur les marchés de vos villes et de vos villages, en créant des comités locaux…

Vous avez su exprimer notre colère contre les aménageurs par un foisonnement de gestes solidaires : du péage gratuit au défilé de tracteur, du sabotage au concert de soutien, de la prise d’antenne sauvage aux messages qui nous parviennent depuis plusieurs semaines maintenant !

Vous avez participé à cet immense élan de solidarité ,solidarité mot qui aujourd’hui prend tout son sens et qui s’est répandu comme une traînée de poudre bien au-de-là du bocage.

C’est vous, anonymes, animés par d’inébranlables convictions qui faites la lutte. Vous qui ne cherchez ni la gloire superflue sous le crépitement des flashs et des caméras, ni les privilèges et le confort d’un siège de député ou de ministre. Vous qui êtes là parmi nous, humblement, et qui avez décidé d’agir plutôt que de subir. La parole des politiques ne doit pas étouffer celle des habitants pour s’y substituer. Cette lutte c’est la notre, c’est la votre, parce que c’est avec vous que nous obtiendrons l’arrêt immédiat du projet et que nos pourrons faire plier les décideurs, ici comme ailleurs.

Nous avons toujours dit, « un territoire se défend avec celles et ceux qui l’habitent ». Et ces dernières semaines ont prouvé que les habitant-e-s de la zone se défendent ! Une armada policière débarque et le balais infernal des machines emporte dans sa danse macabre, maisons et cabanes, vieux chênes et salamandres… La tristesse et la colère nous gagnent face à Vinci et à l’État socialiste écologiste qui défigurent sous nos yeux ce paysage si familier. Ils ravagent la nature et cherchent à effacer nos souvenirs. Qu’ils nous jettent à la rue à coups de matraque ou nous poussent au déménagement par les pressions, c’est toujours la même violence et le même arbitraire qui nous écrasent. Il est légitime que l’on retourne cette violence contre ceux qui nous l’infligent.

Face à l’État, tous nos gestes de résistances peuvent paraître dérisoires, mais ils sont o combien justes et nécessaires. Rassemblements, manifs, défense des lieux vie, ouverture collective de maisons, occupation forestière, ravitaillement, blocage de routes, reconstruction, assemblées… Nous avons voulu montrer que nous ne sommes pas de simples meubles qu’on déménage, que nous pouvons nous organiser, résister, dire non !

Ces semaines ne sont qu’un début ! La lutte ne fait que commencer : défense du Rosier, réoccupation de la forêt de Roanne pour s’opposer à son abattage, blocage des travaux du barreau routier, procès et expulsion à venir des habitant-e-s en bail précaire et des paysans. Il y encore tant à faire. Hollande, Ayrault et les cadres de Vinci doivent comprendre qu’il n’y aura pas de retour à la normale jusqu’à l’arrêt immédiat du projet d’aéroport. Qu’ils prennent garde, car plus la lutte se renforce sur le terrain et plus elle se répand !

Notre rêve, c’est que tous les ami-e-s d’ici et d’ailleurs ramènent chez eux un peu de la détermination qui est née dans ce bocage. Que cette lutte nourrie par celle du Val di Susa comme par celles de Plogoff et du Larzac, renforce en retour d’autres combats.

Nos révoltes ne se limitent pas à Notre-Dame-des-Landes et à son aéroport. Pendant que les caméras et l’attention se focalisent ici, ils continuent d’expulser et de bétonner ailleurs, tous les jours, en silence… L’Etat oppresse, enferme, réprime partout, tout le temps. Il est confortable de fermer les yeux, facile de se résigner, mais indispensable de se révolter. Partout, pour contrer tous les Césars qui veulent aménager nos vies et nos territoires, continuons de construire des foyers de résistance irréductible.

Ici comme ailleurs, défendons nos rêves et cultivons nos révoltes pour qu’elles deviennent leur cauchemard  !

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Une autre façon de voir la même chose

Un reportage d’Hervé Kempf (sur Notre-Dame-des-Landes)

Publié le 17 novembre 2012

Je vous invite à découvrir le beau travail que le journaliste Hervé Kempf consacre à la grande bagarre de Notre-Dame-des-Landes. Hervé travaille au Monde, mais il signe d’autres papiers sur le site qu’il a créé, Reporterre. Un mot personnel : je connais Hervé depuis le numéro 1 du défunt journalReporterre, en 1988. Je ne sais pourquoi il m’avait demandé un feuillet ou deux sur le chant des oiseaux. Je lui avais en tout cas remis un bien mauvais articulet. Pour le reste, je crois pouvoir dire, avec joie, qu’il est un ami.

J’espère que vous êtes bien arrivés à Notre-Dame-des-Landes, ce lieu dont parleront plus tard les petits-enfants de ce monde.

Pour lire le texte d’Hervé Kempf : http://www.reporterre.net/spip.php?article3490

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Encore une initiative! Merci Bernard

12,90 €
En stock

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

excellent témoignage des amies s de la foret de Rohanne!

http://archive.org/details/ZadNddlQuandLesArbresSagitentWhenTheTreesShake

 

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

blog de Fabrice Nicolino

Les bons tuyaux du Figaro (sur Notre-Dame-des-Landes)

Publié le 14 novembre 2012

Le journalisme policier existe-t-il ? C’est à se demander. L’affaire du vigile blessé par des jeunes, tout près de Notre-Dame-des-Landes, a été copieusement exploitée. Par les promoteurs de l’aéroport dont je vous rebats les oreilles, et cela fait du monde. Mais d’où venait donc l’information de départ, sur laquelle le flan médiatique s’est étalé ? Eh bien de l’exemplaire quotidien appelé Le Figaro. Sous la plume du grand reporter Christophe Cornevin, et sous la forme affriolante, comme vous le verrez plus bas, d’une INFO LE FIGARO, qui marque, dans le jargon de la profession, une exclusivité.

Le Figaro disposant d’une formidable information, il en a fait un scoop. Faut vivre. Passons au commentaire. Le chapeau, c’est-à-dire cette sorte de résumé du papier, en gras, dit que la victime « a été grièvement brûlée aux mains et aux bras ».  Quelle horreur, hein ? Grièvement signifie gravement. Une brûlure grave, a fortiori sur des parties importantes du corps, se conclut souvent par une greffe de peau. On imagine l’homme ainsi atteint sur un lit de souffrance, à l’hôpital. Non ?

Or l’article ne reprend aucunement l’affirmation selon laquelle le vigile aurait été brûlé. Vous lirez comme moi, et à deux reprises, « blessé ». Il y a donc eu montage. L’homme n’est pas brûlé, mais l’émotion a depuis belle lurette tout emporté. Donc, blessé. Gravement ? En ce cas, on imagine des soins intensifs, une perfusion, des blouses blanches, un bulletin de santé. Mais non, les amis, le blessé grave se retrouve avec une Incapacité temporaire totale (ITT) de travail de cinq jours. Cinq. Que vienne le temps où tous les blessés graves de la Terre recevront une ITT de cinq jours seulement !

Continuons. Qui donne l’information ? Mystère. Qui la commente ? Un sous-préfet. Que raconte pour sa part le vigile ? Confirme-t-il le récit donné par le journaliste, qui visiblement n’a pas interrogé la victime supposée, fût-ce au téléphone ? Non. Où cela se passe-t-il ? Près de Notre-Dame-des-Landes, bien entendu, car tout l’édifice repose sur une association géographique entre le lieu de l’agression supposée et la présence dans le bocage de la Bande à Bonnot. Mais où ? Je vous conseille de bien lire, car voici ce qui est écrit : « sur une zone de délaissement où située à proximité de l’endroit où devrait s’installer le futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes ».

Est-ce seulement du français ? Non. Tout le reste n’est qu’accusations sans preuve contre le mouvement en cours dans le bocage nantais. Je me permets de poser cette autre question : mais qui est donc Christophe Cornevin, grand reporter au Figaro ? Vous trouverez, après le texte sur l’agression du vigile, un article signé Daniel Schneidermann, en date du 17 novembre 2008. C’est instructif.  Je précise pour ceux qui ne suivent pas l’actualité que l’accusation contre ceux de Tarnac, et notamment Julien Coupat et Yldune Lévy, est tombée à l’eau à force de manipulations et de montages policiers et judiciaires. Oui, lisez cet article de 2008, et je ne doute pas que vous m’en direz des nouvelles.

ET À PART CELA, N’OUBLIEZ PAS LE GRAND RENDEZ-VOUS DE NOTRE-DAME-DES-LANDES, LE SAMEDI 17 NOVEMBRE ! QUANTITÉ DE COLLECTIFS ONT ÉTÉ CRÉÉS, ÇA PROMET !

—————————————————

1/LE PAPIER DU FIGARO QUI A LANCÉ TOUTE L’AFFAIRE

       Notre-Dame des Landes : un vigile blessé dans la nuit

Par Christophe Cornevin Mis à jour le 13/11/2012 à 16:07 | publié le 13/11/2012 à 10:48 

INFO LE FIGARO – La victime, prise à partie par une vingtaine d’inconnus dans        la nuit de lundi à mardi, a été grièvement brûlée aux mains et aux bras. Sa voiture a été   incendiée.

Un vigile a été grièvement blessé dans la nuit de lundi à mardi alors que ce dernier surveillait un ancien squat évacué par décision de la justice sur la commune de Fay de Bretagne (Loire-Atlantique), sur une zone de délaissement où située à proximité de l’endroit où devrait s’installer le futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

Vers 3 h 30, l’agent de gardiennage a été pris pour cible par une vingtaine d’inconnus cagoulés et armés de gourdins alors qu’il était posté, au volant de sa voiture, devant une maison récemment évacuée. Les agresseurs ont aspergé son véhicule de produit inflammable. «Ils ont discuté pour savoir s’ils le laissaient dedans avant de finalement le sortir et le rouer de coups», a précisé Michaël Doré, sous-préfet de la région Pays de la Loire. Le vigile est parvenu à s’enfuir, pieds nus, tandis que les inconnus ont incendié son véhicule.

La victime a été blessée aux mains et aux avant-bras et a été admise aux urgences du centre hospitalier de Nantes où elle s’est vue délivrer 5 jours d’ITT.

Les agresseurs ont pris la fuite avant l’arrivée du Peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie (Psig). L’enquête a été confiée à la Compagnie de Chateaubriand.

750 hectares à bitumer

Le projet de transfert de l’aéroport de Nantes à Notre-Dame-des-Landes est au cœur de vives polémiques et de violentes manifestations.

Environ 500 personnes selon la police, 3.000 à 3.500 selon les organisateurs, se sont encore rassemblées samedi dernier à Rennes contre ce projet porté par le premier ministre Jean-Marc Ayrault, ancien maire de Nantes, réclamant le maintien des terres agricoles et dénonçant le bétonnage et un «projet obsolète».

Le projet va couvrir «1.650 hectares, avec une surface à bitumer de 750 hectares dans un premier temps», a assuré un organisateur. Situé à 30 km au nord de Nantes, le projet a été confié au groupe Vinci, qui chiffre son coût à 560 millions d’euros.

Gendarmes blessés en novembre

«En lançant les opérations d’expulsion des occupants de la zone, de destruction de leurs habitats et de leurs biens, Jean-Marc Ayrault, ancien maire de Nantes et actuel premier ministre, a choisi de mettre la force publique au service d’intérêts privés», avait fait valoir samedi Jean-Luc Mélenchon, coprésident du Parti de Gauche, dans un communiqué.

Dès le 7 novembre dernier, six gendarmes ont été blessés sur le site dans des heurts avec des opposants au projet, selon un bilan de la préfecture de Loire-Atlantique. Les forces de l’ordre, qui intervenaient pour libérer une route des barricades qui y avaient été érigées, ont été attaquées par une «quarantaine d’assaillants particulièrement résolus». Ils utilisaient «des bouteilles incendiaires, des frondes et des projectiles métalliques».

——————————————-

                    2/ Le papier de Daniel Schneidermann dans Libération du 17 novembre 2008

Fabrication d’épouvantails, mode d’emploi

17 novembre 2008 à 06:52

Par SCHNEIDERMANN Daniel

Stupeur et consternation ! Les terroristes «d’ultragauche» accusés par la ministre de l’Intérieur d’avoir saboté des caténaires de TGV, vivaient paisiblement à Tarnac, petit village de Corrèze. Ils y tenaient même l’épicerie-bar. Les habitants du village expriment tout le bien qu’ils pensaient de leurs commerçants uniques. Qu’à cela ne tienne. Les journaux télévisés unanimes brodent sur la clandestinité du groupe, «qui avait balancé ordinateurs et téléphones portables». Une épicerie, peut-être, mais «une épicerie tapie dans l’ombre», précisa fort sérieusement un journaliste de France 2.

Le journalisme policier est un art difficile. Il ne s’agit pas seulement de recueillir les confidences des enquêteurs, et de tenter tant bien que mal de séparer infos et intox. Il faut encore leur donner la forme d’un roman conforme à ce qu’attendent, selon les cas, les lecteurs, la hiérarchie du journal, ou le ministère. D’où la fabrication ultrarapide «d’épicerie tapie dans l’ombre», d’un «commando»composé d’un «cerveau» et de «lieutenants» réfugiés dans un «QG» ou de «nihilistes potentiellement très violents».

Fabrication, ou résurrection ? Aux plus âgés d’entre nous (disons, les quadragénaires bien avancés) les journaux télévisés de la semaine dernière auront au moins rappelé leur jeunesse. Aux «prêcheurs barbus des caves», aux «gangs ethniques des banlieues», a en effet succédé une autre catégorie de «méchants», bien oubliée, «la mouvance anarcho-autonome». Et resurgissent pêle-mêle les fantômes des glorieux prédécesseurs de MAM, Michel Poniatowski (ministre de Giscard), ou même Raymond Marcellin, titulaire du poste sous Pompidou.

Dans ce concours de fabrication d’épouvantails, notre confrère du Figaro, Christophe Cornevin, se classe hors catégorie. Les ultraépiciers de Tarnac, aux yeux du Figaro, étaient «en totale rupture de ban avec la société», «embarqués dans un mode de vie altermondialiste, vivotant pour certains du négoce de produits agricoles, fuyant le regard des rares riverains qui les entouraient, ces apprentis terroristes de la gauche ultra présentaient un profil bien particulier. Agés de 25 à35 ans pour le plus âgé, ces nihilistes considérés comme «potentiellement très violents» étaient articulés autour d’un petit «noyau dur» d’activistes déjà fichés pour divers actes de violences et de dégradation. A priori, aucun d’entre eux ne travaillait. «Cela ne correspondait pas à leur philosophie», lâche un enquêteur. Les femmes de la bande, quant à elles, sont plus volontiers dépeintes sous les traits de “filles de bonne famille issues de la bourgeoisie de province”. Un profil somme toute guère étonnant au regard de la jeune fille chic en Burberry qui répondait au nom de Joëlle Aubron à l’époque d’Action Directe».

Paresse, lâcheté, violence, trahison de sa classe d’origine : tous ces traits de caractères individuellement, sont inquiétants. Regroupés, ils composent un tableau terrifiant. Le lendemain, le titre d’un article du même journaliste nous apprend que «l’ADN est au cœur de l’enquête». Mais au cœur de l’article… rien sur les preuves ADN.

A croire d’ailleurs que la fabrication d’épouvantails médiatiques est une spécialité en soi. Une recherche au sujet de Christophe Cornevin dans le moteur Google, donne une idée de l’ampleur des compétences du confrère. «Une dizaine de lascars sont affalés sur les bancs de la salle des pas perdus de la 23e chambre correctionnelle, écrit le journaliste. Agés de 17 à 22 ans, ils sont dans leur écrasante majorité originaires d’Afrique noire» (7 septembre 2007, article intitulé «L’essor des gangs africains dominés par le vol et la violence»). «Les barbus s’activent derrière les barreaux», titreleFigaro en septembre. Détails : «Ces religieux clandestins se sont radicalisés en surfant sur Internet, confie un haut responsable de l’AP. Ils distillent des fragments de sourates pouvant faire référence à la violence et reprennent un discours moyenâgeux pour convertir leurs compagnons de cellule.»

Mais lorsque la tendance des épouvantails vire au modèle «trader fou», notre artisan sait aussi se reconvertir, comme dans cette description balzacienne des objets saisis lors d’une perquisition chez l’ancien trader de la Société générale Jérôme Kerviel : «Sur une table placée aux abords de l’impressionnant écran plat qui trône dans la pièce principale, ils ont notamment trouvé deux téléphones portables, un livre de réglementation bancaire, un numéro de la revue Investir intitulé «Comment s’enrichir en 2008», une canette entamée, une boîte de cigares Monte-Cristo et un exemplaire du Coran comprenant une version arabe et sa traduction en français.»

Ça ferait rire, si ça ne faisait pas peur. Ça ferait peur, si ça ne faisait pas rire.

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Dernières précisions au sujet de la manifestation de réoccupation

voir l’en-tête complet
=================================================================Accueil
——-

Un camp d’accueil sera ouvert dès jeudi soir près des Rosiers (commune de
Vigneux-de-Bretagne, voir http://zad.nadir.org/spip.php?article553). Il
y aura des cantines collectives pour manger, des chapiteaux chauffées et
de la place pour poser sa tente.

Vendredi 16 à 19h, un point info sur tout ce qu’il faut savoir sur la manif
aura lieu sur le camp.

A partir de samedi, un autre camp se mettra en place à proximité du terrain
réoccupé.

A prévoir avant la manif
————————

Durant la manifestation, radio klaxon émettera en live, donnera toutes les
informations utiles et relaira les prises de paroles sur 107.7 FM. Prenez
votre radio portative !

On vous invite à prendre des outils pour participer au défrichage (gants,
faucilles, etc.) et à la construction (marteaux, scies, visseuse, vis ou
clous).

Déroulement de la manifestation
——————————-

L’objectif premier de la journée du 17 novembre est bel et bien d’aller
reconstruire un lieu de lutte et d’organisation sur la ZAD, et non pas de
s’affronter avec la police. A ce titre, tout un chacun, quel que soit son
âge et sa mobilité est invité à venir participer à cette manifestation
populaire. Nous sommes confiant quant au fait d’arriver à notre objectif.
Au vu de la mobilisation massive autour de cette manifestation et de notre
détermination, nous estimons qu’ils commettraient une erreur regrettable en
essayant de nous en empêcher. Le préfet lui-même a récemment indiqué que
les forces de l’ordre ne pouvaient contrôler entièrement la zone !

Néanmoins, en cas de barrages filtrant, contrôles, blocages de véhicules,
bus ou personnes en amont, nous invitons les personnes concernées à ne pas
se laisser décourager inutilement. Il est possible dans ce cas de se
regrouper pour passer ensemble. Il est possible aussi de prévenir la
communication externe de la manif (06 31 80 49 54), qui relaiera
l’information
pour que du soutien soit apporté. Si des personnes pour une raison ou pour
une autre n’arrivaient pas à rejoindre la manifestation, un RDV alternatif
est donné à par‪tir de 14h devant la Préfecture de Nantes…

Par ailleurs, l’assemblée générale d’organisation souhaite une
manifestation populaire. Il s’agit de privilégier pancartes et slogans
en lien avec la lutte et de limiter les drapeaux d’organisation, auxquelles
on demande de ne pas faire de bloc. Un drapeau commun représentant la lutte
anti-aéroport sera disponible.

Un point presse aura lieu samedi 17 à 10h à Notre-Dame-des-Landes. Un
autre point presse sera mis en place près du lieu de réoccupation.

Programme du week-end
———————

Vous êtes tou-te-s invitées à rester le week-end et plus si possible.

Samedi soir il y aura une scène ouverte sur le lieu d’arrivée de la manif.
Dans le week-end, il y aura des discussions, des débats et des ateliers,
avec notamment des actions de plantation d’arbres dimanche. Le programme
est en cours de préparation et sera précisé sur place. Les constructions
se poursuiveront aussi.

Une assemblée aura lieu dimanche à 10h30 sur le lieu de la réoccupation pour
parler des perspectives de ce lieu et des suites du mouvement.

Pour participer à la préparation
——————————–

Pour participer au montage de ce camp d’accueil, rendez-vous jeudi à 10h.

C’est toujours bienvenu de venir participer aux tractages mercredi et
vendredi à 11h30 (rendez-vous à B17, 17 rue Paul Bellamy à Nantes) et aux
collages mercredi et jeudi à 20 à (même lieu).

Plus d’infos
————

Toutes les informations, régulièrement mises à jour, sont publiées dans la
rubrique “manifestation de réoccupation” du site web de la ZAD :
http://zad.nadir.org/.

_______________________________________________

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Notre-Dame-des-Landes : le chantier Saint-Hélier envahi par des anti-aéroport
Partager :FaceBookTwitter Partager sur Wikio Partager sur Delicious

Vers 10h30, une trentaine d’agents de la garde-mobile a délogé dans le calme les manifestants. (Photo R.J)

 

Action surprise ce mercredi matin sur le chantier de l’ancienne usine Kronenbourg à Rennes. Des opposants à l’aéroport Notre-Dame-des-Landes ont envahi le chantier de la Zac Saint-Hélier.

Le chantier de la Zac Saint-Hélier a été envahi ce matin dès 6 h 45 par une trentaine de militants anti-aéroport. Cinq d’entre eux sont montés en haut de la grue et ont déployé un drapeau où il est écrit : “Non, à l’Ayraultport”.

Les autres opposants sont disséminés dans le chantier et notamment dans les préfabriqués. Dans un tract, ils expliquent avoir envahi la Zac, car elle est construite par Sogéa, filiale de Vinci, la multinationale qui construit le chantier de l’aéroport. Le prospectus annonçait également que les opposants souhaitaient rester toute la journée sur le chantier.

La tentative aura pourtant été écourtée en milieu de matinée. Une trentaine d’agents de la garde-mobile de la gendarmerie a pénétré sur le site pour déloger les manifestants. Aucune interpellation n’a eu lieu : les opposants se sont éclipsés avant l’opération des gendarmes.

L’aéroport de Notre-Dame-des Landes, situé à une quinzaine de kilomètres au nord de Nantes, doit remplacer l’actuelle plateforme aérienne de la cité ligérienne à l’horizon 2017.

MOTS CLÉS : NOTRE-DAME-DES-LANDES
Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

blog de Fabrice Nicolino

tre façon de voir la même chose

Ce pauvre vigile de Notre-Dame-des-Landes

Publié le 13 novembre 2012

Les faits : un vigile payé par la société AGO, faux-nez du bétonneur Vinci, a été cogné par une vingtaine de jeunes (ici). À près de trois heures du matin, non loin d’une maison appelée à être détruite pour faire place à l’aéroport voulu par notre Grand Premier Ministre en personne, pour sa gloire éternelle et celle des juteux travaux inutiles.

Mon appréciation. Premièrement, rien ne prouve bien sûr que Vinci, champion du béton, soit responsable d’une vulgaire provocation. Disons qu’on a le droit de se poser des questions. Est-il raisonnable, dans la situation de tension créée par la présence de centaines de flics dans le bocage de Notre-Dame-des-Landes, de laisser seul un vigile au milieu de nulle part ? Officiellement, ce vigile était là pour empêcher qu’une maison vouée à la démolition ne soit squattée. On voit mal comment un vigile aurait pu, à lui seul, empêcher une opération collective. Et la preuve, c’est qu’il n’a pas fait le poids le moment venu.

Deuxièmement, il y a eu volonté claire de désinformation. J’imagine – sans aucune preuve, certes – les petites mains de la préfecture – et/ou de Vinci – se réunir une fois, deux fois, trois fois, dix fois, ressassant cette seule question : comment saboter la formidable mobilisation en cours ? Comment s’attaquer à la si bonne réputation de cette lutte exemplaire ? Comment amoindrir l’impact des appels à manifester sur place le 17 novembre ? Eh bien, la violence supposée de ces vilains anarchistes arrive comme à point nommé. Soit un homme seul, pratiquement martyrisé par une bande ne parlant pas même – pour certains de ses membres – français. Tous les spectres habituels sont là. Ravachol d’un côté, accompagné de la bande à Bonnot, et renforcé par de mystérieux étrangers. Notons ensemble que les premiers titres parlaient d’un homme gravement blessé. Il a en fait un arrêt de travail d’une semaine. On a vu pire.

Troisièmement, un flic est un flic, merde alors ! Les militaires professionnels ne veulent plus mourir, comme on le voit à chaque fois en Afghanistan. Et les flics, fussent-ils privés, ne veulent pas recevoir de coups. Qu’ils changent donc de métier ! Quand on occupe militairement une zone, quand on envoie un millier de professionnels suréquipés affronter des jeunes de 20 à 25 ans sans la moindre expérience de la violence étatique, on prend un risque manifeste. Et l’on assume, M. Ayrault ! S’il est un responsable de ce qui est arrivé au vigile, c’est bien vous, monsieur l’Immense Premier Ministre. Vous !

Et pour le reste, tant que cela nous est possible, rions à gorge déployée de ces misérables manœuvres, dignes d’une école maternelle. Si Ayrault, la préfecture, les flics et Vinci n’ont que cette histoire à se mettre sous la dent, c’est qu’ils sont vraiment dans la panade. Et pour le 17, ça promet. Dites, vous n’oubliez pas, hein ? TOUT LE MONDE SUR LE PONT LE 17 NOVEMBRE ! TOUT LE MONDE À NOTRE-DAME-DES-LANDES !

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Tous à vos pinceaux!!!

Drapeaux de la manifestation de réoccupation du 17 Novembre

category local | aéroport notre-dame-des-landes | valide author lundi 12 novembre 2012 – 20:14author par AG de la manifestation de réoccupation du 17/11 Notifier cet article/commentaire aux moderateur-ice-s

 

L’AG de préparation de la manifestation de réoccupation du 17/11 appelle les personnes qui souhaitent venir à se munir d’un drapeaux commun, pour mieux montrer notre unité derrière le refus de la construction du projet d’aéroport.

Aperçu drapeaux
Aperçu drapeaux

Au moment où les promoteurs du projet cherchent à diffuser la division dans nos rangs en séparant l’opposantE “légitime” de l’opposantE “terroriste”, son but n’est que de désigner lui-même qui a le droit de lutter comment, et de nous affaiblir.

Il paraît donc important loin des guerres de chapelles de montrer le jour du 17 Novembre que nous ne sommes pas dupes, et que nous restons uniEs contre ce projet.

Voici donc les pochoirs A3 à imprimer qui permettent de réaliser les drapeaux. Nous appelons les personnes qui viennent à la manifestation à en réaliser autant de possible, afin que leur présence soit visible et massive!

Deux fichiers : un aperçu en image du drapeaux, et une archie zip (à renommer en enlevant l’extension .txt pour que àa marche) qui contient les pochoirs pour les réaliser.

L’AG de préparation de la manifestation du 17 Novembre.

attachment Archive pochoirs drapeaux (enlever l’extension .txt du nom de fichier) 0,27 Mb

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

presquilegazette.net Guérande et les communes environnantes

Un dimanche ensoleillé dans la ZAD à Notre Dame des Landes

La lumière exceptionnelle de cet après-midi du 11 novembre réveille le paysage et ensoleille le feuillage automnal, c’est magnifique !

12-petite-route-vers-notre-dame-des-landes.jpg

1-scene-bucolique.jpg

Un peu plus loin, un terrain récemment rasé, perdu au milieu de toute cette verdure, rappelle la réalité de ce qui se vit ici depuis le 16 octobre : expulsions et destructions de maisons, de lieux de vie.

4-il-devait-faire-bon-vivre-ici-avant.jpg

Je m’arrête d’abord à la Vache Rit, lieu de rencontre, d’intendance, d’organisation, de ressourcement… pour les occupants de la ZAD et ceux qui viennent les soutenir, matériellement, moralement (de plus en plus nombreux au fil des jours).

Sur la petite route qui mène au Phare Ouest, l’un des derniers lieux de vie des résistants, une exploitation accueille sur les terrains attenants des caravanes, des tentes… 20-ferme-en-lutte.jpg

Plusieurs fermes sont ainsi entrées en lutte, solidaires avec les autres habitants de la ZAD, tous se serrent les coudent pour empêcher la destruction de leur bel environnement, de leurs lieux de vie.

Un peu plus loin, sur le lieu-dit La Sècherie, juste à côté d’un terrain rasé, un homme se tient au milieu d’un grand potager : Dominique a dû quitter sa maison, détruite lors de la première vague des expulsions

Je repasse de temps en temps. Je reviens dans la zone voir mes copains et mes copines”

Un  grand potager contenant encore des choux, des carottes, un poulailler, à nouveau habité par quelques poules et volailles…

“De toutes façons, je n’avais pas le choix, il fallait partir, le conseil général nous a relogés ma mère et moi àGrandchamps des Fontaines.”

Deux jeunes filles passent sur la petite route, échanges de saluts : “Ah voilà mes copines !”

Dominique, comme beaucoup d’habitants de la ZAD, s’entendait très bien avec les opposants qui occupent la zone depuis deux ans, des liens d’amitié, de solidarité se sont créés entre eux.

Je suis repartie avec un cadeau : une botte de carottes bios (heureusement pas arrosées par les lacrymos comme dans les légumes du potager collectif de la ZAD !) offertes par cet homme que l’on a chassé de sa maison et du paysage paisible qui l’entourait :

” De toutes façons, elles se seraient perdues…”

Un petit geste, quelques échanges de paroles, la fatalité… je repars avec un sentiment mitigé entre révolte et peine pour lui et tous ceux qui sont partis “de gré ou de force” de leur maison et de leur lopin de terre.

32-pouillaller-terrain-de-dominique.jpg



35-dominique-ancien-proprietaire-a-la-secherie-rasee-le-20-octobre.jpg

 

33-dominique-sur-son-ancien-potager.jpg

Je me dirige ensuite vers le Phare Ouest, protégé ces dernières semaines par plusieurs barricades. Ce dimanche les opposants avaient invités ceux qui le désiraient à venir les rejoindre pour une “street-crêpes-party” avec jonglerie, musique, ambiance festive.

La petite route avait été réouverte à la circulation, des chicanes empêchaient de rouler trop vite, au passage étaient distribués des tracts pour la manifestation de réoccupation du 17 novembre.

42-vers-le-far-ouest.jpg

Quand je lis sur certains articles des mots comme “opposants ultra-radicaux” et pire… je peux témoigner que ce qui se vit ici, en ce moment, sur la ZAD de Notre dame des Landes, est tout sauf de la violence : chaleur humaine, solidarité, amitié, détermination à ne pas laisser faire ce qui serait un véritable carnage environnemental et humain et montrer qu’une autre vie est possible, avec peu de moyens mais beaucoup de courage et de volonté.

Ils ont besoin de soutien, le mouvement a pris beaucoup d’ampleur et il faut que cela dure au-delà de la manifestation de réoccupation du 17 novembre.

 

Pour en savoir plus vous trouverez différents liens sur l’article précédent : Le quotidien bousculé de la ZAD de Notre Dame des Landes

45-fete-pres-du-far-ouest-batucada.jpg

48-musique-galettes-ambiance-tres-sympa.jpg

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

VERTS DE COLÈRE ou la manif de récupération ?

lundi 12 novembre 2012, par zadist

« C’est compliqué… On est démunis, ces ultras sont totalement autonomes, on ne sait pas comment les virer [1] ». Jean Philippe Magnen, « patron d’EELV 44 », participait dans le Presse Océan du 14 septembre 2011 à l’opération de stigmatisation médiatico-policière des squatteurs, désigné.e.s par le qualificatif d’inquiétants « ultras » à « passer au karcher » [2], après une action menée contre la caravane des primaires du PS.

Aujourd’hui, EELV ne lésine pas sur les moyens pour s’afficher comme « une figure de proue dans le combat politique contre le projet de nouvel aéroport » [3]. EELV se prononce désormais « pour l’arrêt immédiat des opérations de destructions en cours » et « condamn[e] l’évacuation de personnes, la destruction de maisons, la dégradation de cultures et les atteintes à l’environnement » [4]. Communiqués indignés et prises de positions se succèdent. Soudainement, EELV boycotte même le magazine régional jugé trop partial en faveur de l’aéroport. On lit dans Ouest France [5] qu’une quinzaine d’élu-e-s verts seraient en ce moment « sur le terrain » [6], expression lancée comme une formule magique pour s’acheter une nouvelle légitimité.

« Les squats de maisons à NDDL ne servent pas la lutte des vrais opposants au projet d’aéroport que sont les agriculteurs, la population [sic] et les politiques [7] » déclarait il y a quelques mois François de Rugy, député EELV de loire atlantique. Apparemment, les expulsions de squats, elles, sont une belle opportunité pour les vautours de tribunes d’Europe Ecologie qui appellent désormais à la mobilisation pour la manifestation de réoccupation à l’initiative d’occupant-e-s et de collectifs solidaires8. Les infréquentables « ultras » d’hier seraient-ils aujourd’hui devenus de « vrais opposants » ? Plus probablement ces élites ont-elles flairé qu’elles pourraient regagner une crédibilité vis à vis de leur base, voire faire leur beurre sur la vague de refus qu’ont provoqué les expulsions de squats à NDDL.

Barbara Pompili, coprésidente du groupe écologiste à l’Assemblée nationale, opère tout de même la dissociation habituelle et nécessaire avec ce qui n’est pas récupérable [8]. Ces « activistes d’extrême gauche qui sont dans la lutte pour la lutte », sont « minoritaires » dans ce combat et bien loin des « vraies questions » que soulèvent « les agriculteurs et expropriés (…) vraiment pas extremistes ». « Je ne veux pas qu’on caricature les opposants de Notre Dame des Landes simplement en les réduisant à ces quelques extrémistes ». Dans l’opération de tri selectif dictée par les dirigeants d’EELV, les « mauvais opposants » sont donc toutes ces personnes qui ont partout, ces dernieres semaines, exprimé leur solidarité en ciblant les porteurs du projet. Probablement, ceux que Jacques Auxiette appelle « les professionnels de la guérilla urbaine » sont aussi toutes celles et ceux, d’horizons divers, qui se sont rencontré-e-s dans ce moment pour faire face avec colère à la violence d’Etat, en compliquant pendant plus de trois semaines sa tâche de destruction sur la ZAD. Après avoir lancé l’offensive de récupération jusqu’au mouvement d’occupation, il s’agit donc de vider ces moments de rage partagée largement de leur contenu subversif (qui va au-delà de la question de cet aéroport) pour pouvoir servir les étroits intérêts des partis politiques.

« Je le dis les yeux dans les yeux, l’accord de 2012 avec le PS, s’ils ne lachent pas sur Notre Dame des Landes, ce sera non. » fanfaronnait Cécile Duflot à l’Université d’été des Verts en aout 2010. Cécile Duflot est devenue depuis ministre du logement du gouvernement Ayrault, après que la direction d’EELV ait enterré les sujets de lutte que sont l’EPR et l’Aéoroport du Grand Ouest en échange de quelques sièges au chaud, probablement pour mieux « changer les choses de l’intérieur », c’est plus confortable.

Disparaître, mais aussi apparaitre au moment opportun est probablement l’art premier de la politique, ainsi les têtes d’EELV espèrent faire d’une pierre deux coups. En prenant position in extremis et au cas où le projet s’écroulerait, cela donne du crédit à cette prétention d’être une force d’opposition à l’intérieur même des innombrables majorités partagées avec le PS, à tous les niveaux décisionnels qui génèrent ce projet d’aéroport. Mais aussi, en interne, cela permet de calmer et de satisfaire sa base militante et électorale la moins frileuse ou carriériste. Comme le veut l’usage démocratique, nous ne doutons pas que la base au sein d’EELV ne soit jamais consultée avant chacune de ces prises de positions, opportunistes et réversibles selon le rapport de force politique du moment. « Je ne mets pas tout le monde dans le même sac » a déclaré Barbara Pompili. Nous non plus.

Une énergie énorme a été déployée dans cette lutte depuis des années pour créer des liens larges et forts de complicité hors de la sphère politicienne, mais sous ses insultes et ses appels à la répression. Sans surprise, la force militaire a frappé dur sur le mouvement d’occupation. Sans surprise aussi, mais avec une colère forte, nous voyons les stratégies politiciennes qui tournent autour de nos têtes, et qui, après avoir souhaité si souvent nous jeter aux ordures, tentent de nous recycler avec profit. Nous affirmons ici notre volonté de construire l’unité d’un mouvement horizontal et populaire contre l’aéroport, et ce en faisant face aux fréquentes dissociations officielles d’organisations ou partis politiques inscrits dans cette lutte. Nous reconnaissons les innombrables actes de solidarité exprimés comme faisant partie de cette lutte et la nourrissant. Nous n’attendrons pas d’avoir le vent dans le dos et refuserons toujours de nous allier à des girouettes. Dirigeant-e-s écologistes, votre présence n’est pas la bienvenue.

9 novembre 2012 Hors Pistes un groupe en lutte contre l’aéroport et son monde issu du mouvement d’occupations

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Les insoumis de Notre-Dames-des-Landes
LE LUNDI 12 NOVEMBRE 2012 À 06:00
Lecture

Partager

Qui sont ces gens qui tiennent tête à la police à Notre-Dame-des-Landes près de Nantes ? Depuis plusieurs années, ces anticapitalistes occupent le site sur lequel l’État projette de transférer l’aéroport de Nantes. Depuis un mois les forces de l’ordre tentent de les expulser. Mais ils résistent et ils sont maintenant devenus le fer de lance de l’opposition. Reportage sur la façon dont ses militants, habituellement discrets vis-à-vis des médias, ont construit une micro société en plein bocage.

Les militants ont mis sur pied un théâtre dans le bocage. © Radio France Etienne Monin

Une boulangerie, un théâtre, des potagers, une forge, une éolienne et une radio. Depuis trois ans, des anticapitalistes, adeptes de la décroissance, ont développé une micro-société dans le bocage de Notre-Dame-des-Landes.

L’occupation du site sur lequel le projet d’aéroport est programmé est un moyen de lutte. Mais au fil des ans pour certains, la vie dans cette société est passée au premier plan. En expulsant ces squatteurs la police les a remis en ordre de bataille. Une manifestation de réoccupation est programmée pour samedi prochain.

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

il ne manquerait plus qu’ils doutent de la pertinence du projet d’aéroport!!

Ecolos au gouvernement: pour Duflot, «il n’y a ni chantage, ni caprice, ni menace.»

P.Th. | Publié le 11.11.2012, 00h09 | Mise à jour : 08h21

Envoyer

La ministre du Logement et de l'Egalité des territoires, Cécile Duflot, à la sortie du Conseil des ministres du 7 novembre.

La ministre du Logement et de l’Egalité des territoires, Cécile Duflot, à la sortie du Conseil des ministres du 7 novembre. | AFP / BERTRAND LANGLOIS

Zoom

Cécile Duflot met le holà. Après une fin de semaine marquée par la charge du sénateur écologiste, Jean-Vincent Placé contre le gouvernement, la ministre de l’Égalité des territoires et du Logementfait entendre sa voix.

«On a le droit de s’interroger, mais le faire en public et feuilletonner les relations entre les socialistes et les écologistes, ce ne sera jamais mon sujet», fait-elle savoir dans une interview au «JDD» à paraître ce dimanche.

Duflot en a «assez du procès en illégitimité qui est fait aux écologistes»

«Ma volonté est de ne pas rajouter une crisepolitique à la crise économique et sociale», poursuit l’ex-secrétaire nationale d’Europe Ecologie – Les Verts (EELV). Celle qui estime que «les écologistes sont un des rouages de la majorité» ajoute que «si un jour des limites sont franchies, nous aurons l’occasion de nous prononcer de manière collective, posée et calme». Mais, fait-elle valoir «cela ne peut se faire au bout de six mois». Cécile Duflot confie tout de même en avoir «assez du procès en illégitimité qui est fait aux écologistes». Et revendique le droit de faire entendre leur «différence»: «Il n’y a ni chantage, ni caprice, ni menace.»

Vendredi matin, le chef de file des sénateurs écolos, Jean-Vincent Placé, s’était posé, sur Radio Classique, «la question de savoir ce que nous (NDLR: les élus EELV) faisons au sein du gouvernement». Face au tollé provoqué par ses déclarations, le sénateur avait temporisé: «Je n’ai jamais indiqué que nous sortirions demain du gouvernement.»

Placé se redit «interrogatif quant à notre participation au gouvernement»

Ses propos ont été d’autant plus remarqués qu’ils entraient en résonance avec ceux de François Hollande lui-même. Avant la sortie de Jean-Vincent Placé, le président de la République avait ainsi jugé, dans un entretien à «Marianne», «possible» un départ des écologistes du gouvernement tout en soulignant qu’il ne le souhaitait pas.

Ce samedi, en marge d’une manifestation à Paris contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes(lire ci-dessous), l’élu écologiste s’est redit «perplexe, interrogatif quant à notre participation au gouvernement», citant tour à tour «le traité européen, le virage libéral du pacte de compétitivité et l’absence de signaux écologiques sérieux». «Un jour, il faudra tirer un bilan. Peut-être dans un an ou deux ans», a-t-il glissé, en donnant «rendez-vous» à l’automne prochain.

Placé et Baupin manifestent contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes
Il est surnommé l’«Ayraultport». Le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes est l’une des principales pommes de discorde entre le Premier ministre et ancien maire de Nantes, Jean-Marc Ayrault et les écologistes. Entre 500 personnes selon la police, 3000 à 3500 selon les organisateurs, ont manifesté ce samedi à Rennes contre ce projet. Une autre manifestation était organisée à Paris. Environ 700 personnes y ont participé, selon la police, dont le sénateur écologiste Jean-Vincent Placé et le député vert Denis Baupin. «On est là parce qu’on pense que ce projet est un non-sens complet, sur le plan écologique et économique», a expliqué ce dernier. «C’est un sujet de désaccord connu, acté entre nous et les socialistes», a poursuivi le député écologiste, en assurant pour sa part que cela ne remettait pas en cause la solidarité gouvernementale.
Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Notre-Dame-des-Landes : vers un nouveau Larzac ?

Créé le 11/11/2012 à 15h24

Carte de localisation de Notre-Dame-des-Landes, près de NantesCarte de localisation de Notre-Dame-des-Landes, près de Nantes / Idé

Plus de 3.000 personnes, selon les organisateurs, ont manifesté samedi à Rennes contre le projet de transfert de l’aéroport de Nantes à Notre-Dame-des-Landes, réclamant le maintien des terres agricoles et dénonçant le bétonnage et un “projet obsolète”. Le bocage nantais deviendra-t-il un nouveau Larzac ?ECOUTER00:00:0000:02:32Nicolas Bauby | 11/11/2012 – 10h56écouterDans ce nouveau “Larzac breton”, des militants parfois extérieurs a la région mènent la lutte. Nicolas Bauby est allé à leur rencontre

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Rennes, samedi 10 novembre…Plus de 3000 personnes et plus de 100 tracteurs à Rennes… De bon augure pour le 17 novembre!

De Jacques…
Plus de 3000 personnes et plus de 100 tracteurs à Rennes… De bon augure pour le 17 novembre!

Lettre ouverte d’Alain : “atmosphère, atmosphère…”

“Ras le bol des routes coupées”, “y’en a marre des contrôles d’identité”, “… et vous avez vu tous ces gens qui viennent de je ne sais où, en plus ils s’en foutent de l’aéroport”.
Voilà quelques échos qui me parviennent de “locaux”, riverains de la ZAD depuis la mi-octobre, date de lancement des expulsions des occupants de la ZAD par les forces de l’ordre. Rien ou presque n’est dit ou écrit pour cette majorité silencieuse qui vit très mal les évènements actuels. Et pourtant il y en a qui sont… ou étaient contre l’aéroport, mais pas dans de telles conditions.

C’est pourtant la suite logique de la lutte contre l’aéroport mais aussi et surtout contre l’autisme de nos grands décideurs. Après les débats publics, les enquêtes publiques, les études économiques indépendantes, les manifestations, les recours juridiques, les grèves de la faim… où chacun-e a pu s’exprimer, la démocratie participative est passée, place aux travaux. Que reste-t-il pour se faire entendre ? Comment dénoncer cette pseudo-démocratie ? Comment sortir d’une lutte locale dans laquelle on veut nous enfermer, pour en faire une lutte globale ? Comment dénoncer tous les mécanismes du Pouvoir qui veut faire passer en force des projets contestables et contestés par des citoyens responsables ?
Il ne reste plus que l’occupation du terrain. C’est ce qui se passe à Notre Dame des Landes depuis 2009. L’acceptation d’étranges étrangers qui squattent des maisons, vivent dans les bois, construisent des cabanes, s’auto-suffisent, bref, ne sont pas comme nous, n’a pas été facile. Pourtant, une certaine cohabitation s’était installée.

Cette population qui a choisi la présence physique pour s’opposer à l’aéroport pose problème aux bétonneurs. Comment les évacuer sans se mettre l’opinion publique à dos ?
Règle n°1 : – Les identifier comme des terroristes alter-anar-écolos
Règle n°2 : – Les désigner comme auteurs de tous les actes d’incivilité et de vandalisme répertoriés dans le secteur
Règle n°3 : – Utiliser les médias pour formater l’opinion publique
Règle n°4 : – Les désolidariser de la population en instaurant un climat austère par une présence policière permanente, des contrôles d’identité systématiques, etc.

Ces bétonneurs pourraient bien parvenir à leurs fins si chacun-e d’entre nous ne s’arrête qu’à sa personne.
Reconnaissons quand même que c’est bien grâce et/ou à cause de ces occupants que l’aéroport de Notre Dame des Landes a pris une envergure nationale tant médiatiquement que politiquement.
Aujourd’hui nous sommes à la croisée des chemins. Ce qui n’est toujours qu’un projet puisque les travaux ne sont pas encore commencés, pourrait devenir une réalité sans une forte démonstration d’opposition.
Le 17 novembre prochain aura lieu à Notre Dame des Landes une grande manifestation pour réinstaller tous les expulsés de la ZAD. Nous savons déjà que les soutiens vont venir de partout. Il y en a même qui parlent d’un nouveau Larzac.
Il serait dommage que la population locale ne s’associe pas à ce rassemblement alors qu’elle serait la première concernée en cas de réalisation de l’aéroport.
Mais quelle contradiction que de vouloir réinstaller des gens qui n’attirent que des problèmes par ailleurs !

Si je reprends le début de mon propos : “… et vous avez vu tous ces gens qui viennent de je ne sais où, en plus ils s’en foutent de l’aéroport”, les Zadistes s’opposent à l’aéroport mais aussi défendent une autre forme de société. Nous savons pertinemment que quelle que soit l’issue de cette lutte, ils iront sur d’autres combats (nucléaire, autoroutes, LGV, THT, OGM …). En clair, on les réinstalle mais ils ne resteront pas. Si nous gagnons ce combat, comme pour le Larzac, certains, déjà attachés à notre territoire pour notre hospitalité choisiront de rester. Ils trouveront un lopin de terre pour subsister à leur manière, et pourquoi pas…

Alors, c’est maintenant (tiens, j’ai déjà entendu çà quelque part…) qu’il faut se mobiliser contre ce projet de plus en plus jugé inutile. C’est maintenant qu’il faut montrer notre détermination et notre solidarité. C’est maintenant qu’il faut crier haut et fort que nous voulons passer à autre chose, que 12 ans de lutte contre ce projet depuis sa réactivation en 2000, çà suffit !
Nous aspirons toutes et tous à retrouver un climat apaisé (les puristes de la lutte diront que je fais du «Vinci»).
Une chose est sûre, j’aurai grand plaisir à retrouver mes 90 contacts de l’opération « effet boule de neige », samedi prochain 17 novembre à Notre Dame des Landes.

d’Alain, habitant de Notre Dame des Landes

Venez nombreux pour dire
« Non à l’aéroport »
Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Prise de parole lors de la manif à Rennes samedi 10 novembre 2012

Amis d’ici, amis d’ailleurs,

Quelque chose est en train de se passer à Notre-Dame des Landes. Quelque chose qui les dépasse, ces Césars de pacotille, le préfet Mr Delaverné comme le premier ministre, Jean Marc Ayrault,

Les machines détruisent, les flics gazent, expulsent, frappent, et arrêtent… mais la lutte se renforce !Le temps de la négociation, des accords, des compromis et des petits jeux électoralistes est révolu. Le temps de la division, savamment orchestré, entre habitants et paysans, entre squatteurs et « militants historiques », entre « gens du cru » et étrangers, est derrière nous.

Aujourd’hui, nous faisons bloc ! Toutes les tactiques se complètent pour s’opposer aux expulsions, aux destructions et aux débuts des travaux.

L’aéroport n’est plus seulement un projet, une abstraction, un monstre de papier qu’on attaque à coup de contre-expertise. C’est une réalité humaine et matérielle :

C’est nos voisins poussés au départ par Vinci/ AGO…

C’est les maisons et le cabanes détruites au tractopelle…

C’est nos ami-e-s jetés des arbres, à la rue,.à l’arbitraire de la justice…

C’est le renforcement de l’occupation militaire du territoire.

Mais c’est surtout la lutte qui prend un sens et une ampleur nouvelle. C’est surtout les actes de résistance et toutes les solidarités qui s’expriment ici comme ailleurs,

Dans le bocage avec celles et ceux qui s’organisent : rassemblements, manifs, défense des lieux de vie, ouverture de maisons, occupation de routes, défense de la forêt, cantines collectives, assemblées, ravitaillement, reconstruction…Les habitats sont détruits mais les habitants sont encore là. Et tant que nous sommes là, il faut qu’ils comprennent que les travaux du barreau routier (prévu pour février 2013) et la destruction de la foret de Rohanne (prévue en décembre2012) ne pourront pas commencer ! Le 17 novembre pour la manif de réoccupation, soyons nombreux-euses sur le terrain pour leur montrer qu’on reste et que nous reconstruirons plus vite qu’ils ne détruisent.

La lutte se diffuse au delà de la Zone à Défendre, avec la création de collectifs contre l’aéroport et son monde, avec le foisonnement de gestes solidaires. Contre Vinci et le parti socialiste, contre tous les projets d’aménagement du territoire… De la prise d’antenne sauvage au rassemblement public, du sabotage au défilé de tracteurs, du concert de soutien au parking Vinci perturbé….

Plus la lutte se renforce sur le terrain, plus elle se répand , et plus la possibilité de l’arrêt immédiat du projet d’aéroport se rapproche ! Le mouvement s’élargit, De Suza à NDDL, pour contrer tous les Césars qui veulent aménager nos territoires et nos vies, continuons de construire de multiples foyers de résistance irréductible.

A Vinci qui nous dit Dégage,on aménage,

nous répondons que nous ne partirons pas comme ça et que nous résisterons partout ici comme ailleurs,

Les habitants de la ZAD

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Manifestation à Rennes contre le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes - Sciences - TF1 News | ACIPA | Scoop.it

 Quelque 3000 à 3500 personnes, selon les organisateurs, ont manifesté samedi contre le projet de transfert de l’aéroport de Nantes sur la commune de Notre-Dame-des-Landes, réclamant le maintien des terres agricoles et dénonçant le bétonnage et un…

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

David Assouline est amusant (à propos de Notre-Dame-des-Landes) Fabrice Nicolino

Publié le 10 novembre 2012

Vous ne connaissez pas David Assouline, et sauf grave erreur de ma part, vous ne perdez guère. Moi non plus, je ne le connais pas. Mais je dois avouer que le repas d’anniversaire d’un copain, il y a une dizaine d’années, m’a conduit à dîner non loin de lui. Et c’est tout. Qui est-il ? Un sénateur. Non, on ne rit pas. Pas encore. Âgé de 53 ans, Assouline a été de nombreuses aventures de l’extrême-gauche française. Il a été membre, entre autres, de la défunte LCR, plus tard que des Julien Dray et consorts. Disons jusqu’au début des années 90. Et puis, en 1995, changement de programme : le bolchevique, fier militant de fer, rejoint le parti socialiste, après tant d’autres.

Y aura-t-il de la place pour lui ? Eh bien oui, un strapontin, de sénateur comme je l’ai écrit plus haut. Mais il est aussi – mazette – porte-parole de ce parti socialiste qui l’a propulsé en haut de l’affiche. Oh quel destin ! Voilà que j’apprends par Le Figaro (ici) qu’une « vague de vandalisme anti-PS »déferle sur notre vieux pays. Depuis la mi-octobre, une quinzaine de permanences socialos ont été taguées, insistant à chaque fois sur la responsabilité écrasante du PS dans le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Notez qu’il ne s’agit que d’inscriptions à la peinture. Aucun chef socialiste n’a été pendu. Aucune bombe n’a déchiqueté une réunion de section. De la peinture.

C’est alors que surgit des décombres David Assouline. Un type qui aura passé l’essentiel de sa jeunesse dans des organisations gauchistes. Je précise pour ceux qui ne le sauraient que la LCR, pour ne prendre qu’elle, a assumé, au long de son histoire, de très nombreux heurts physiques avec ses adversaires. Et par exemple avec des policiers – largement aussi « républicains » que ceux qui dévastent Notre-Dame-des-Landes en ce moment -, envoyés par dizaines à l’hôpital après une rencontre avec le service d’ordre de ce qu’on appelait jadis La Ligue. Autrement dit, Assouline est l’héritier en ligne directe d’un courant qui a pratiqué et défendu la violence partout dans le monde. Et qui considérait la social-démocratie qu’adore aujourd’hui Assouline comme un ennemi de la révolution. Je ne juge rien, je rappelle.

Donc, Assouline surgit et déclare, apparemment sans rigoler de lui-même : « Aucune pseudo-cause ne peut justifier de tels actes de vandalisme politique. Il doit y avoir maintenant une réaction énergique pour arrêter là cette dérive qui constitue une atteinte insupportable à la démocratie ». J’aime beaucoup cette « pseudo-cause », car elle signifie au passage, selon moi, que monsieur le sénateur Assouline ne sait plus, s’il l’a su un jour, ce qu’est une cause à défendre. Pour le reste, tout y est : Assouline est sur la voie de Jules Moch, ministre socialiste des flics sous la Quatrième République, pour laquelle il n’existait d’autre cause que le maintien au pouvoir de ses ministres.Réaction énergique, dérive, atteinte insupportable à la démocratie. On croirait un gag. C’est sérieux. La vieillesse est un naufrage.

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

France Inter: La bas si j’y suis –

On se souvient que pour calmer les opposants et conserver sa place de premier-ministrable, François Hollande, alors fraîchement élu à l’Elysée, lui avait demandé de se débarrasser de cette encombrante casserole. C’est chose faite, en juin 2012, quand Jean-Marc Ayrault promet un « moratoire » sur la question. Les grévistes de la faim se remettent à table. La chaleur de l’été écrase les résistances et les CRS regagnent leurs fourgons.

Sauf qu’avant d’être un enjeu national, l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes est un serpent de mer local. Un de ces grands projets – « inutiles » diront certains –  qui sont censés relancer la dynamique territoriale et faire la nique à Nantes Atlantique, actuel aéroport, notamment décrié par sa trop forte proximité avec la cité des Ducs et l’atterrissage parfois en rase-motte des avions de ligne.

“Un nouveau Larzac” © Groupe Auto Media de la ZAD – 2012

En surcapacité pour les pros-aéroport, en sous-capacité pour ses détracteurs, Notre-Dames-des-Landes est devenu une énième couleuvre qui passe mal dans la gorge des Verts locaux et qui commence a légèrement gratouiller les écolos siégeant au gouvernement. Cécile Duflot exprime son incompréhension face aux interventions des forces de l’ordre : « complètement disproportionnées », « intolérables », « absurdes », quand l’ancienne ministre Voynet esquisse un « trouble profond ».

 

Embusqué dans le bocage, un seul, pour le moment, sourit en se frottant les mains devant ce que certains prédisent comme un « nouveau Larzac » : le bétonneur Vinci.

Un reportage d’Antoine Chao.

Remerciements à Agnès Belaud, Sylvain Fresneau, Patrick Warin, Gilles Denigot, Claude Herbin, Dominique Loquais et aux ZaDistes Jean-Mi, Marjorie, Charlie, Philippe, Jérôme et Christelle.

 

………………………………………………………………………………………………………………..

Programmation musicale :

– On désobéit, MC Duval

– Notre-Dame des oiseaux de fer, Hamon Martin

– Appel de Notre-Dame-des-Landes, Dominique Loquais

……………………………………………………………………………………………………………….

Agenda :

Appel pour la manifestation de réoccupation de Notre-Dame-des-Landes, le samedi 17 novembre, sur la Zone à Défendre. Infos et lieu de rendez-vous : http://zad.nadir.org/

Posted in Articles de presse, Derniere nouvelle | Leave a comment

Blog de Fabrice Nicolino

autre façon de voir la même chose

Je suis allé à Notre-Dame-des-Landes, et j’y retournerai

Publié le 8 novembre 2012

 Pour ceux qui ne sont au courant, car il y en a. Ayrault, actuel Premier ministre et ancien maire de Nantes, veut imposer un deuxième aéroport à cette ville de 300 000 habitants. Il a ressorti pour cela un projet des années 60, qui nécessite de détruire un bocage de près de 2 000 hectares somptueusement préservés. Sur place, la bataille fait rage entre 200 à 300 jeunes qui occupent les arbres et les clairières, d’une part, et environ 1000 flics de l’autre.

Mardi passé, avant-hier, j’étais à Notre-Dame-des-Landes. Je ne peux pas vous raconter pour le moment, car j’y étais en mission commandée. Mais c’était d’une rare beauté. Le bocage convoité par les abrutis du projet d’aéroport est somptueux, gorgé d’eau, décoré de houx géants, d’aubépines, de chênes. On s’y enfonce dans une boue noire qui paraît pouvoir vous aspirer, on y rencontre un peuple sautillant de Hobbits – des jeunes squatters venus de France, de Belgique, d’Angleterre, d’Allemagne, d’Afrique du Sud, d’Australie – qui refusent l’argent et toutes les conneries du monde. Dans ce monde neuf fait pour Peter Pan, le Lapin Blanc, John le Lézard ou le chat du Cheshire, traverser le miroir est un véritable jeu d’enfants.

Vous suivez un chemin, en pleine forêt, encerclé par les bouleaux et les châtaigniers, et vous tombez sur une clairière où les Hobbits ont planté une maison sublime, faite de matériaux récupérés dans les déchetteries et poubelles de notre si pauvre univers. Ou vous vous retrouvez comme par magie au pied d’une cabane poussée dans les arbres, tenue par des cordes et des nœuds, sans l’ombre d’un clou ou d’une vis. Je vous résume : ceux qui refusent le grand massacre sont d’une part un collectif d’habitants, que j’ai rencontrés. Ils sont épatants, et s’appuient avec bonheur sur les 200 à 300 Hobbits dispersés dans les forêts alentour. Ajoutons quelques dizaines de paysans, dont la propriété serait en partie ou en totalité touchée par les sagouins de l’aéroport. Ne pas oublier les flics. Depuis le 9 octobre, ils sont entre 500 et plus de 1 000 à tenter de virer les Hobbits. Avec des dizaines d’engins, parfois des hélicos. Ils ont aidé à détruire quantité de cabanes, mais aussi des maisons en dur, qui étaient là depuis des lustres. Ces pauvres barbares n’ont visiblement pas conscience de la triste besogne qu’on leur fait accomplir.

Bon, stop, car j’ai à faire. J’ai à écrire. Encore un mot : le samedi 17 novembre, une grande manifestation nationale a lieu sur place. Il s’agira de réoccuper le bocage au nez et à la barbe des gardes mobiles. Et de rebâtir, poutres et planchettes en main, ce qui a été détruit. Si la flicaille ne gâche pas cette fête, cela sera sans doute grandiose. Parmi les lecteurs de Planète sans visa,quantité ont déjà demandé : mais qu’est-ce qu’on peut faire ? Il y a des jours où je ne sais pas quoi répondre, mais en ce matin du 8 novembre 2012, je vous le dis sans hésiter : il faut aller à Notre-Dame-des-Landes. Il faut montrer que nous sommes là, bien là, et que ce lamentable aéroport ne doit pas être construit. Merde ! L’heure n’est pas à la dérobade. Il faut y être. Il faut en être. Pas de mot d’excuse.

Le site des Hobbits : http://zad.nadir.org/

Le site de l’Acipa, la grande association locale : http://acipa.free.fr/

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Encore et toujours d’excellents témoignages.

#ZAD de Notre-Dame-Des-Landes – Acte I

Vidéo-photo montage d’expression libre sur les 1ères semaines de l’opération “César” à Notre-Dame-Des-Landes. Opposition à l’implantation d’un nouvel aéroport sur la ZAD (Zoné d’Aménagement Différé devenue Zone A Défendre).

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Un peu d ‘humour… France inter 6 nov2012

 Retrouvez les meilleures séries humoristiques, les vidéos comiques d’humoristes connus et plus confidentiels ainsi que les incontournables stars du net.

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Notre Dame des Landes : le “FarWest” attend son heure à l’abri des barricades

des Videos précedentes de RennesTV sur Notre dame des Landes:

Posted in Repression, Solidarité | Tagged , , | Leave a comment

presquilegazette.net Guérande et les communes environnantes.

Le quotidien bousculé dans la ZAD de Notre Dame des Landes

Dimanche 4 novembre 2012, une accalmie dans la tempête pour les Zadistes, ces opposants au projet très contesté d’un nouvel aéroport à Notre Dame des Landes.

Je n’écrirai pas ici un éième article sur le non-sens abberrant de ce projet pharaonique, d’autres l’ont très bien fait, je vous invite à les lire sur  les quelques liens ci-dessous.

Je vous livre ici mon regard de femme, de mère, de citoyenne avec ma sensibilité pour l’environnement.

 

Sortant de la 4 voies par le Temple de Bretagne, j’emprunte une petite route bordée par le bocage, des champs et des arbres en livrée automnale.

1-arrivee-sur-la-zad-decor-forestier.jpg

J’avais décidé de rejoindre le lieu de rencontre et de solidarité de la Vache Rit pour y apporter quelques couvertures et échanger avec les opposants.

“Le propriétaire des lieux, l’un des agriculteurs opposé au projet, nous prête le bâtiment, un grand hangar, une cour. Heureusement qu’on a ça !” me confie Guillaume.

Toute une intendance solidaire est mise en place :

– stock de vêtements “free-fringues” où chacun prend ce qui lui convient, la lessive étant faite régulièrement par des habitants bénévoles de Notre Dame des Landes :

13-free-fringues

19-free-fringues.jpg

 

 

 

– cuisine collective, là aussi des sympathisans participent ponctuellement, soit en apportant des légumes et autre nourriture, soit en cuisinant. Ce dimanche des gens de Redon, venant régulièrement, préparaient des plats-maisons aux effluves alléchantes :

8-cuisine-collective.jpg

9-cuisine-collective.jpg

– pharmacie et hygiène pour les petits et gros bobos occasionnés par cette lutte inégale contre des forces de l’ordre sur-équipées et usant de méthodes violentes :

21-pour-les-petits-et-gros-bobos.jpg

22-chaque-petit-geste-met-du-baume-au-coeur.jpg

– réserve de matériel, pour la vie quotienne dans la Zad et pour… la reconstruction, les opposants étant déterminés à rester pour défendre cette zone en danger.

– bibliobus, lecture, détente, repos :

25-le-bibliobus.jpg 28-le-bibliobus-aussi-pour-recharger-les-batteries.jpg

Ambiance calme et chaleureuse à la fois, ce dimanche après-midi à la Vache Rit, discussions, musique, repas partagé entre occupants du lieu et personnes de passage venues les soutenir (Loire-Atlantique et au-delà : St Brieuc, de Guingamp, de Redon etc..)

12-pause-musicale-kitra-le-nomade.jpg

Krita le nomade nous chante ce qu’il vit sur des airs de reggae


” Le mouvement était segmenté au départ, commente Philippe, maintenant il est fort et il faut qu’il s’installe dans la durée. Personne a une idée juste, chacun ramène son idée dans son chemin de croyance pour créer des actions qui convergent vers un même but. Ici les gens vont venir chercher l’espoir qui avait disparu ces dernières années.”


Voilà ce que j’ai ressenti ce dimanche-là, au détour de brides de conversation, chacun avec ses différences, notamment inter-générationnelles, apporte sa contribution, sa petite pierre à l’édifice de la cause défendue : environnementale et humaine.

Le reste de l’après-midi, guidée par Julien, “un habitant du coin concerné en tant que citoyen” comme il se décrit, j’ai pu mesurer, à travers ce beau paysage de bocage,… le spectacle de la désolation des maisons rasées par la force destructrice de ces derniers jours.

32-l-une-des-maisons-rasees.jpg

Dès que l’expulsion est terminée, les engins cassent et emportent tout aussitôt : pas de traces, comme si rien n’existait là juste avant !

41-triste-spectacle-pour-les-gens-qui-habitent-encore-la.jpg

la Sècherie, la moitié de la maison est encore debout mais dans quelles conditions !, un recours ayant permis de reculer l’échéance pour la destruction de la deuxième partie de la maison. Afin de rendre la vie très difficile aux habitants, les engins ne se sont pas “contentés” de raser la moitié de la maison, ils ont saboté le drainage et bouché la buse pour empêcher l’évacuation des eaux usées !

Lorsque nous sommes passés, les habitants, la pelle à la main, creusaient un fossé derrière la maison afin d’évacuer les écoulements :

43-apres-le-sabotage-on-retrousse-les-manches.jpg

46-les-drains-ayant-ete-detruits-expres.jpg

La Sècherie

Tout est fait pour harceler les gens qui veulent rester :

“Beaucoup d’habitants ont reçu de nombreux coups de téléphone de la part des autorités pour les inciter à partir, cela ne paraît nulle part, il faut vivre ici pour voir comment cela se passe vraiment.” ajoute Julien.

Il faut en effet avoir le moral solide pour rester vivre dans ces conditions, les expulsions-destructions commencées dans la violence le 16 octobre continuent de plus belle malgré la résistance déterminée.

Nous reprenons la petite route pour arriver sur le lieu d’un véritable séisme : la dernière maison à avoir subi les assauts des engins de destruction, Lieu-dit Le Tertre, après une expulsion “musclée” selon le terme consacré…les images parlent d’elles-mêmes car là, “ils” n’ont pas eu le temps encore de tout déblayer comme ailleurs. On y voit notamment la présence de tôles amiantées à même les gravats, sans aucune des précautions d’usage demandées par la loi qui n’est pas la même pour tout le monde !

50-spectacle-de-desolation.jpg

54-seisme-dans-le-bocage.jpg

59-amiante-enlevee-dans-les-regles.jpg

72-drole-de-credo.jpg

Sur ce lieu où l’on sent encore les palpitations de la vie qui l’habitait ces derniers jours (objets du quotidien mêlés aux décombres…) les larmes ne sont pas loin tant l’émotion est forte devant ce saccage ! Pour rappel : les travaux de construction de l’aéroport ne sont pas prévus avant 2014… s’ils se font…

Nous avons terminé cette exploration des lieux saccagés par le lieu-dit Liminbout, l’une des maisons a été rasée, les autres sont en sursis, y compris les bâtiments agricoles et les animaux qui paissent encore tranquillement dans les prés alentours.

81-liminbout-une-maison-rasee.jpg

84-moutons-d-ouessant-et-vaches-paissent-a-cote.jpg

 

Parmi les nombreuses qualités environnementales et humaines de cette zone, il faut souligner le silence, alors qu’on entend la clameur industrielle un peu partout ailleurs, la forêt de Rohanne et les bocages environnants nous offrent cela avec en prime un ciel pur, un ciel étoilé de bonne qualité, tout cela serait détruit au nom de quoi ?. C’est aussi le dernier bocage non remembré de France, on s’approprie le bien commun au nom de l’argent, c’est révoltant !” témoigne Julien.

Lorsque j’ai repris la route vers Guérande la nuit était tombée, il pleuvait, il faisait froid et malgré cela de jeunes opposants étaient sur le qui-vive et gardaient les barricades dressées pour ralentir les gardes mobiles dépêchés en nombre par les pouvoirs publics afin de continuer à expulser et détruire la vie sur la ZAD de Notre Dame des Landes. La 4ème vague est prévue cette semaine.

Note : volontairement je n’ai pas pris de photos montrant les personnes présentes ce dimanche-là dans la ZAD, pour garder leur anonymat, par sécurité.

35-devant-la-barricade-un-peu-d-humour-noir.jpg

Pour en savoir plus :

Posted in Articles de presse, Derniere nouvelle | Leave a comment

Photos expulsions

1 ere semaine:

Expulsions, 1ere vague – 16 au 21 octobre 2012

2 eme semaine :

Expulsions, 2eme vague – 22 au 28 octobre 2012

3 eme semaine :

Expulsions, 3eme vague – 29 au …octobre 2012

Solidarité :

Solidarité

Expulsions diverses :

Expulsions diverse
Posted in Photos | Tagged , , | Leave a comment

Notre-Dame-des-Landes. «Ayrault doit reconnaître que c’est une erreur »

Patric Warin, compagnon de François Hollande à l'ENA : «J-M Ayrault doit reconnaître que l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes est une erreur » DR

Patric Warin, compagnon de François Hollande à l’ENA : «J-M Ayrault doit reconnaître que l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes est une erreur »© DR

Dans une lettre ouverte à François Hollande adressé le 30 octobre, l’énarque Patrick Warin a dit sa farouche opposition au projet de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. En exclusivité pour Ouest-France, il revient sur cette mise en garde adressée à son compagnon de l’ENA.

 

« Cet aéroport ne verra pas le jour »

« Je pense sincèrement que cet aéroport ne verra pas le jour, affirme Patrick Warin, ancien directeur à la Caisse des dépôts et consignations. C’est un projet d’un autre temps. Jean-Marc Ayrault aurait une belle carte à jouer en proposant une alternative à ce projet. En prolongeant, par exemple, la ligne TGV jusqu’à l’aéroport actuel. Cela aurait beaucoup plus de sens que goudronner le bocage. Un vrai démocrate se grandirait à reconnaître son erreur. À considérer que l’idée qu’il a eue, aussi pertinente qu’elle ait été, ne l’est plus. 

« Une lutte citoyenne respectable »

Patrick Warin revient sur la lettre qu’il a adressée à  François Hollande, son «camarade de promo de l’ENA». «J’ai fait sa campagne, raconte Patrick Warin. Mais là, j’ai été choqué par les expulsions récentes, à Notre-Dame-des-Landes, avec l’usage d’une force brutale. Sympathisant socialiste de longue date, j’attendais d’un gouvernement de gauche un comportement différent face à une lutte citoyenne respectable. Cette lettre, je l’ai écrite avec mes tripes. Habitant Pouancé, dans le Maine-et-Loire, je connais ces gens qui se battent contre le projet d’aéroport. »

 

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Notre-Fric-des-Landes, un article d’Hervé Kempf


Je discute avec un haut fonctionnaire. Il est honnête, conscient de ses responsabilités, soucieux de la République. Il explique pourquoi il est légal d’expulser les occupants de la zone où est projeté un aéroport, à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique). La loi est la loi, il doit la faire respecter. Par ailleurs, me dit-il, “les partenariats public-privé, la privatisation des autoroutes, ça me révolte”

Je réfléchis. Le projet est censé être réalisé sous une forme de partenariat public-privé, la “délégation de service public” par l’entreprise Vinci, qui avait bénéficié en 2005 de la privatisation à bas prix des autoroutes. Or, le préfet de Loire-Atlantique entre juin 2007 et juillet 2009, Bernard Hagelsteen, travaille maintenant chez Vinci Autoroutes. M. Hagelsteen avait préparé l’”avis d’appel public à la concurrence” des firmes intéressées à réaliser l’aéroport, publié le 5 septembre 2008. Quatre groupements d’entreprises, dont Vinci, ont été habilités à y répondre en mars 2009. 
Continue reading

Posted in Articles de presse, Derniere nouvelle | Tagged , , | Leave a comment

la Parisienne Libérée – Le fol aéroport de Notre Dame des Landes

la Parisienne Libérée

*** ♪
♫ au clair de la une ♪
 ***

LE FOL AÉROPORT DE NOTRE DAME DES LANDES

Cette semaine, la Parisienne Libérée chante le projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes et l’arrivée dans le bocage d’un nouveau genre de troupeau : les vaches qui ne font pas « meuh » !

Le clip et les paroles de cette chanson ont vocation à être diffusée largement, n’hésitez pas à les reprendre sur vos sites via vimeodailymotion ouyoutube. Pour nous joindre, vous pouvez utiliser la page contactou l’adresse mail contact[at]laparisienneliberee[point]com

Le fichier mp3 de la chanson peut être téléchargé librement ICI

Le fol aéroport de Notre Dame des Landes from la parisienne liberee

> lien vers l’article de Mediapart [accès abonné]
> lien vers la vidéo dailymotion

LE FOL AEROPORT DE NOTRE DAME DES LANDES
Continue reading

Posted in Derniere nouvelle, Solidarité | Tagged , , | Leave a comment

Quelle honte!

En ce moment, c’est à dire 22h,la démolition d’une maison se poursuit .Pas de journalistes,pas de témoins , c’est plus pratique pour faire la sale besogne.Entourée de gardes mobiles,la pelleteuse détruit, défigure,salit.A peine le locataire déménagé,Vinci  aménage! Méthode radicale…Non pas pour Vinci et leurs amis socialistes… Attention au terme employé,c’est réservé aux activistes professionnels  ce langage du pouvoir,Eux, ils sont légitimes ,ils assument mais dans le noir!Quel mépris,quelle bassesse!

 

Posted in Derniere nouvelle | 1 Comment

Heureusement que le gouvernement se dit de gauche!

 Rescoop

 Réponse du gouvernement aux évènements de NDDL…

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Blog de campagne de Sylvie et Marcel

MERCREDI 31 OCTOBRE 2012

La “gendarmite”, ça se soigne?

La journée du 30 octobre n’a été pour moi, en périphérie de zone hautement contrôlée, qu’une suite d’évènements qui font monter la pression et parfois même « péter les plombs ».

Après mon accident en tracteur avec le fourgon de gendarmerie (voir « les grandes manœuvres »), j’ai mis, à partir de 16 h, une heure pour ramener enfin l’intégralité de mon troupeau au bâtiment. Les vaches étaient bien sorties du champ. Je les avais poussées dans le chemin comme d’habitude et j’étais partie remettre les fils à l’arrivée au bâtiment (tout était par terre en raison du chantier tonne à lisier). Au bâtiment, alors que je n’avais pas fini de remettre les fils, je vois débouler 8 vaches au galop… et puis, plus rien. Quid des 21 vaches restantes ?

Elles sont reparties au galop au champ. Je redéfais mes fils le temps que la tonne remplisse et reparte, puis remet tout en place avant de repartir chercher le reste du troupeau. Je trouve mes vaches les oreilles dressées, particulièrement énervées. Portés par le vent, nous entendons vrombissement de l’hélicoptère, coups de feu ou grenades assourdissantes et sentons une odeur de caoutchouc brûlé. Je vais mettre 10 mn avant de réussir patiemment et calmement à les sortir du champ et les mettre sur le chemin. Je les mène au bâtiment en les apaisant car certaines sont prêtes à galoper.

Il est 17 h et j’ai encore le tour des autres bêtes à faire. Je pars en voiture à la Bretesche. Au retour, je suis arrêtée à Notre Dame : « Où allez-vous ? ». Je repars. Aux Ardillères, mon autocollant ne doit pas plaire. J’ai droit à un contrôle de papiers. Le gendarme me fait gentiment remarquer que mon contrôle technique n’est plus valable depuis le 25/09. Je lui réponds que je vais prendre rendez-vous. Un haut gradé approche fait le tour du véhicule et lui fait la morale insistant sur le fait qu’il engage sa responsabilité pénale en me laissant repartir sans verbaliser. Celui-ci appelle donc un subalterne qui me dit de me ranger pour verbaliser.
Je gare mon véhicule derrière le sien et passe sans le vouloir près de lui puisqu’après s’être d’abord arrêté à la place conducteur, il se dirige soudain vers l’arrière de son véhicule alors que j’arrive. Il ne me fait alors aucune remarque. Agacée par cet harcèlement, je descend de voiture et vais lui dire : « Écoutez, je vous laisse verbaliser tranquillement. Vous avez mes papiers. Je vais voir mes bêtes au chemin des Sciaux et je reviens ». Sans lui laisser le temps de répondre, je saute dans ma voiture et repars. Au chemin des Sciaux, la circulation est filtrée. Je passe et m’engage allègrement derrière un fourgon qui est sûrement censé barrer l’accès au chemin qui est très large. Cela s’agite : « Hep, hep, où allez-vous ? C’est interdit !... ». Excédée, je ralentis, passe la tête à la fenêtre et réponds : « je vais voir mes bêtes, je reviens. Je peux en emmener un si vous voulez… » et je file.
Au retour, 7 gendarmes m’attendent l’air sévère et furieux. « Arrêtez-vous ! ». Je m’exécute mais un appel du fourgon les fait repartir aussitôt en me laissant en plan. Je klaxonne trois fois et repars aux Ardillères récupérer mes papiers. Là, le gendarme m’accable : « Vous avez foncé sur mon collègue et manqué l’écraser… ». Le ton monte quand je répond. Il m’accuse aussi de lui avoir frôlé le genou tout à l’heure : « vous devez rester maitre de votre véhicule » ; ce à quoi je réponds : « on n’a pas idée de bouger sans prévenir quand un véhicule passe à côté de vous. Je suis restée maître puisque personne n’a été touché! ». Le chef arrive, me redonne mes papiers en incitant au calme. Je réponds : « Merci. A la revoyure ! » et les quitte. En passant de nouveau devant le chemin des Sciaux, je constate que le fourgon est de nouveau en place. Mon comité d’accueil est là. Un gendarme me dit : « Vous n’avez rien compris. Vous avez tout gagné ! Vous serez convoquée au poste pour refus d’obtempérer ! » .

Comme beaucoup, je vis un harcèlement au tracteur, à l’autocollant…, un abus de pouvoir. Tout est bon pour emmerder l’opposant aéroport. J’ai même entendu , en donnant mes papiers, que j’étais classée dans la catégorie « activiste » (plutôt flatteur, non ?). Dans les échanges radio entendus, les opposants sont  catalogués en « narco-anar », « simple paysan »,…

Quand même, je me demande si je n’ai pas un début de « gendarmite ». Docteur, c’est incurable, n’est-ce-pas ?

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

“pour moi,c’est comme les squats de maisons à NDDL:cela ne sert pas la lutte que mènent les vrais opposants au projet d’aéroport” Francois de Rugy 29 juillet 2011 presse ocean

NDDL : le Far Ouest résiste victorieusement à deux assauts

1NOV

Fixer la résistance et continuer à détruire la ZAD ailleurs, telle est la stratégie des forces de l’ordre depuis l’échec de la première phase de l’opération César. Stratégie à laquelle répond la mobilité des opposants, qui s’appuient sur leur connaissance de la zone et l’appui de la population locale pour surgir de partout et réoccuper, puis reconstruire, ce qui a été muré, vidé ou démoli.

Aujourd’hui, encore, les forces de l’ordre ont mené un chantier de démolition au Pré Failli, à l’ouest de la ZAD, tout en fixant la résistance au Far Ouest, qui est LE lieu de la résistance depuis la prise et la démolition hier de la cabane du Sabot.  Ainsi, alors qu’à 11h30, la maison du Pré Failli était progressivement transformée en gravats, les policiers commençaient à affluer au niveau des barricades qui protégent la cabane du Far Ouest,  et font les sommations à 11h53 puis chargent à force de lacrymo. A 12h10, ils prennent la barricade sud, mais celle-ci est remontée plus en arrière à 13h30. La résistance autour de celle-ci ralentit, puis stoppe le premier assaut des forces de l’ordre.

A 15h20, ils reviennent, accompagnés par la DDE, et passent par les champs pour éviter les chemins barrés. A 15h50, la pluie et la grêle se mettent de la partie : la nature protège ses défenseurs. Sur les champs gras, vite boueux, rien de lourd ne passe. A 16 h 40, les policiers reculent, après avoir arrêté deux personnes. Ils quittent la ZAD précipitamment avec leurs deux interpellés. Contactée par nos services, la préfecture déclare qu’il ne s’est rien passé aujourd’hui. En effet, deux assauts, une maison détruite, il ne s’est rien passépuisque le Phare Ouest tient toujours. C’est Ayraultbespierre qui doit être mécontent.

Polémique autour des méthodes des forces de l’ordre

Hier, les méthodes des forces de l’ordre  sont devenues quelque peu brutales à l’égard des opposants perchés dans les arbres.  En effet, à deux endroits différents de la ZAD, à la Saulce et au Bois de Rohanne, deux pelleteuses ont asséné plusieurs coups de godets puissants dans des arbres où des militants étaient perchés à dix –douze mètres de haut. Deux d’entre eux s’étaient étreints pour empêcher que les policiers les descendent, ils ont été brutalement descendus  dans le godet de la pelleteuse et menottés deux à trois heures à un arbre. Contacté, le sous-préfet nous dit qu’il n’ « a pas reçu d’informations de ce genre » et que la procédure veut que les « personnes qui occupent des cabanes construites illégalement [soient] descendues, que l’on prenne leur identité et qu’elles [soient] immédiatement relâchées. »

Une barricade au Sabot le 30 octobre

Depuis le début de l’opération César, il y a eu plusieurs arrestations. Aujourd’hui encore, deux personnes ont été interpellées par les gendarmes mobiles auprès du Phare Ouest. Selon le sous-préfet, elles ont interpellées « pour avoir participé à un attroupement armé qui a lancé divers projectiles sur les forces de l’ordre ». Elles sont actuellement en garde-à-vue dans une des gendarmeries environnantes et devraient passer en comparution immédiate. La Préfecture de Loire-Atlantique  explique faire attention à ses personnels et insiste sur la « dangerosité » des opposants qui lanceraient des « barres de fer et des bouteilles incendiaires » sur les policiers. Pourtant, nombre de témoins oculaires des événements concordent sur le pacifisme des opposants, en très grande infériorité numérique, et qui n’ont guère que des cailloux ou des légumes à opposer aux flashball et autres grenades lacrymogènes des policiers.

Parmi les occupants de la ZAD, qui comptent un médecin dans leurs rangs, il y de nombreuses personnes qui arborent de gros hématiomes et des balafres causés par les tirs tendus de flashball. Trois personnes ont été blessées le 30 octobre par des éclats métalliques de grenades assourdissantes. « Il n’y a pas pour l’heure de blessures qui nécessitent l’envoi de personnes à l’hôpital, on a ce qu’il faut pour les soigner sur place », nous confirme-t-on à la ZAD. « Mais, chaque jour, plusieurs accidents graves sont évités d’extrême justesse ». Asséner des coups de godets de pelleteuses sur des arbres sur lesquels sont perchés, en hauteur, des opposants pacifiques et désarmés ne relève ni d’une maladresse, ni d’un acte justifié par la « dangerosité » supposée des militants.

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

“c’est compliqué,parce que “on est démunis. Ces ultras sont totalement autonomes, on ne sait pas comment les virer” J.Philippe Magnen 13 sep 2011 ouest france.

Notre-Dame-des-Landes, un projet porté par Ayrault qui devient un boulet

Des gendarmes maîtrisent au sol des manifestants opposés au projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes lors d'une opération d'évacuation par la police, le 31 octobre 2012

Des gendarmes maîtrisent au sol des manifestants opposés au projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes lors d’une opération d’évacuation par la police, le 31 octobre 2012 (Photo Jean-Francois Monier. AFP)

L’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, projet phare de Jean-Marc Ayrault lorsqu’il était député-maire de Nantes, au point de susciter le surnom d'”Ayraultport”, est en passe de devenir une “épine dans le pied” du Premier ministre, tant il suscite une opposition grandissante.

Les opposants à ce qu’ils ont rebaptisé “Ayraultport” se battent depuis des mois contre ce projet devant les juridictions administratives et sur le terrain. Ces dernières semaines, le débat est également entré au Parlement.

A chaque déplacement dans la région nantaise, le Premier ministre n’y coupe pas, un comité d’accueil des opposants à l’aéroport l’attend. Lors de son interview mercredi dernier sur France Inter, plusieurs d’entre eux ont investi les studios de France Culture pour lire un communiqué pendant qu’un auditeur interrogeait le Premier ministre sur…l’aéroport de Nantes.

Continue reading

Posted in Articles de presse, Derniere nouvelle, Humour | Tagged , , | Leave a comment

“je le dis,les yeux dans les yeux, l’accord de 2012 avec le PS, s’ils ne lachent pas sur Notre Dame des Landes,ce sera non” Cecile Duflot lors de l’université des verts

France-Duflot confirme son désaccord sur l’aéroport de Nantes

La ministre du Logement, Cécile Duflot, a confirmé mercredi sur RTL son opposition au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), défendu par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, et déploré l’intervention des forces de l’ordre, mardi, contre des manifestants opposés à cette infrastructure.
“Il y a un désaccord sur ce projet-là, qui est un désaccord ancien (…) Mon désaccord sur ce point est connu par le Premier ministre”, a dit l’ancienne dirigeante d’Europe-Ecologie-Les Verts, parti hostile à ce projet.
“Je ne crois pas que sur des projets aussi compliqués la répression et le manque de dialogue, ce qui est le cas, soient la bonne méthode”, a-t-elle ajouté.

Posted in Articles de presse, Derniere nouvelle | Tagged , , | Leave a comment

“Je dis ça suffit ! Le président de la république a souvent parlé de karcher, je pense qu’ici il y a besoin de passer un bon coup de karcher” 13 sept 2011 ouest france

Futur aéroport de Nantes : “Stop aux mensonges et amalgames”, gronde Auxiette

“Il est faux et irresponsable de laisser croire que le projet pourrait encore être abandonné”, écrit dans un communiqué le président PS du conseil régional des Pays de la Loire. Un Jacques Auxiette visiblement exaspéré par la situation à Notre-Dame-des-Landes.

Car “plus aucune action en justice ne peut remettre en cause la réalisation du projet”, assure-t-il alors que de nombreux élus écologistes sont montés au créneau contre le futur aéroport de nantes ces derniers jours. Jusqu’à la ministre du logement Cécile Duflot ce matin.

Jacuqes Auxiette d’ajouter : “Tous les recours sont épuisés, les derniers ayant été rejetés par le conseil d’Etat en juillet 2012 et les seuls qui existent encore ne concernent désormais que les travaux et leur déroulement. Faire croire l’inverse aux riverains et à l’opinion est indigne.”

“Une poignée d’activistes professionnels”

Continue reading

Posted in Articles de presse, Derniere nouvelle | Tagged , , | Leave a comment

L’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, projet phare de Jean-Marc …

 

 

L’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, projet phare de Jean-Marc Ayrault lorsqu’il était député-maire de Nantes, au point de susciter le surnom d'”Ayraultport”, est en passe de devenir une “épine dans le pied” du Premier ministre, tant il suscite une opposition grandissante.

Continue reading

Posted in Articles de presse, Derniere nouvelle | Tagged , , | Leave a comment

C’est ensemble que l’on tiendra et rien n’est encore perdu!

Appel à une manifestation paysanne de soutien à la ZAD mardi 30 Octobre à 10h30 de NDDL jusqu’au Sabot

Les paysan-ne-s se mobilisent enfin en nombre, après 2 semaines de résistance acharnée sur la ZAD, suite à un appel national de la confédération paysanne à se mobiliser. Nous tenons cependant à remercier les quelques paysan-ne-s qui se sont mobilisé-e-s individuellement jusqu’ici.

Les Organisations paysan-ne-s, dont la confédération pasyanne, le GAB… appellent ainsi le monde paysan à se rendre en force ce mardi 30 octobre sur la ZAD. Nous ne pouvons que les soutenir et appeler à les rejoindre. Et nous espérons que cette mobilisation perdurera.

Pour participer à ce rassemblement, RDZ-VS à 10h à Notre Dame des Landes, place de la mairie pour rejoindre la ferme maraichère du sabot en résistance à 10h30. Le sabot est sur la route entre la Paquelais et Fay de Bretagne.

le COPAIN (Collectif des Organisations Professionnelles Agricoles Indignées par le projet d’aéroport), à l’initiative de cette manif, appelle les paysan-ne-ss à venir soutenir les expulsé-e-s de la ZAD.

Voir le communiqué du COPAIN ici :

_communique_presse_octobre2012_-1

Des paysan-ne-s membres du CLCA

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Article de rue 89

Derrière les barricades de Notre-Dame-des-Landes
Rue89
La Vache rit », grande grange en plein vent appartenant à l’Association Citoyenne Intercommunale des Populations concernées par le projet d’Aéroport de Notre Dame des Landes (Acipa) et mise à la disposition des insurgés, est le quartier général de la .
Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

En Face des Expulsions!

Ils nous mettent à la rue, on occupe la route !

samedi 27 octobre 2012, par zadist

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Hier, dans la nuit de 26 Octobre, on a libéré une partie de la route entre Vigneux-de-Bretagne et les Ardillères, pour en faire une zone de libre expression. Pour protéger cet espace nouvellement libéré on a construit des barricades à notre façon. C’est sûr qu’on entrave la libre-circulation des machines et voitures qui roulent au pétrole, mais on a ouvert cet espace pour la libre circulation des individus, des espèces naturelles, qui sont souvent écrasées par ces machines.

Depuis deux semaines, la Zone à Défendre est bouclée par des centaines de flics et de militaires, qui tiennent les carrefours stratégiques et bloquent les routes. Les gens se sont fait jeter de chez eux par la force, ils ont dû subir le spectacle de la destruction de leur maison et de leur lieux de vie. Ça fait déjà onze lieux rayés de la carte par l’État pour le bénéfice de Vinci. D’autres destructions et expulsions sont prévues pour cette semaine.

PNG - 84.8 ko

Ils nous jettent à la rue, donc on assume et on l’occupe ! En occupant la route, on créé un moment éphémère dans cette lutte contre l’aéroport Grand ouest. Un moment de rencontre pour celles et ceux qui participent à cette lutte, un moment pour montrer que même si des maisons sont expulsées et détruites, ainsi que des jardins collectifs et des potagers, cela n’entame en rien notre détermination. Rejoignez-nous pour faire la fête, partager de moments de joie et de rage. Nous voulons partager un moment ensemble, sur ces routes que l’on traverse à toute vitesse, nous voulons prendre le temps d’échanger nos idées et nos initiatives pour cesser de courir tête baissée vers l’abîme.

Ils nous encerclent et quadrillent la zone en contrôlant les routes, on répond par le blocage de ces axes qu’ils empruntent pour nous expulser. Ils détruisent nos maisons, nos cabanes, on détruit la route par laquelle ils acheminent les machines qui font le sale boulot. Ils pensent pouvoir se débarrasser de nous, de notre lutte contre l’aéroport et son monde, ils doivent savoir qu’à chaque fois qu’ils nous chasserons nous reviendrons occuper. Faire la fête dans un endroit qui paralysera leurs chantiers, dans les maisons qu’ils murent, sur les routes qu’ils construisent, dans les forêts qu’ils veulent raser, on ne les laissera pas tout détruire dans le silence. Nous danserons et chanterons sur leurs ruines jusqu’à ce qu’ils mettent fin au saccage organisé de ce monde.

Des occupant-e-s enragé-e-s de la D81 !

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Echanges avec Ruth Stégassy de France Culture au moment des expulsions

07h05

Projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes

– 53 min – détail ›

TERRE À TERRE par Ruth Stégassy

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Encore un trés beau reportage.Merci particulier à Claudine

  • Qui sommes-nous?Habitant-e-s ou simplement de passage sur l’île de Groix, nous proposons de multiples formes d’actions et de réflexions, nous sommes d’ordinaires révoltés qui nous indignons face à la situation sociale catastrophique du monde, pendant qu’une minorité aux .
Posted in Derniere nouvelle | 1 Comment

Encore des actions de soutien … pour enfin libérer la parole!

Des anti-aéroport s’emparent brièvement des ondes de France Culture

Une quinzaine d’opposants à la construction de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, au nord de Nantes, ont interrompu mercredi matin pendant une dizaine de minutes le programme de France Culture pour lire un communiqué, a annoncé la radio publique.

Leur intervention était concomitante à une interview de Jean-Marc Ayrault, Premier ministre et ancien maire de Nantes, sur France Inter, autre station de Radio France et dont les locaux se situent dans un bâtiment proche de la Maison ronde où se trouve France Culture.

“Vers 8h25, le collectif Île-de-France de lutte contre l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes est entré dans notre studio principal. Nous avons passé de la musique, puis le collectif a lu son communiqué”, a précisé la porte-parole.

“L’aéroport Notre-Dame-des-Landes, qui mobilise très peu d’argent public car c’est une concession, n’est pas un nouvel aéroport, c’est le transfert de l’aéroport de Nantes qui est au bord des portes de la ville et qui va bientôt arriver à saturation, à quelques kilomètres comme cela se fait dans d’autres pays”, a déclaré pour sa part le Premier ministre sur France Inter.

Ecoutez ici l’intervention des opposants (à partir de la 7e minute)

Posted in Derniere nouvelle | 3 Comments


  • photo galerie
ACTUALITÉ Nantes – L’info en continu
Mercredi 24 octobre 2012

Bataille rangée près d’une ferme à démolir

Les opposants à l'aéroport ont lancé des épis de maïs et des cailloux sur les forces de l'ordre qui ont riposté par des tirs de grenades lacrymogènes.

Les opposants à l’aéroport ont lancé des épis de maïs et des cailloux sur les forces de l’ordre qui ont riposté par des tirs de grenades lacrymogènes.
Le champ de maïs coupé est plongé dans un nuage de gaz lacrymogène. Mardi vers 13 h, les gendarmes mobiles « arrosent » massivement de grenades pour tenter de repousser et disperser environ 80 opposants. Casqués, protégés par leurs boucliers, les militaires chargent. Parfois en ordre dispersé.Mais le vent chasse vite les gaz. Et malgré une terre spongieuse et boueuse, les anti-aéroport, visages cachés, reviennent toujours au contact. Ils balancent à la main des épis de maïs. Puis des cailloux, à l’aide d’une fronde. La bataille va durer plus d’une heure. Sans interpellations. Sans blessés connus.

Des vaches face aux gendarmes

Le face à face a débuté vers 10 h. D’abord dans le calme. Mais un calme très fragile. Avant la démolition, une entreprise, sous protection militaire, a commencé à désamianter un hangar près de l’ancienne ferme squattée, au lieu-dit la Gaîté. C’est entre Notre-Dame-des-Landes et La Paquelais. Des opposants, une vingtaine, en musique, certains déguisés en clowns, « pourrissent » d’insultes les ouvriers et gendarmes. Ils chantent aussi : « Donc c’est ça que t’appelles démocratie »

Petit à petit, des squatteurs en renfort franchissent les haies. Des renforts de gendarmes mobiles sont mobilisés. L’opposition grossit et s’approche des bâtiments. Scène surréaliste, un troupeau de vaches est poussé vers les forces de l’ordre. Les sirènes des véhicules de gendarmerie retentissent pour les effrayer. Après les sommations, les grenades lacrymogènes commencent à pleuvoir. Joël, l’éleveur, est écoeuré. Les yeux rougis par les gaz… et les larmes : « Ça me fait mal au ventre. J’ai grandi ici, entre la Gaîté, les Domaines et l’Épine. Maintenant, je n’ai plus rien. Je suis un squatteur. Mes vaches aussi ! »

C.J.  Ouest-France
Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

merci à tous ceux qui brisent le silence médiatique!

Il ne reste que des ruines de la maison mitoyenne à la SécherieIl ne reste que des ruines de la maison mitoyenne à la Sécherie© Auto-média de la ZAD

 

Plus de 500 000 euros déjà dépensés

Une semaine de saccages de nos maisons et jardins aurait coûté au moins 500 000 euros selon Presse Océan. Le quotidien Nantais écrivait ce matin “les autorités ne lésinent pas sur les moyens. Déplacements d’escadrons venant de différentes régions, hélicoptère à visée nocturne en soutien logistique mais aussi surveillance discrète de bâtiments publics ou de locaux d’entreprises appelés à travailler sur le chantier de l’aéroport : inévitablement, la facture flambe“.

En fait si on compte l’hôtel et le resto aux frais de la princesse pour les forces du désordre ça risque de rallonger la note… L’article poursuit en ces termes : “Elle flirterait même “avec le million d’euros si d’aventure on comptabilise la prise en charge du traitement des CRS et des gendarmes.””

L’État saucialiste aurait en effet, mobilisé 1200 flics pour mener à bien son opération César et non 500 comme l’annoncent depuis plusieurs jours la plupart des journaux bourgeois.

Vinci, sa filiale AGO (aéroport Grand Ouest), propriétaire de la plupart des terrains, la sous traitance collabo (entreprises de démolition, etc) et l’État saucialiste, ont réussi à détruire une bonne partie de nos maisons, jardins collectifs, cabanes et autres infrastructures sur la ZAD avec le pognon des contribuables.

 

La gaité entourée par les gardes mobilesLa gaité entourée par les gardes mobiles© Auto-média de la ZAD

 

La maison de la Gaîté en cours de désamiantage avant destruction !

La politique de la terre brûlée continue sur la zone, les images de destruction se multipliant.

En ce moment même, la maison de la Gaîté est en cours de désamiantage avant destruction. Le toit avait été partiellement détruit lors de l’assaut donné par le GIGN mardi dernier afin de déloger deux potes qui s’y étaient installés question d’emmerder les forces du désordre le plus longtemps possible.

Même pas fichus de passer par une échelle, ces gros bourrins, à peu près aussi agiles que des éléphants dans un magasin de porcelaines, avaient en effet tronçonné la toiture pour finalement attraper le dernier habitant qui restait tranquillement assis depuis plus d’une heure sur le toit sans que l’élite de la gendarmerie nationale n’ait réussi à l’attraper.

Le jardin collectif, avait lui-aussi été ravagé la semaine dernière ne laissant plus aux casseurs de Vinci qu’à terminer leur sale besogne en rasant ce qui reste de la maison, réoccupée juste après le départ des forces du désordre, ainsi que le free-shop rouvert par nos soins.

Des gaz, encore des gaz

Des potes sur place ainsi qu’une Batucada Militante, Rhythms of Resistance, sont encerclés par les flics qui sont en train de les gazer en ce moment même. Aux dernières nouvelles, le hangar qui abrite le free-shop a été détruit.

Maison mitoyenne à la sécherie, il ne reste plus qu’une partie des murs

Les vandales à la botte de Vinci sont parvenus à détruire la maison mitoyenne à la sécherie hier soir. Les Gardes Mobiles ont bloqué les habitant-e-s à l’intérieur de la maison toute la journée, assistant impuissant-e-s au saccage du jardin, des massifs de fleur, des arbres fruitiers et de la moitié du corps de ferme. Le centre de la ZAD et la route des Fosses-Noires est resté inaccessible jusqu’à tard dans la soirée.

 

Il ne reste plus rien de la maison.Il ne reste plus rien de la maison.© Auto-média de la ZAD

 

La maison de coin totalement rasée !

Les flics n’ayant pas apprécié la réoccupation de la maison pendant le week-end, la réaction de l’appareil répressif d’État ne s’est pas fait attendre. Il ne reste plus rien de la maison du Coin, totalement rasée hier. La route des Fosses-Noires n’est plus reconnaissable.

On entendait le bruit des murs qui s’écroulaient à plusieurs kilomètres à la ronde. Craquements lourds qui glaçaient le sang. Tout le centre ZAD disparaît sous nos yeux.

Appel à reconstruction à la Pré-Faillite et au Squat à puces !

De l’autre côté de la ZAD, dans la partie sous juridiction de Saint-Nazaire, deux des trois maisons ont déjà été détruites dimanche dans la journée, la troisième, le Pré-Faillit, étant en attente de désamiantage, ne laissant à la place qu’un champ de ruines, images hélas, de plus en plus répandues.

Un appel à reconstruction a été lancé sur la radio de la ZAD, radio Klaxon, 107.7, moins connue sous le nom de Radio Trafic (le propriétaire étant Vinci).

Et encore un nom à la con : Opération César

Le Préfet de police de Loire-Atlantique, tout fier du nom de code ridicule que les fins stratèges à la botte de Vinci et AGO ont utilisé comme nom de code pour cette vaste opération de répression policière, doit penser qu’en détruisant les structures en dur sur la ZAD et leurs jardins collectifs, cela empêchera sans l’ombre d’un doute les dangereux-ses pousseurs et pousse-uses de légumes (sans pesticides s’il vous plaît) et autres armes potagères, de continuer à rester sur la Zone A Défendre.

Qu’il ne se fasse pas trop d’illusion à ce sujet. Bien que nous soyons déjà pour une bonne partie d’entre nous sans toit, que nos potagers aient été écrasés par des pelleteuses ou gazés par des flics (les légumes du jardin collectif du Sabot ne sont plus consommables vu les nombreux tirs de lacrymos qui les ont contaminés), notre détermination à sauver les quelques 2000 hectares de lande et de bocages de l’avidité du grand bétonneur en chef Vinci reste intacte.

 

Un massif de fleur en sursis à la Sécherie (devrait être détruit le 27 octobre avec le reste de la maison)Un massif de fleur en sursis à la Sécherie (devrait être détruit le 27 octobre avec le reste de la maison)© Auto-média de la ZAD
Posted in Derniere nouvelle | 2 Comments

Texte des habitants qui résistent lu le 24 mars …tellement d’actualité!

Amis d’ici, amis d’ailleurs
 Ce qui se joue à Notre-Dame-des-Landes n’est pas une simple affaire politique. Elle est humaine, elle parle de notre avenir commun sur cette terre, elle est le choix entre une vie digne d’être vécue, et la mort. On peut très facilement être mort, et se lever pourtant le matin pour aller au travail. Des millions de gens malheureux en font l’expérience…
La destruction ici projetée vise un petit morceau de la France, planté à un jet de pierre de Nantes, fief d’un grand féodal socialiste, Jean-Marc Ayrault. Comment est-il possible d’être si lâche ? Comment peut-on s’asseoir sur tant de proclamations ? Sur tant de phrases creuses prononcées depuis vingt ans par cette gauche bien élevée, au nom du soi-disant « développement durable » ? Jean Marc Ayrault ne pense pas, il règne. Incurable défenseur des intérêts industriels, comme son maître-candidat, Francois Hollande. Et ce grand seigneur d’opérette sait reconnaître la puissance quand il la croise. Certes, c’est l’État qui a donné le chantier de Notre-Dame-des-Landes à l’entreprise Vinci, mais il n’y a pas l’épaisseur d’un papier à cigarette entre le maire de Nantes et celui qui au nom de tous pousse à la construction, c’est-à-dire François Fillon, Premier ministre en titre.
 Les socialistes ne sont pas seuls en cause, et  nous n’oublierons pas de sitôt leurs complices. Nous voulons parler de ces écologistes de salon, toujours prêts à vendre leur pauvre âme tremblotante en échange de quelques places. Comment osent-ils, les Duflot, Magnen, De Rugy , qui sont pourtant venus chez nous clamer leur opposition au nouvel aéroport ? Comment osent-ils – après nous avoir tant promis -, capituler en rase campagne autour d’une table de Monopoly ? Imaginez comment une telle trahison aurait été accueillie à l’époque du Larzac, en 1972, voici quarante ans. Imaginez comment auraient été reçus des écologistes d’alors, pactisant avec l’armée dans le dos des paysans  En réalité Ces gens de droite et de gauche ne connaissent que la puissance, et la puissance de l argent. Pour l’eau, voyez Veolia ou Suez. Pour l’énergie, EDF ou Aréva. Et pour le BTP, Bouygues, Eiffage, Vinci. Ces trois derniers connaissent toutes les chansons du répertoire. Tout le monde ici, comprend ce que cela veut dire…, Parlons de Vinci qui a vertueusement triomphé dans l’appel d’offre pour Notre-Dame-des-Landes : Vinci est concessionnaire du projet d’autoroute Moscou Saint-Petersbourg, qui menace la forêt moscovite de Khimki. Savez-vous que l’opposant au projet Mikhaïl Beketov a été si gravement tabassé qu’il demeure, quatre ans après les faits, lourdement handicapé ? Que Konstantin Fetissov, un autre militant, a été attaqué à coups de batte de base-ball ? Que tant d’autres sont menacés chaque jour ? Ô bien entendu, les beaux messieurs de Vinci ne sont pour rien dans de telles horreurs. Pensez donc. Mais il est bon de garder certains faits dans un coin de la tête.
Comme l’exemple du désastre général des aéroports de province espagnols. Une nouvelle fois, qui veut savoir, sait. Il existe là-bas, en partie grâce aux amis locaux d’Ayrault, socialistes comme lui, une cinquantaine d’aéroports, le plus souvent gérés par des structures publiques. Le bilan en est infernal.. Huesca, dans les Pyrénées ? Vide. Lérida, Cordoue ? Vides. Ciudad Real, qui devait concurrencer Madrid-Barajas ? Un désert qui aura coûté pour commencer 500 millions d’euros.. Castellon, à 50 kilomètres de Valence ? Pas un chat, mais un coût de 150 millions d’euros. Voilà ce qui se prépare à Notre-Dame-des-Landes. Un politicien du passé, Ayrault, , veut nous lancer dans une aventure stupide, morbide. Pour faire décoller des avions qui ne décolleront pas,  il entend faire disparaître 2 000 hectares d’une terre miraculeusement préservée, où les animaux et les hommes qui la peuplent ne demandent rien à personne. En défendant un mode de vie criminel, qui permet à une infime minorité d’utiliser un engin destructeur du climat. Nous ne pouvons lui pardonner. Nous ne pardonnerons pas, ni aujourd’hui, ni demain, ni jamais à tous ceux qui osent soutenir, de près ou de loin, cette terrible agression contre la beauté de la vie. En attendant la victoire, que nous espérons de toutes nos forces, nous pleurons un endroit qui pourrait disparaître. Si les machines finissent par gagner la partie, les larmes de crocodile couleront à flots. Il est si bon de pleurer sur le sort des Indiens de l’Amazonie ou des Bushmen du Kalahari. Les bonnes consciences n’hésitent jamais à donner de la voix pour faire croire qu’elles pensent aux autres. Mais nous, nous refusons leur sainte pitié. Nous réclamons la solidarité. Nous appelons au combat. Nous voulons vivre ici. Le soutien de nos compagnons de lutte venus de tout horizon nous donne la force de nous battre. Qu’ ils en soit ici remercié.. La bataille continue, et nous nous ne pouvons pas la perdre. Seulement, il faut se lever. Et pas à moitié. Il faut s’unir, et sortir nos étendards. Il faut empêcher la construction de cet aéroport de la mort.
Posted in Derniere nouvelle | 1 Comment

FLASH INFO du mardi 23 octobre


mardi 23 octobre 2012
, par zadist

Voir plus bas pour le fil d’infos de la journée

Voir PAR LA pour des infos générales, bilan de la semaine passée, matos à ramener…

Rendez-vous

RDV quotidiens :
- Notre Dame des Landes, à partir de 9H : permanence sur la place de la poste (local des Syndicats – angle opposé à la Mairie) pour déplacement sur la zone
- Nantes, à partir de 10h : vigie citoyenne au Pont Morand
- Nantes, à 19h tous les soirs : rassemblement devant la préfecture
- Rennes, à 18h tous les soirs : point à la maison de la grève

RDV aujourd’hui :

- Réunion de préparation d’initiatives en soutien à la ZAD, à 19 h au CICP à Paris.
- Rassemblements de soutien à 18H à Redon devant la sous-préfecture.

RDV demain mercredi

- 8h : Ayrault est invité pour le 7/9 de France inter, possibilité de laisser des messages : l_finter_le_sept_neuf@radiofrance.com ou par tel (service auditeurs de France Inter au 01 56 40 14 14 (du lundi au vendredi de 9h30 à 18h).
- 14h Carcassonne Rassemblement solidaire devant le tribunal de contre les expulsions de la ZAD
- 18h SAINT NAZAIRE fontaines république Manifestation de soutien aux habitants de la ZAD et contre l’aéroport de Notre dame des landes (collecte d’argent et de matos ..)
-

Fil d’infos de la journée

Une journée de “sécurisation de la zone” de plus …

12h50 : les flics détruisent en fait le hangar près de la Gaité. Des camarades sont sur place avec notamment une battoukada et motivé-e-s, n’hésitez pas à les rejoindre.

12h20 : il y a des camarades autour de la Gaité. Ils seraient encerclés par les flics, qui sembleraient gazer. Vous êtes les bienvenus pour les rejoindre.

12h : Bel Air est toujours en cours de murage et la Gaité en cours de “traveaux” mais toujours debout, des gens sont sur place à la Gaité.

Vinci affirme sur Facebook qu’ils ne font que leur travail de façon écolo et sympa en plus.

10h50 : des travaux semblent toujours en cours à Bel-Air (murage comme annoncé ce matin ?), et toujours à la Gaité (démolition). Il y a toujours des mouvements de flics sur la zone… et de notre côté, il y a toujours du monde et de la résistance !

Une petite info pour le plaisir : jusqu’a présent, l’opération César aurait coùté 500 000 € et mobilisé 1200 flics… d’après Presse Océan

9h20 : la démolition de la Gaité est en cours

8h40 : le carrefour des Ardillères est bloqué par les flics en direction des planchettes. Plusieurs camions de gendarmes sont postés sur la route entre les Ardillères et les Planchettes. Un convoi avec des engins de travaux a été vu en direction de Notre-Dame.

8h30 : un autre convoi comprenant 2 pelleteuse et un gros camion a été aperçu à l’est de la zone. Le maire de Notre-Dame aurait trouvé un acheteur pour la maison de Bel’Air.

8h20 : trois camions benne, une pelleteuse et un manitou escortés par des gendarmes vu à l’ouest se dirigent vers la zone

7h45 : C’est calme pour l’instant, quelques mouvements de flics.

 English Español français italiano Nederlands 
SPIP
Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Loire-Atlantique. Aéroport: une expulsion estimée à 500 000 € au bas mot

La question brûle toutes les lèvres. Combien acoûté l’opération lancée dès potron-minet, mardi 16 octobre, sur le site réservé au futur aéroport du grand ouest, à Notre-Dame-des-Landes ?

Sous le sceau de l’anonymat, un responsable qui se trouve au cœur du dispositif révèle que l’intervention a coûté « au bas mot 500 000 € ». Près de 500 gendarmes et CRS ont été mobilisés pour déloger des opposants, installés depuis deux ans dans des maisons vides – rachetées par le promoteur Aéroports du Grand Ouest (AGO), filiale de Vinci – mais aussi des cabanes, des yourtes ou des caravanes. Compte tenu des relèves des forces de l’ordre, il a fallu « faire appel en réalité à 1 200 policiers et militaires » pour assurer « une présence massive et constante sur le site », divulgue ce responsable.
Déplacements d’escadrons venant de différentes régions, hélicoptère à visée nocturne en soutien logistique mais aussi surveillance discrète de bâtiments publics ou de locaux d’entreprises appelées à travailler sur le chantier de l’aéroport : inévitablement, la facture flambe. Elle flirterait même « avec le million d’euros si d’aventure on comptabilise la prise en charge du traitement des CRS et des gendarmes ».

Dossier complet dans Presse Océan ce mardi.

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Article d’Herve Kempf dans le Monde

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

FLASH INFO sur les expulsions pour lundi 22 octobre

Bilan des 7 jours précédents :

Parmi les lieux expulsés 5 sont déjà réouverts !

Vendredi 19 octobre au soir, une maison de la ZAD vidée de ses habitants et murée par les décideurs a été REOUVERTE par des opposant-e-s. Voir ICI le communiqué de presse envoyé à cette occasion. La Gaité aussi est en vie ! :

* Lieux expulsés mardi 16 octobre (8 minus 3 ) : la Bellich’, Bel Air, la Gaité, les Planchettes, le Tertre, le Pré Failli, la Pré Faillite et St Jean du Tertre. // Places evicted : la Bellich’, Bel Air, la Gaité, les Planchettes, le Tertre, le Pré Failli, la Pré Faillite et St Jean du Tertre.

* Lieux détruits ( 4 ) mercredi 17 octobre : les Planchettes, le Tertre et // destroyed houses 17 October : les Planchettes, le Tertre a

* Lieux expulsés jeudi 18 octobre : la Pointe, la cabane collective de la forêt de Rohanne // evictes places Thursady : La Pointe, the collective house of the Rohanne Forrest

* Lieux expulsés vendredi 19 octobre : l’Isolette, le Coin

* Lieux détruits dimanche 21 octobre : 2 sur 3 des maisons vers le Pré Faillit // Destroyed houses sunday 21 october : 2 of 3 houses at the Pré Faillit

Carte mise a jour 20/10

From Expulsions

Photos de expulsions ICI // Photos of the evictions HERE

Et surtout : il reste plein de lieux occupés (des terrains et les trois maisons qui ont du délai jusqu’au 27 octobre), tou-e-s les occupant-e-s sont sur place, avec plein d’autres gens venus pour défendre la zone, et plein de messages et d’actions de solidarité de partout ! Ce n’est pas leur pression policière qui rendra nos contestations impuissantes, les actes de résistance continueront tant que le projet ne sera pas retiré. // And most importantly : there is plenty of places occupied (land and three houses with eviction deadline until October 27), and the the occupant-es are always on site, with lots of other people coming to defend the area, and full of messages and actions of solidarity everywhere ! It is not their police pressure which make our protests impotent acts of resistance will continue until the project will not be removed.

ICI les FLASH INFO de Mardi 16 octobre, de Mercredi 17, de Jeudi 18, de Vendredi 19, de Samedi 20, de Dimanche 21.

Les appel précédents sont plus que jamais d’actualité :

- APPEL A VENIR SUR PLACE : voir ICI
- APPEL A ACTIONS DE SOLIDARITE DECENTRALISEES ICI:se rassembler, occuper un bâtiment, une rue, poser un tag ou une banderole, bloquer des axes de circulation, partir en manif sauvage, bloquer des standards téléphoniques, harceler les décideurs et les intérêts privés concernés, etc.

A propos de la manif de réoccupation : lire ICIun message du 20 octobre.

A LIRE :
- ICI un texte écrit le soir du deuxième jour : récit et appel.
- Sur les expulsions et la résistance en cours !
- La prise de parole d’occupant-e-s de la ZAD à l’occasion de la manifestation d’hier à Nantes
- Une lettre ouverte à M. le Préfet (à lire même si vous n’êtes pas le préfet ou l’un de ses sbires !)

A VOIR :
- La beauté de la ZAD en photos ICI
- Récolte du Sabot apportée à Nantes VIDEO
- Un très bon reportage de Rennes TV.fr ICI
- Article et photos de deux manifs contre les expulsions à Nantes le 20 octobre ICI
- Le blog de bob92zin sur Mediapart ICI
- Chanson des amiEs qui se retrouvé-e-s samedi 21 à Paris pour nous soutenir ICI
- Très belles photos de la manifestation a Nantes samedi 21 ICI
- Blog militant contre l’aéroport qui relaye bien les infos ICI
- La “Drôle de guerre” de Notre-Dame-Des-Landes sur citizen-nantes Numéro de téléphone de la legal team : 06 75 30 95 45
- Hollande, Ayrault, Notre-Dame-Des-Landes sera votre Larzac ICI

ENGLISH : you can always help us and send translations to zad@riseup.net Thanks it’s great !

CASTELLANO-ES Puedes encontrar muchas traducciones y cronicas traducidas en https://resiste.squat.net/, si quieres contribuir resiste@squat.net

ITALIANO-IT Puoi trovare molti articoli e cronache tradotte su https://resiste.squat.net/, se vuoi contribuire resiste@squat.net

More to read in various languages about the ZAD on Squat !net :
- english [http://en.squat.net/tag/zad/]
- french [http://fr.squat.net/tag/notre-dame-…]
- spanish [http://es.squat.net/tag/zad/]
- italian [http://it.squat.net/tag/zad/]
- dutch [http://nl.squat.net/tag/zad/]
- catalan [http://ca.squat.net/tag/zad/]

Article du Mexique ICI

Une revue de presse a suivre sur ICI de nos amiEs l’Acipa

RDV de solidarité à proximité aujourd’hui :
- Nantes, à 19h tous les soirs, rassemblement devant la préfecture
- Rennes, à 18h tous les soirs, point à la maison de la grève

Matériel qui peut nous être apporté // see HERE the material you can bring :

- matos pour reconstruire : outils, bâches plastique, palettes, bois, planches, etc.
- tentes, caravanes // tents and caravanes
- peinture // colors
- MATELAS, couvertures // sleeping stuff
- fringues sèches et chaudes, chaussettes //dry clothes and shoes
- cirés, imperméables, etc. (à capuches !), bottes (surtout au-delà du 41 !) // raincoats, rainpants, rainboots
- walky-talkys
- lampes frontales // headtorches
- radios portatives // portable radios
- piles pour lampes (AAA) et radios portatives // batteries AAA
- pochettes plastiques pour protéger les cartes géographiques // plastic sacs
- nourriture (barres de céréales, fruits secs, oeufs, fruits, café, thé, infusions, miel, guarana, soja, gingembre, huile, riz/pâtes, etc.) // food (cereal bars, dried fruit, coffee, tea, herbal tea, honey, guarana, soy, ginger, oil, rice / pasta, etc.)

- un soutien financier est possible aussi en envoyant des chèques à l’association “Vivre sans aéroport” // you can give money by sending a cheque to the organization “Vivre sans aéroport” : La Primaudière, 44130 NDDL (n° de compte :20041 01011 1162852D32 36)

avant :

From Z4D

et après :

From Expulsions

Photo : Cabane Bellishroot, incendie par des forces de l’(des)ordre mardi, 17/10 : Merci la Bellish ! On a passé des beaux moments ensembles !!

Fil d’infos de la journée

- 12h39 : la pelleteuse est encore embourbé, superbe travaille les gars !!

- 12h27 : barrage/blocage aux Ardillières vers la Paquelais, la sécherie encore pas accessible, 5 arrestations

- 12h20 : Sécherie est encore bloquée, les barricades de fosses noires sont détruits, les pelleteuse sont en train de détruire le toit de la maison de Dominique. On est désolé pour toi et ta maman, heureusement elle n’est pas la pour voir ça !!

- 12h04 : le carrefour des Ardillières est “Route barré”, mais il n’y a pas des gendarmes et les gens roule quand même. Faites quand même attention des obstacles de tout genre sur la route. 1 fourgon de GM carrefour Fosses noires/chêmin de suez, 2 fourgon qui roule au fosses noires vers le est ( Sabot )

- 11h45 : bilan des arrestations aujourd’hui : 4 personnes. On nous confirme que les barricades qui se trouvaient sur la route des Fosses noires ont été détruites.

- 11h30 : convoi de GM, avec un camion benne et un 4×4, prend la route des Fosses noires du côté de la Saulce en se dirigeant vers l’est

- 11h15 : sur le chemin de Pimki, les GM mettent leur armure. Le carrefour entre la route des Fosses noires et la route de Vigneux est libre. Il n’y a plus de flics à la Saulce

- 11h : du côté du chemin de Pimki, les flics sont un peu entrés et ont détruit quelques barricades mais depuis des personnes s’opposent à leur avancée

- 10h47 : les gendarmes quittent la Saulce et se dirigent vers le sud

- 10h35 : trois arrestations sur la route des Fosses noires. Il reste cinq camions sur la route des Fosses noires

- 10h23 : à la Saulce, il est signalé que les flics crient “arrêtez-vous !”. Les gendarmes sont déployés le long de la route des Fosses noires pour entrer dans les champs à proximité de la Saulce

- 10h20 : ils n’arrivent pas à sortir la pelleteuse (au nom de “Mairie de Vigneux”) embourbée à la Sécherie !! Il va probablement falloir appeler une dépanneuse

- 10h15 : une personne de l’Acipa a été interpellée sur le chemin de Pimki

- 10h12 : à la Saulce, ils se rapprochent de la maison (une bonne dizaine de gendarmes). Ils coursent les gens à l’extérieur

- 10h10 : les gendarmes quittent la Sécherie sauf quelques-uns qui surveille la pelleteuse qui s’est embourbée (hi hi hi !) dans le jardin derrière VINCI TU PATAUGES !!

- 10h05 : les gendarmes sont entrés dans la forêt de la Saulce (à 10m de la maison)

- 9h45 : une autre pelleteuse arrive aux Fosses noires. Total de trois pelleteuses

- 9h40 : ils coupent l’électricité à la Sécherie. Les camions EDF partent ensuite aux Ardillières

- 9h36 : un convoi avec pelleteuses arrivent aux Fosses noires.

- 9h27 : 2 camions EDF et un camion avec bras télescopique aux Ardillières

- 9h25 : ils bloquent la route aux Ardillières, à la fois en direction de Vigneux (D81) et de la Paquelais (D281)

- 9h19 : les flics bloquent l’accès depuis le Sabot vers les Fosses noires. Le camion transportant la machine porte le nom de la société “Mustier Robin”. On nous envoie : “Mustier robin : collabo qui transporte les machines http://www.annuaire-des-transports….

- 9h : une vingtaine de flics avancent à pied des Fosses noires au Sabot

- 8h57 : un camion avec une grue dessus signalé près de la maison nouvellement occupée

- 8h38 : un camion (sans convoi) est arrêté en face du Sabot. Il repart (!). Une machine de forage quitte la zone direction Vigneux. Idem pour le camion de pompiers

- 8h10 : le camion de pompiers est arrivé aux Fosses noires

- 8h : les flics sont dans les champs derrière la maison et de l’autre côté de la route. Un camion de pompier en direction des Ardillières depuis Vigneux

- 7h55 : ils ont avancé quelques mètres et déblayé une des barricades protégeant l’accès à cette maison

- 7h50 : une minipelleteuse est sortie de la zone direction Vigneux

- 7h39 : une voiture de flics signalée aux Ardillières, pas de contrôles pour l’instant

- 7h37 : ils commencent à gazer la nouvelle maison occupée

- 7h22 : les flics sortent des véhicules. Ils se promènent dans les champs derrière la maison réouverte vendredi 19 au soir

- 7h15 : le convoi entre du côté est de la route des Fosses noires, se dirigeant vers le centre des Fosses noires

- 7h : grand convoi de flics se dirigeant vers les Ardillières depuis Vigneux (12 véhicules de gendarmes mobiles)

- 6h55 : rien à signaler depuis ce matin

- 2h00 : évidement tout le monde fait dodo, alors nous aussi, on sera prêt a 5h du matin ! Bonne chance et surtout faites attention a vous !

Posted in Annonces | Tagged , | Leave a comment

REPORTAGE TV5RENNES

Un très bon reportage de Rennes TV.fr sur le troisième jour d’occupation militaire de la ZAD, et particulièrement sur la destruction de la cabane collective de la forêt de Rohanne

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Presse: TF1 – Opposition à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes : la tension persiste

Résumé : Le préfet de Loire-Atlantique Christian de Lavernée a appelé vendredi les opposants au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, qui résistent à leur évacuation depuis mardi, à abandonner leurs “comportements violents”. Reportage.

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

POINT sur la situation vendredi 19 octobre

Bilan des trois jours précédents :

* Lieux expulsés mardi 16 octobre : la Bellich’, Bel Air, la Gaité, les Planchettes, le Tertre, le Pré Failli, la Pré Faillite et St Jean du Tertre.

*Lieux détruits mercredi 17 octobre : les Planchettes, le Tertre

*Lieux expulsés jeudi 18 octobre : la Pointe, la cabane collective de la forêt de Rohanne

Et surtout : il reste plein de lieux occupés (des terrains et les trois maisons qui ont du délai jusqu’au 27 octobre), tou-e-s les occupant-e-s sont sur place, avec plein d’autres gens venus pour défendre la zone, et plein de messages et d’actions de solidarité de partout ! Ce n’est pas leur pression policière qui rendra nos contestations impuissantes, les actes de résistance continueront tant que le projet ne sera pas retiré.

ICI un texte écrit le soir du deuxième jour : récit et appel.

Les appel précédents sont plus que jamais d’actualité :
- APPEL A VENIR SUR PLACE : voir ICI
- APPEL A ACTIONS DE SOLIDARITE DECENTRALISEES :se rassembler, occuper un bâtiment, une rue, poser un tag ou une banderole, bloquer des axes de circulation, partir en manif sauvage, bloquer des standards téléphoniques, harceler les décideurs et les intérêts privés concernés, etc. Appel à actions au moment des expulsions ICI

Appels à proximité pour aujourd’hui :

  • 9h à Nantes : Rassemblement devant la Préfecture et sur le parking de la poste à Notre Dame des Landes
  • à Rennes à 18h30 : Rassemblement et manifestation de soutien aux expulsé-e-s de la ZAD, contre l’aéroport de NDDL, place de la mairie

Pour les appels de demain, voir ICI

Fil d’infos de la journée

- 11h30 : carrefour des fosses noires bloquées au niveau de la Saulce

- 10h40 : expulsion du Coin en cours, une trentaine de personnes sont autour

- 10h35 : opération d’évacuation du tas de gravats qu’est devenu le Tertre.

=>il semblerait que les gravats de ce type soient emmenés à Vigneux sur la zone de la Billiais deniaud, sur une plateforme Keolis (Keolis, un des partenaires habituels de Vinci Airports… ( ils ont des concessions communes pour l’aéroport de Quimper, de Clermont-Ferrand…))

- 10h30 : l’opération n’est peut-être pas finie pour cette phase … ils ont expulsé l’Isolette, et tourne actuellement autour des Fosses Noires

- 10h20 : une personne interpellée ( pour contrôle d’identité ? ) au cours d’un contrôle de véhicule

- 9h45 : des véhicules de travaux sous escorte, on ne sait pas encore ce qu’ils font

- 8h53 : rien à signaler depuis ce matin hormis quelques patrouilles qui tournent sur la Zad, et des barrages routiers filtrants en certains points. Les flics ont massivement quitté la zone hier soir. On reste vigilant-e-s mais il se pourrait que ce soit la fin d’une première “vague” d’opération ici. Ca risque de reprendre dans les jours à venir, et de durer …

Posted in Derniere nouvelle, Repression, Solidarité | Tagged , | Leave a comment

Paris s’éveille: La bataille de Notre Dame des Landes se poursuit

La bataille de Notre Dame des Landes se poursuit - Paris s'éveille | ACIPA | Scoop.it

 On vit ici, on reste ici !!Après deux jours de résistance et de solidarité, seuls sept maisons et un terrain ont été expulsés sur la Zad, zone…

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Guérilla bocagère à Notre-Dame-des-Landes contre le projet d’aéroport

Guérilla bocagère à Notre-Dame-des-Landes contre le projet d’aéroport
De Alexandra TURCAT (AFP) – Il y a 13 heures
Barrages, barricades, gaz lacrymogènes et cocktail molotov: les abords de la commune de Notre-Dame-des-Landes, où doit être construit un aéroport d’ici 2017, ont été le théâtre jeudi d’une véritable “guérilla bocagère” opposant 500 CRS et gendarmes à environ 150 adversaires du projet.
Sur une zone recoupant pratiquement les 1.600 hectares du futur aéroport du Grand Ouest que doit construire Vinci, des barrages de gendarmes filtrent étroitement l’accès depuis qu’ont commencé mardi les évacuations de squats d’opposants.
Dans un chemin boueux encadré de haies, les opposants qui habitent “le sabot”, une cabane construite à côté d’un champ maraîcher défriché et cultivé collectivement depuis 18 mois, montrent les photos d’un monceau de cartouches de grenades lacrymogènes. Ils affirment les avoir ramassées après “l’assaut” des CRS mercredi soir, confirmé par l’AFP auprès des autorités.
Depuis mardi, les autorités affirment que les onze lieux qui devaient être dégagés sont “sous contrôle”, mais les journalistes ont assisté à d’incessants affrontements autour de barricades posées sur les routes, puis dégagées par les forces de l’ordre, puis remises en places par les opposants dès leur départ.
Jeudi matin, lors de deux nouvelles évacuations, au moins un cocktail molotov a été tiré en direction des forces de l’ordre. La préfecture a annoncé l’interpellation de trois personnes qui ont finalement été relâchées au terme d’un simple “contrôle d’identité”.
Dans un autre lieu “squatté”, la “Forêt de Rohanne”, jusque-là inaccessible parce que les anticapitalistes qui y avaient construit un campement ne souhaitaient pas être vus, l’assaut a été donné jeudi matin.
D’une grande cabane de plusieurs pièces et deux étages au plus profond d’un bois, il ne reste que gravats qu’écrasent et déplacent les engins de démolition.
“Squat à ciel ouvert”
Une des occupantes, grimpée dans un arbre à 10 mètres du sol, y est restée perchée, encerclée par les gendarmes avant de finalement accepter de descendre, tétanisée de froid et assistée d’un gendarme escaladeur.
“Si on ne gagne pas une bataille comme celle-là, le monde va se détruire”, explique-t-elle une fois au sol dans un français hésitant. “Ils ont détruit la forêt, j’ai beaucoup de rage, on va se battre, on va gagner”, ajoute-t-elle.
“Ici c’est le plus grand squat à ciel ouvert d’Europe”, raconte une autre jeune femme, venue il y a un an rejoindre cette communauté éparpillée dans une trentaine de cabanes ou de vieilles fermes réhabitées. Dans une cabane juchée à 15 mètres du sol dans un arbre, une occupante anglophone regarde la scène.
“Mais c’est loin d’être fini, la date de notre grande manifestation de réoccupation sera prochainement annoncée”, explique Christelle, réfugiée dans la maison d’un habitant “légal”, lui-même en voie d’expulsion.
Pour les journalistes, la couverture du conflit rural s’apparente à un parcours du combattant. Il faut sortir jusqu’à une quinzaine de fois par jour sa carte de presse aux barrages avant d’entendre, comme jeudi: “Passez, mais à vos risques et périls, ils pourraient brûler vos voitures”.
Il faut ensuite éviter les engins de chantiers, aux sigles et plaques d’immatriculation masqués pour éviter d’éventuelle représailles, affrétés par Vinci pour détruire les maisons et déblayer les gravats.
Puis il faut parlementer, cette fois avec les anti-aéroport, trempés, vêtus de tenues sombres et cagoulés, derrière des barricades faites d’arbres, de vieux meubles, avec un feu derrière pour tenir chaud sous la pluie qui ne cesse de tomber depuis mercredi.
Copyright © 2012 AFP. Tous droits réservés. Plus »

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

FLASH INFO sur les EXPULSIONS jeudi 18 octobre

Les RDV du 18 octobre pour rejoindre et soutenir les habitant-e-s :

- RDV à partir de 5h au Sabot, au Far West, au Fosses Noires sur la ZAD.

- Appel à rassemblement à partir de 9h place de la Poste à Notre-Dame-des-Landes (possible d’y trouver des infos pour savoir comment entrer dans la Zad)

- Appel à présence toute la journée devant la Préfecture à Nantes et rassemblement au même endroit à 19h.

Des personnes proposent de se retrouver en rouge et noir. Il y aura des chants, alors ramenez vos cordes vocales !!! Chanson à imprimer pour tous ici :http://www.deljehier.levillage.org/textes/chansons_revolutionnaires/la_semaine_sanglante.htm

Et à voir par là, beaucoup de rendez-vous dans les prochains jours.

SUITE DES INFOS AU COURS DE LA JOURNEE DANS CE MEME ARTICLE // FOLLOW THE INFORMATION OF THE DAY IN THIS ARTICLE

* Si vous êtes dans le coin, possibilité d’écouter ces infos sur Radio Klaxon : 107.7 (hors service actuellement) // If you are close to the Zad, there is a possibility to listen to the Radio Klaxon : 107.7 (out of order currently)

* Le numero de Legal Team est : 0675309545 // The number of the Legal Team is : 0675309545

* Contact presse : 06 65 67 76 95 COMMUNIQUE DE PRESSE DU 17/10 à 23 h ICI. English version of the communique : ICI

* QUELQUES PHOTOS d’hier mardi 16 // SOME PHOTOS of yesterday the 16th : ICI

* Revue de presse de l’Acipa ICI

* Pour vous orienter un peu mieux en lisant ça, voici 2 cartes de la Zone : 1 2

Appel à actions au moment des expulsions de la ZAD partout où vous êtes ! Aux copains et copines dehors la bas : tenez bien, tenez bon !! // Call out for decentralized actions at the moment of the eviction everywhere ! Message for our friends out there : take care and keep resisting !! * Messages de solidarité reçus depuis hier : ICI

* Pour avoir le détail de ce qu’il s’est passé mardi 16 octobre,voir cet article. Pour mercredi 17 voir ici.

* des traductions simultanés en ITA et SPA sont disponibles sur resiste.squat.net live translations in ITA and SPA are available at resiste.squat.net

* Proposition reçue : “Le sabot assaillit, assaillons les radios ! (et les médias) J’ai écouté France inter ce matin et je n’ai encore rien entendu concernant l’opération en cours pour l’expulsion des occupants de NDDL. La concentration des représentants des forces de l’ordre est impressionnante. Un tel dispositif, déployé dans les banlieues, en Corse, en Outre-mer… et sur tous les points chauds du territoire aurait s uscité une curiosité immédiate et une couverture conséquente. Je propose à ceux et celles qui ne peuvent pas se rendre sur place pour soutenir nos ami(e)s de téléphoner à sa radio préférée afin de saturer le standard et les obliger à se saisir de cette actualité. Standard de France inter : 01 56 40 22 22 de 8h30 à 19h30.” On nous écrit aussi pour transmettre le numéro du répondeur de Mermet : 01 56 40 37 37. Et celui du service communication de France inter : 01 56 40 34 94

Fil d’infos de la journée

- On apprend que 500 personnes se sont rassemblées à Nantes ce soir en solidarité avec la Zad. On les aura !

- 23h23 : la personne arrêtée ce matin est sortie, elle a une convocation pour le 22 janvier à St Nazaire à 14h (Il ne s’agit pas de la personne arrêtée à 16h20, qui est toujours en GAV)

- 22h08 : Devant les bureaux de VINCI à Couëron il y a 6 camions de CRS et 2 voitures de gendarmes.

- 20h08 : Nous avons l’information qu’une personne est détenue en GAV à La Chapelle sur Erdre depuis 16h20 pour refus de donner son identité. Elle a été arrêtée sur la route près des Ardillères.

- 19h40 : chemin de Suez et Fosses Noires vides de flics aussi

- 19h20 : La voie est totalement libre sur la route entre la Vache Rit et La Saulce

- 19h : Des convois de Flics partent de la zone.

Continue reading

Posted in Derniere nouvelle, Repression, Solidarité | Tagged , | Leave a comment

FLASH INFO sur les EXPULSIONS mercredi 17

RDV POUR AUJOURD’HUI mercredi 17 octobre :
- RDV à partir de 5h au Sabot ou sur la barricade au niveau de la Saulce
- sinon, RDV à 9h devant la mairie de NDDL pour rendre visible ce qui se passe. Les gens au Sabot demandent à être ravitaillés en eau, riz/pâtes etc. (cuits si possible), téléphones portables chargés, essence et chaussettes (!)

SUITE DES INFOS AU COURS DE LA JOURNEE DANS CE MEME ARTICLE // FOLLOW THE INFORMATION OF THE DAY IN THIS ARTICLE

* Si vous êtes dans le coin, possibilité d’écouter ces infos sur Radio Klaxon : 107.7 // If you are close to the Zad, there is a possibility to listen to the Radio Klaxon : 107.7

* Le numero de Legal Team est : 0675309545 // The number of the Legal Team is : 0675309545

* Contact presse : 06 65 67 76 95

* QUELQUES PHOTOS d’hier mardi 16 // SOME PHOTOS of yesterday the 16th : ICI

* Revue de presse de l’Acipa ICI

* Pour vous orienter un peu mieux en lisant ça, voici 2 cartes de la Zone : 1 2

* Appel à actions au moment des expulsions de la ZAD partout où vous êtes ! Aux copains et copines dehors la bas : tenez bien, tenez bon !! // Call out for decentralized actions at the moment of the eviction everywhere ! Message for our friends out there : take care and keep resisting !! * Messages de solidarité reçus depuis hier : ICI

* Pour avoir le détail de ce qu’il s’est passé hier mardi 16 octobre, voir cet article.

suivi ici

- 9h20 : les fourgons à la Saulce sont partis, un convoi a été vu vers les Planchettes // the cop vans at barricade la Saulce left, cops convoy has been seen vers Le Planchette

- 9h15 : 2 fourgons de flics sont côte nord de barricades de la Saulce, reste calme // 2 cop vans are at the north side of the barricade La Saulce

- 9h07 : Par des sources sures, on apprends que EDF a été réquisitionné par la préfecture pour couper l’électricité de deux maisons, un ce sure sera les Planchettes // We’ve been told from a secure source that EDF has been mobilised to cut the electricity in 2 houses, one of them is surely the Planchettes

- 9h03 : un autre convoi d’engins de travaux (dont engin de levage) ont été vu allant en direction des Planchettes ou plus loin

- 8h45 : les flics devant le Sabot sont reparti !? Ils ont du mal se coordonner ce matin.. // the cops in front of the Sabot left, they seem to have some coordination troubles this morning…

- 8h25 : un convoi de flics s’est arrêté au niveau du sabot et semble s’équiper // a convoy stopped outside the Sabit and seems to get ready

- 8h20 : un convoi de camion-benne, pelleteuse, semi-remorque, arrive aux Planchettes, sous bonne escorte, les Planchettes sont encore eclairées par un spot// a convoy with a trash camion, digger and a road semi-trailer are arriving at the Planchettes, under a big escort, big spots ighting on the Planchettes

- 8h00 : un très grande convoi de flics est passe devant le Sabot direction Ardillières, pas des flics vers la barricade de La Saulce // a really big convoi of cop vans just passed in front of the Sabot in direction Ardellières, still no cops at the barricade of le Saulce

- 7h35 : les flics sont partis de la barricade de la Saulce direction Vignuex // cops qre leaving at the barricade at the Saulce in direction Vignuex

- 7h15 : convois de flics en direction de la Paquelais // cops convoi coming from direction Paquelais

- 7h : demande de monde au Sabot // call for support at Sabot

- 6h50 : 20 camions vers les Planchettes, et voitures barrant des croisements ( fosses noires et chévrerie) arrivée de 10 camions à la barricade de la Saulce // 20 cop vans vers the Planchettes, cars are blocking the street crosses ( Fosse noires et Chêvrerie ), 10 cop vans arrived at the barricade at La Saulce direction Vignuex

- 5h20 : pas de mouvement de flics pour l’instant au niveau du Sabot. Pour rappel : entre 60 et 80 camions de gendarmes se sont garés sur la route entre le Sabot et la Paquelais dans la nuit. // no cops movement for the moment around the Sabot. Torecall : betweens 60 and 80 military vans are parked on the road between Sabot and Paquelais

Posted in Derniere nouvelle, Repression, Solidarité | Tagged , , , , | Leave a comment

FLASH NEWS EXPULSIONS ZAD

SUITE DES INFOS AU COURS DE LA JOURNEE DANS CE MEME ARTICLE // FOLLOW THE INFORMATION OF THE DAY IN THIS ARTICLE

* Si vous êtes dans le coin, possibilité d’écouter ces infos sur Radio Klaxon : 107.7 // If you are close to the Zad, there is a possibility to listen to the Radio Klaxon : 107.7

* on appelle à venir dés maintenant sur la zone, possibilité de se retrouver à la Vache rit. // Call out to come to the Zad, possible to meet up at the Vache rit

* L’Acipa donne rdv à 9h à la Vache rit pour faire un point // L’Acipa calls for meeting up at the Vache rit at 9h

* RDV de fin de journée à 19h à la Vache rit // Meeting this evening 19h at the Vache rit

* Nous donnerons très régulièrement des informations sur ce site. // We will give regulary News here : Zad.nadir.org

* La numero de Legal Team est : 0675309545 // The number of the Legal Team is : 0675309545

* Contact presse : 06 65 67 76 95

* QUelque Photos // some Photos: ici

* Pour vous orienter un peut mieux en lisent ça, voici 2 cartes de la Zone : 1 2

* Appel à actions au moment des expulsions de la ZAD partout où vous êtes ! Aux copains et copines dehors la bas : tenez bien, tenez bon !! // Call out for decentralized actions at the moment of the eviction everywhere ! Message for our friends out there : take care and keep resisting !!

* Contrairement à ce qu’annonçait le préfet vers 10h30, l’opération n’est pas finie. Et nous ne considérons pas qu’elle se “passe bien”. // Contrary of the announces of the prefect at 10:30 the operation is not yet ended. And we don’t consider that everything “went fine”

- 16h35 : Les lieux expulsées seraient en train d’être vidés (, une journaliste de presse océan dit que bel air a été vidée) camping-car et une voiture ont été vu sur des dépanneuses // The evicted houses are getting cleaned actually ( info journaliste Presse ocean says Bel Air has been cleaned )

- 16h30 : 15 camions de CRS apperçus à Vigneux de Bretagne in direction Paquelais // 15 riot cop vans have been spotted at Vigneux de Bretagne in direction Paquelais

- 15h40 : d’après une source extérieure, les gardes mobiles seraient mobilisés pour 48h pour empêcher les réoccupations de maisons // following a exterieur information, the Military are being mobilized for more 48h to prevent new occupations

- 15h20 : barricade en feu au Sabot. Leur position serait délicate. besoin de renfort et de soutien // barricade burning at the Sabot. It’s seems to getting hot for them

- 15:10 : les gens dans le Sabot se font gazer, dépanneuse et tractopelle en vue, 3 camions de CRS et 10 de gendarmes se dirigent vers le Sabot // people at the Sabot getting teargased, breakdown lorry and diggers been seen, 3 cop vans of riot cops and 10 military vans heading towards Sabot

a suivre ici

Continue reading

Posted in Actions, Annonces, Derniere nouvelle, Repression, Solidarité | Tagged , , , | 1 Comment

!!! Confirmation d’expulsion demain !!!!

Aujourd’hui lundi 15 octobre, un important dispositif policier/militaire s’est mis en place, confirmant très probablement les menaces d’expulsions pour demain mardi 16 :

- 600 CRS qui viennent de Nantes
- 400 GM (gardes mobiles) actuellement sur un parking d’hôtel à Héric
- tout le dispositif de GM de Châteaubriant
- 26 cars et 4 paniers a salade arrivant d’Angers

Ces informations nous ont été communiquées par des personnes ayant vu ces différents déploiements militaires/policiers.

Dans cette situation, on vous appelle à venir à partir de 5h30 (pour essayer d’arriver avant le bouclage de la zone) sur la zone, possibilité de se retrouver à la Vache rit. L’Acipa y donne rdv à 9h pour faire un point.

Il se peut que les communications téléphoniques par portables ne soient pas possibles sur la zone pendant la période des expulsions.

Nous donnerons très régulièrement des informations sur ce site.

Appel à actions au moment des expulsions de la ZAD partout où vous êtes

Posted in Actions, Annonces, Repression, Solidarité | Tagged , , , , | Leave a comment

Contre les expulsions, RDV à la Vache Rit le 16 octobre, 9h

Appel de la coordination que nous relayons :

Suite aux rumeurs d’expulsions pour le mardi 16 octobre, pesant sur les occupant-e-s de La ZAD (presse du 13 octobre), la coordination des opposant-e-s au projet d’aéroport à Notre Dame des Landes appelle à un rassemblement de soutien à

La Vache Rit

le mardi 16 octobre à partir de 9H.

Des discussions auront lieu sur la manifestation de réinstallation prévue.

Nous ne laisserons pas la zone se faire vider de ses habitant-e-s sans réagir !

La Vache Rit, lieu dit Les Domaines, 44130 Notre-Dame-des-Landes

Posted in Actions, Annonces, Solidarité | Tagged , , , | Leave a comment

La Beauté de la ZAD !!

« Il nous faudra bien répondre à notre véritable vocation qui n’ est pas de produire et de consommer jusqu’à la fin de nos vies mais d’aimer,d’admirer et de prendre soin de la vie sous toutes ses formes. »

Pierre Rabhi

La ZAD en noir et blanc:

en Avril 

en Mai

en Juin

Photos d’une amie

Le Jardin “Sabot”  

 La Zad – vivre autrement: 

Posted in Photos | Tagged , , , | 14 Comments

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

BREIZH JOURNAL

NDDL : les fouilles à Saint-Jean du Tertre sont illégales

5FÉV

Et une de plus ! une illégalité de plus qui vient s’ajouter au monceau de petites et grandes atteintes à la loi qui se font chaque jour ou presque par le pouvoir à Notre-Dame des Landes, depuis le début des opérations le 16 octobre, voire depuis même bien avant. Nous apprenons ainsi que les fouilles archéologiques effectuées en ce moment à Saint-Jean du Tertre par une dizaine d’engins de chantier sous la protection d’une centaine de gardes-mobiles sont illégales.

IMG_6632Comment cela? C’est simple : 98 % de l’aire prévue pour le projet d’aéroport à Notre-Dame des Landes est constituée de zones humides. Fatalement, à Saint-Jean du Tertre, sur l’emplacement de l’ancienne ferme arasée discrètement mi-janvier, et sur ses terres afférentes, il y a des zones humides. Or, les fouilles ont commencé avant que l’arrêté préfectoral qui les autorise – et permet, donc, d’attenter aux zones humides – ne soit sorti. La rapidité d’exécution a donc prévalu sur la légalité. Mais hier matin,un huissier de justice a été mandaté par l’ACIPA sur place, et il a constaté l’atteinte aux zones humidesCe procès-verbal devrait servir de fondement à un dépôt de plainte, puisque la destruction non autorisée de zones humides est passible de poursuites pénales et de sanctionspouvant aller jusque 18.000 € d’amende, assorties de mesures de remise en état. Voilà encore une épine judiciaire dans le pied du projet, et de son promoteur, un certain Ayrault Jean-Marc.

Share this:

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

 MilitantVibes est un journal en ligne qui n’utilise aucune image ni musique à des fins commerciales. www.militantvibes.com/mv Ce qui n’a pas été dit est touj…

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

 MilitantVibes est un journal en ligne qui n’utilise aucune image ni musique à des fins commerciales. www.militantvibes.com/mv Ce qui n’a pas été dit est touj…

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Les paysans anti-aéroport adoptent une nouvelle stratégie pour les « tracteurs vigilants »

Dimanche, les paysans ont défait la ceinture de 47 tracteurs autour des cabanes construites sur le site du projet d’aéroport, entre Vigneux et Notre-Dame-des-Landes. Depuis le 25 novembre, ces « tracteurs vigilants », bien enchaînés les uns aux autres, protégeaient le site de la châtaigneraie contre la menace d’expulsion des occupants illégaux. « L’opération de solidarité du monde paysan avec les occupants de la châtaigneraie a été une réussite. Les cabanes sont toujours là », se félicite Cyril Bouligand, un des leaders du Copain (Collectif des organisations professionnelles agricoles indignées par le projet d’aéroport).« Le site est désormais protégé juridiquement, justifie Cyril Bouligand. Des occupants se sont déclarés habitants de la châtaigneraie, auprès des autorités. Maintenant, il faudra un avis d’expulsion pour les déloger. Il n’y aura plus d’effet de surprise, donc les tracteurs n’ont plus forcément d’utilité ici en permanence. Mais, si besoin, ils pourront très vite revenir… »

Sortis difficilement de la boue, les tracteurs ont été redéployés ailleurs, toujours dans la Zad, à proximité de deux autres sites également expulsables. Une nouvelle stratégie : les tracteurs deviennent une « garde mobile » facilement mobilisable contre des expulsions : « Ils restent des tracteurs vigilants, mais cette fois pour protéger les terres, les fermes, les maisons et les habitants menacés partout dans la Zad », explique Cyril Bouligand.

Ouest-France
Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment

Nantes. Les opposants à l’aéroport manifestent devant la prison

Les opposants manifestaient en solidarité avec deux de leurs camarades incarcérés après des heurts sur le site du projet d'aéroport. Photo Presse Océan - Bertrand Béchard

Les opposants manifestaient en solidarité avec deux de leurs camarades incarcérés après des heurts sur le site du projet d’aéroport.© Photo Presse Océan – Bertrand Béchard

Environ 300 opposants au futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes ont manifesté aujourd’hui devant la prison de Nantes en soutien à leurs camarades condamnés.
Les opposants se sont rassemblés à 16h devant la maison d’arrêt de Nantes.

Les accès routiers à l’établissement étant interdits par les forces de l’ordre, les manifestants ont traversé la forêt avoisinant la prison pour s’approcher au plus près des grilles de l’enceinte protégées par plusieurs groupes de gendarmes mobiles.

Parvenus à quelques dizaines de mètres des grilles ils ont chanté, scandé “liberté” et joué de la musique à grand renfort de tambours. Environ une heure plus tard ils ont quitté les lieux sans incident en scandant “On reviendra”.

Posted in Derniere nouvelle | Leave a comment